Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > La Mée ? > La Mée : qu’est-ce ? > La Mée, qui sommes-nous ?

La Mée, qui sommes-nous ?

Le Journal.La.Mée, hebdo sans publicité,
est entièrement écrit et réalisé par des bénévoles,
Il existe depuis janvier 1972
et paraît tous les mercredis en édition papier

Il traite d’abord de l’actualité du Pays de Châteaubriant
(notamment : communes, intercommunalité, vie sociale)
mais aborde aussi les problèmes nationaux et internationaux.
Il s’intéresse aux questions culturelles
et aux questions de société
mais pas aux "chiens écrasés" (= faits divers) ni aux résultats sportifs.

Contact

Téléphoner à La Mée : 09 77 81 55 98
Courriel

Ou La Mée,
3 rue de la Fraternité, 44110 Châteaubriant

logo-mee-2


Qui est Jean Gilois

Jean Gilois
Que veut dire "La Mée" ?
Ecrire à La Mée
Politique d’accessibilité
Liste détaillée des articles
déclaration à la CNIL

" La Mée" c’est d’abord le nom d’un territoire
situé sur les Marches de Bretagne

La Mée c’est ensuite un hebdomadaire,
le seul moyen d’expression de gens qui ont
quelque chose à dire.

Pas besoin d’être journaliste pour écrire dans la Mée :
le langage du cœur vaut tous les langages.

Ce langage se fait parfois vif,
ce qui explique le côté polémique (voire insolent) de certains articles

La Mée, enfin, c’est le témoin d’une époque :
en suivant l’actualité chaque semaine,
en essayant de faire revivre un passé pas si lointain,
La Mée contribue à l’histoire de cette région, et des gens qui l’habitent

Si vous aussi, vous avez des choses à dire,
Si vous aimez ce journal ou s’il vous fait hurler
Ecrivez-nous ! journal.la.mee@wanadoo.fr


Jean Gilois

Fondateur : Jean Gilois
Directeur de publication : Bernadette Poiraud
Comité de rédaction de six membres qui se réunit tous les vendredis soirs

Le journal est ensuite réalisé le vendredi soir, le samedi et le dimanche.
Tirage artisanal le dimanche
Pliage à la main et expédition postale le lundi
Distribution en kiosque à Châteaubriant le mardi soir


Protection des informations nominatives :

Le site, qui comporte des informations nominatives, a fait l’objet d’une déclaration auprès de la CNIL - Numéro d’enregistrement CNIL : 1160309.

Les personnes inscrites dans ce site disposent d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui les concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978).

Pour exercer ce droit, elles peuvent s’adresser à : journal.la.mee@wanadoo.fr

- Liens hypertextes :

Les liens présents sur ce site peuvent orienter le visiteur sur des sites extérieurs dont le contenu ne peut en aucune manière engager la responsabilité de La Mée. La mise en place d’un lien hypertextuel vers le site La Mée est autorisée dans la mesure où le site s’engage à respecter la nétiquette.


Ecrit le 22 février 2006 :

Mais kès ki fon ?

Mais qu’est-ce qu’ils font, à La Mée, « ils » n’ont pas encore encaissé les chèques de réabonnement ! disent nos lecteurs.

Alors juste un petit détour, comme chaque année, sur le travail de La Mée. La Mée, d’abord, ce sont des militants ... qui heureusement n’ont pas que La Mée à faire ! Ils ont leurs obligations personnelles et familiales, et leurs engagements.

La Mée est l’un de ces engagements. En priorité : suivre les réunions de presse (au moins une heure à chaque fois, plus quand il faut aller hors de Châteaubriant), les réunions diverses (2 à 4 heures à chaque fois), et puis écrire les textes, faire la mise en page, le montage, le tirage. Quand tout va bien, c’est fini le dimanche vers 16 heures. Mais quand il a fallu passer un soir ou un après-midi de réunion dans le week-end, le travail de réalisation est fini le dimanche vers 20 heures ou plus tard.

Fini ? Non, il reste l’assemblage des pages, le pliage, la mise sous bande, l’expédition. La Mée a beau faire appel à une petite équipe fidèle, tout cela représente un gros gros boulot. Faudrait embaucher ... mais on n’a pas les moyens !

Tous les ans la collecte des réabonnements demande deux mois pleins. Cette année, malgré les rappels successifs, les derniers réabonnés sont rentrés le 10 février. Cela veut dire que, pendant deux mois, il faut, chaque semaine, reprendre les 80 feuilles de bandes d’expédition, et faire une croix à côté du nom de ceux qui ont envoyé leur chèque. Des fois on se trompe à ce petit jeu-là ! Et c’est looooong ! Ensuite il faut séparer les bandes des réabonnés et celles des non-réabonnés à qui on mettra un petit papier de rappel ....

Quand les abonnements sont TOUS rentrés, il faut refaire le routage, vérifier toutes les adresses, les envoyer à une « boite de routage » qui les renvoie avec les bonnes indications (regardez la bande de votre journal !). Et allez donc : encore 4 à 5 heures de boulot !

Quand on a les étiquettes de routage, il nous faut vérifier notre collection de bandes d’expédition car, ô joie suprême, les PTT ont changé leurs tournées. Par exemple cette année le « facteur » n°0404 n’existe plus. Sa tournée a été redistribuée sur d’autres, mais d’autres ont « perdu » des rues et « gagné d’autres rues ». Cela oblige La Mée à refaire les 26 paquets dans lesquels sont classées les bandes. Car les PTT ne font plus le routage ! Et allez donc, encore 4 à 5 heures de boulot !

Ensuite, il faut faire les factures pour les libraires qui, chaque semaine, mettent La Mée en vente. Encore 4 à 5 heures de boulot. ....

Ensuite, ensuite seulement, il va falloir songer à encaisser les chèques de réabonnement. Cela va être fait dans les 15 jours qui viennent. Cela montre en tout cas que la liberté d’expression a un prix, et que lorsqu’on n’a pas les moyens financiers de payer, il faut prendre les moyens ... en temps-passé, en temps de militants très sollicités.


Ecrit le 6 avril 2005 :

Qui lit quoi ?

Le journal La Mée est mis chaque semaine sur Internet. Son succès n’est pas négligeable : au mois de mars 2005 il y a eu 11 036 visiteurs. se répartissant ainsi :

– 36 % Châteaubriant
– 8 % intercommunalité, Conseil Général, Conseil Régional
– 13 % International
– 38 % thèmes généraux (agriculture, condition ouvrière, grappillages, libertés, humour)
– 5 % Divers

Avec 36 % de visites, les articles sur Châteaubriant ont donc attiré plus de 3900 visiteurs dans le mois.

Ca fait bien plaisir !


Ecrit le 27 février 2006

15 000 visiteurs par mois

Le 26 février, le site internet www.journal-la-mee.fr a atteint une moyenne de 506 visiteurs par jour, soit 15 000 visiteurs par mois. Et ce n’est sans doute pas fini : il y a eu 859 visiteurs uniques le 27 février 2006 !

Sur ces 15 000 visiteurs mensuels ,
– 5890 s’intéressent à Châteaubriant en général (et surtout à ses entreprises)
– 1370 visiteurs s’intéressent à l’intercommunalité (Communautés de Communes, Conseil général etc)

Une personne qui vient un jour sur le site, et qui voit plusieurs pages, n’est comptée qu’une seule fois. Elle n’est comptée une deuxième fois que si elle vient un deuxième jour.

Est-ce que cela va se maintenir ?

— -

Mentions légales

Ce site est hébergé par AB.connect, hébergement "VIP"

Le design a été fait par nos soins, à partir d’un SPIP de base.

En cas de réclamation sur le contenu de ce site, commentaire ou billet, merci de m’adresser un courrier électronique sur cette page

La loi vous permet de vous adresser directement à l’hébergeur à cette adresse :

Sont illicites les sites qui peuvent être accusés de crimes contre l’humanité, pédophilie, anti-sémitisme, racisme, phishing.

NB :

Attention : un petit rappel : article 6, 4° de la loi 2004-575 du 21 juin 2004 :

"Le fait, pour toute personne, de présenter aux [hébergeurs du site] un contenu ou une activité comme étant illicite dans le but d’en obtenir le retrait ou d’en faire cesser la diffusion, alors qu’elle sait cette information inexacte, est puni d’une peine d’un an d’emprisonnement et de 15 000 EUR d’amende."


Ecrit le 27 juin 2007

Deux facteurs en moins

Deux facteurs sont partis en retraite à Châteaubriant. Les deux tournées ont donc été réparties sur les 35 autres qui, déjà longues, sont plus lourdes encore et le courrier arrive plus tard chez les gens.

Conséquence de ce changement : La Mée a dû changer toutes ses bandes d’expédition (car celles-ci doivent mentionner le numéro de tournée du facteur !). Et hop, une dizaine d’heures de boulot administratif en plus. ... et 39,96 € de dépenses pour avoir le numéro de tournée du facteur.

... avec des risques d’erreur. Si donc nos lecteurs en constatent, qu’ils n’hésitent pas à nous prévenir au 02 40 28 29 91 (en cas d’absence, attendre le mot d’accueil ... oui, c’est déroutant ... et laisser un message)

Ce qui pèse, dans le journal, c’est pas la recherche d’infos, c’est pas l’écriture, c’est le travail administratif et technique qui prend un temps incroyable ! Les militants de la Mée sont fatigués .... Heureusement ils seront en vacances le 11 juillet .


Abonnements à l’édition papier

Nous avions promis 45 numéros en 2014. Engagement tenu.

Vous aimez La Mée ? Alors soutenez-la en vous réabonnant avant la fin décembre 2014 :

  • - 50 € pour 45 numéros/an
  • - ou 65 € si vous choisissez l’abonnement de soutien.

La Mée c’est un très gros travail bénévole (40 à 50 heures par semaine : réunions, compte-rendus, frappe, mise en page, tirage, pliage, expédition, comptabilité, abonnements, etc).

La période des réabonnements, c’est pire, quand commence l’envoi de petits papiers dans les numéros ! Plus vite vous vous réabonnerez et plus vous diminuerez notre travail.

Les chèques ne seront encaissés que fin janvier 2015 ! Merci de votre compréhension.


Août 2010

Nouvelle adresse

La Mée a changé d’hébergeur et adopté AB-Connect et sa nouvelle adresse est journal-la-mee.fr. Peu à peu les moteurs de recherche trouvent la route de cette nouvelle adresse. Au 12 décembre 2010 nous sommes en moyenne à 20 100 visiteurs uniques par mois.


5 Janvier 2011

La Mée voyage

Une petite note amusée pour commencer l’année.

– Savez-vous que La Mée est lue en Saône et Loire ? Les services préfectoraux ont transmis la photo du Sous-Préfet M.Trioulaire, réalisée par La Mée en 2006, au journal Infos-Chalon qui l’a publiée le 21 décembre.

– Autre emprunt, le dessin de « Roly », au sujet de la Bête de Béré, dessiné spécialement pour La Mée, a été repris en page 24 du numéro 31 du journal de la Com’ Com’ du Castelbriantais (décembre 2010) pour illustrer « Contes et Légendes du Pays de Châteaubriant »


Ecrit le 16 novembre 2011

Un p’tit zoom

La Mée fêtera son 40e anniversaire en janvier 2012. En attendant voici un petit "zoom" sur la
fréquentation du site internet.

Au 31 octobre 2011 (en 10 mois) :
– 238 650 visiteurs uniques
– 1 034 938 pages vues

Cela donne :
– 23 865 visiteurs uniques par mois
– 103 494 pages vues par mois
– 770 visiteurs uniques par jour
– 3339 pages vues par jour

Voir aussi : Action critiques médias et Marseille solidaire


Ecrit le 9 janvier 2013

La Mée à 1,10 €

La Mée, journal sans publicité, était à 1 € depuis janvier 2009 (donc depuis 4 ans). Elle passe à 1,10 €. Merci à tous les abonnés et lecteurs qui nous ont conservé leur confiance !

Depuis la mi-décembre 2012, Le Monde est passé de 1,60 € à 1,80 €.
Le 1er janvier 2013, La Croix est passée de 1,40 € à 1,50 €. - Le Figaro et Libération sont passés de 1,50 € à 1,60 €.


Cookies

Notre politique de gestion des cookies.

Un cookie est un petit fichier texte stocké qui contient une liste de caractères et qui sont téléchargés sur votre appareil (votre ordinateur, votre tablette, votre smartphone, etc.) lors de votre visite. Les cookies sont alors renvoyés à notre site à chacune de vos visites ultérieures.
 
Les Cookies que nous émettons sur notre site permetent de :

  • Suivre l’audience de notre site, établir des volumes de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visités),
  • Adapter la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé…) lors de vos visites antérieures

Les Cookies émis sur notre site par des tiers
L’émission et l’utilisation de cookies par des tiers, sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers.

Vos choix 

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et vos conditions d’accès à notre site.

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation pour que les cookies soient enregistrés dans votre appareil ou, au contraire, qu’ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Renseignez-vous sur la politique de votre navigateur en matière de « vie privée » - Voir éventuellement l’association alis44110 à Châteaubriant.


NOTES:

(*)« L’insolence est une vertu que les gens vertueux ne supportent guère. Ils y voient comme un soupçon de ce qu’ils sont, une fêlure dans les apparences qu’ils se donnent. Car l’insolence crée un décalage entre l’être et le paraître, elle met en question ceux qui socialement le sont rarement »

(citation de Michel Meyer, extraite de son livre "De l’insolence",
Ed.Grasset)