Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Régional > CR - B.Retailleau > Plan routier et énergie

Plan routier et énergie

Ecrit le 7 septembre 2016

 Plan routier régional

C’est bientôt que va sortir le plan routier de la Région Pays de Loire. Nous allons l’étudier attentivement car, rappelez-vous …

A la Foire de Béré en septembre 2015, Bruno Retailleau, candidat-tête de liste du parti Les Républicains pour les élections régionales, a profité de la foire, pour faire sa campagne électorale, avec le soutien, très près, presque collant, d’Alain Hunault et de Michel Hunault. C’est alors que Michel Hunault a évoqué la route reliant Châteaubriant à Nozay en disant qu’il faudrait faire, au moins, une deux-fois-deux-voies entre Treffieux et Nozay, et que ça ne coûterait pas cher : 7000 € du kilomètre, et même, moitié moins, puisque tous les terrains nécessaires ont été achetés.

Mais Michel Hunault n’a pas été retenu sur la liste de Retailleau qui a préféré prendre Alain Hunault. Retailleau et Alain Hunault sont devenus conseillers régionaux, et Retailleau est président et il viendra inaugurer la foire de Béré 2016. Ce sera donc très intéressant de savoir s’il tiendra la route !


Ecrit le 7 septembre 2016

 Energie : j’économise

Aides financières 2016 : le guide 2016 des aides financières à la rénovation énergétique de l’habitat est sorti. Téléchargez-le ici 

Ce guide vous informe sur les différentes aides existantes et leurs conditions d’obtention : en particulier, vous y trouverez des précisions sur :

  • le crédit d’impôt transition énergétique (CITE),
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ),
  • la TVA à taux réduit,
  • le programme « Habiter Mieux »,
    Le cumul des aides est possible sous certaines conditions : placé antérieurement sous conditions de ressources, le cumul CITE et éco-PTZ sera possible pour tous les ménages, dès la publication des textes correspondants.

Dans les Pays de Loire, 13,2 % des ménages consacrent sur l’année plus d’un mois de leur revenu annuel à payer leur chauffage. Cette vulnérabilité énergétique « résidentielle » touche davantage les ménages les plus pauvres et les personnes seules. Au-delà des niveaux de revenus des ménages, des caractéristiques propres au logement augmentent le montant de la facture énergétique : le chauffage au fioul, une date de construction antérieure à 1975. Au cours des dix dernières années, les prix de l’énergie ont augmenté plus vite que l’inflation. Les ménages les plus impactés sont les occupants de logements anciens, et ceux dont le logement a une surface comprise entre 40 et 150 m2.
Outre le chauffage, le budget énergie des ménages comporte les dépenses en carburant pour la voiture. Ils sont 12,4 % à y consacrer plus de 4,5 % de leur revenu.


Ecrit le 26 octobre 2016

 Regrets

Viviane Lopez, au Conseil Régional, s’est étonnée de la non-invitation de l’opposition aux réunions de la commission Transports (dont le Président est un certain Hunault Alain). « Ce n’est qu’après un courrier au Président de commission que nous avons enfin pu bénéficier, lors de la dernière commission sectorielle, d’un point d’étape sur le sujet. Cela nous a rassurés – un peu – sur le fait que le travail était engagé (je rappelle que la compétence transports routiers interurbains sera transférée dès le 1er janvier !) mais cela ne nous a pas du tout rassurés sur la considération du Président de commission pour son opposition. Nous avons effectivement découvert que plusieurs réunions avaient déjà été organisées sans même que nous ayons eu l’informa-tion ! ».
A.Hunault lui a répondu que, partout (notamment municipalité, et intercommunalité), l’opposition intervient pour dire n’importe quoi !


Ecrit le 23 novembre 2016

 Groupe socialiste régional

Véloroutes - Lors de la commission permanente du 18 novembre, les élus régionaux de la majorité ont adopté un nouveau règlement du schéma régional véloroutes et voies vertes avec un abaissement de la participation du Conseil régional à hauteur de 25% alors qu’auparavant, les collectivités territoriales pouvaient prétendre à un financement de 50% pour des projets de création ou de sécurisation d’itinéraires en site propre. Par ailleurs, les aires d’arrêt « La Loire à vélo » pouvaient être soutenus à hauteur de 60%, ils le seront désormais à 25%. Cette décision porte un préjudice important pour le développement de cet axe touristique majeur de notre région. 

Recherche - Lors de cette même commission, la majorité a voté 200 000 € à l’Institut des Etudes Avancées (I.E.A), soit une baisse de la moitié de l’aide régionale, montrant que la majorité ne se préoccupe pas des politiques de soutien à la recherche.

Notre-Dame des Landes : Le référendum du 26 juin 2016, avait confirmé la légitimité du projet de transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique sur le site de Notre-Dame-des-Landes. La décision de la cour d’appel de Nantes en confirme la légalité. Le Président de la République et le gouvernement doivent désormais engager sans délai les premiers travaux.
(fin des communiqués)


Ecrit le 7 décembre 2016

Paris, mon amour

Dans un communiqué, Christophe Clergeau (PS) déclare :

Quelques jours après sa désignation comme candidat de la droite à l’élection Présidentielle, François Fillon a annoncé une ré-organisation du parti « Les Républicains ». Comme on pouvait s’y attendre, Bruno Retailleau s’y trouve en bonne place en tant que membre du comité politique resserré.

Président de la Région des Pays de Loire, Président des sénateurs Les Républicains, Président du parti Les Républicains en Vendée et maintenant, membre du comité politique resserré… jusqu’où compte-t-il aller ? Pourtant, lundi, il disait « Je suis président de groupe parlementaire, président de Région (Pays-de-Loire, ndlr) : cela suffit très largement à mon bon- heur ».
Alors que tous les médias parlent de lui comme un futur Ministre (voire Premier Ministre !), ses absences sont de plus en plus fréquentes et cela se ressent dans la lenteur des prises de décisions au Conseil régional. Je serai très attentif à ce que cette boulimie de mandats et de fonctions ne se fasse pas au détriment des habitants des Pays de la Loire !

 Hunault rallié

A Châteaubriant notre cher maire, qui était partisan d’Alain Juppé, s’est vite rallié à François Fillon. Est-ce pour lui qu’on peut lire ceci dans Marianne : « Jésus Christ a converti moins de monde en une semaine que François Fillon ! Bernard Accoyer rit de bon cœur, le dimanche 27 novembre, quelques minutes avant l’officialisation du triomphe de son champion. Fidèle de la première heure, le Savoyard observe d’un œil amusé le bal des élus venus se rallier à celui qui, il n’y a pas si longtemps, ne suscitait qu’indifférence dans les rangs de son parti. Des cadres LR dont beaucoup apparaissent désormais - le jeu politique est souvent bien cruel - dans toute leur veulerie ».

Les ralliements opportunistes sont d’ailleurs une tradition familiale. Rappelez-vous Michel Hunault (le frère du maire), alors député, soutenant Balladur (qui était alors le favori des sondages) et se précipitant ventre-à-terre pour rejoindre Sarkozy quand celui-ci était au zénith.

Maintenant que Retailleau est bien placé à la tête des Fillonistes, Alain Hunault va faire assaut d’amabilité, avec ce tropisme typiquement familial lui aussi, qui le pousse à se coller près, tout près, des personnalités en vue.

 Tissé-Métisse

Dans la Région Pays-de-Loire, Le Front national a une nouvelle fois, par voie de presse, demandé que la Région annule son soutien à l’association Tissé Métisse et au festival qui va réunir, dimanche 10 décembre, des milliers de jeunes à la Cité des Congrès à Nantes. Ses élus ont justifié cette demande par des propos mensongers, affirmant que l’association prônait « un communautarisme basé sur l’orientation sexuelle et la couleur de peau », un « racisme anti-français » et proposait « des ateliers sur la théorie du genre ».

Le groupe PS condamne très fermement ces propos et réaffirme son soutien à l’association Tissé Métisse qui mène depuis maintenant 24 ans une action exemplaire en matière de lutte contre les discriminations. A l’opposé des contre-vérités du Front National, elle cherche à favoriser la connaissance de l’autre, le vivre-ensemble, la solidarité et le respect des principes de la laïcité.

Les élus du Front National ont déjà réussi – avec les voix de la droite – à supprimer le « vivre-ensemble » du programme d’actions éducatives pour les lycéens et apprentis. Nous serons extrêmement vigilants pour que leurs idées ne gagnent pas davantage de terrain en Pays de la Loire.

Signé : Christophe CLERGEAU