Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCRN - Com Com de Nozay > CCRN - 2016-2017 > Une cacahuète, du bois et des camions

Une cacahuète, du bois et des camions

Ecrit le 5 octobre 2016

Petit déjeuner des entreprises, ce 30 septembre 2016 à Vay. On y parle de la sécurisation et la dématérialisation des flux bancaires : factures, documents sociaux et fiscaux, relevés bancaires, etc. Tout pour éviter la fraude !

Et puis il est question d’une « cacahuète » : le Conseil Départemental va installer un double rond-point, sur la route D 771, à l’entrée de Nozay. Bonne nouvelle bien accueillie par les entreprises présentes. Coût : 720 000 € environ.

Bruno Gorrée présente ensuite l’ADIC (accompagnement, développement, initiative  , convivialité), association d’entreprises ayant au moins un salarié. 80 adhérents, 800 millions de chiffre d’affaires, 5000 salariés représentés. Entre autres choses l’ADIC s’efforce de mutualiser les formations sur le territoire.

Bourdaud

Bruno Gorrée parle ensuite de la scierie Bourdaud, installée à Nozay depuis 80 ans, avec une forte volonté de s’inscrire dans le territoire de Nozay. « Nous avons trois métiers : l’exploitation forestière, la scierie et la deuxième transformation ». L’entreprise achète 30 000 m³ de bois par an, soit l’équivalent de 1000 camions. C’est toujours des bois locaux, issus de forêts gérées de façon durable. « Nous achetons le bois sur pied, ou en grumes ». La scierie est mixte, concernant aussi bien les feuillus que les résineux. « Par jour, nous scions 150 m³ de grumes, sachant qu’il en sortira 75 m³ de bois d’œuvre, le reste étant valorisé en sciure, plaquettes et autres ». Les bois d’œuvre servent pour la menuiserie industrielle, l’agencement, le coffrage, le calage, la charpente, etc. L’entreprise exporte vers l’Angleterre, « eux ils ont encore l’utilisation du chêne dans les maisons » (mais quelles vont être les conséquences du Brexit ?) mais aussi l’Égypte et la Chine.

Mustère

Les Transports Jean Mustière ont été créés à Nozay en 1963. Activités : travaux publics, bennes, sable, gravier. Puis adhésion à la CTLC (Coopérative des Transports et Lanceurs de Citernes) et développement des citernes de produits pétroliers. Bruno Robin est entré comme salarié en 1987 et l’entreprise est devenue « Mustière-Robin » en 1989. Elle compte 17 salariés, activité dirigée vers le transport en plateaux et les convois exceptionnels, hors normes !

Parfois à 5 cm près !

Parfois à 5 cm près !

Le plus important a sans doute été celui d’un bateau fabriqué par l’entreprise Acco de Soudan : 8,70 m de large et 40 mètres de long. « Cela se joue parfois à 5 cm, heureusement nous avons des chaufeurs expérimentés ». « Un jour nous avons traversé la commune de Marans. Nous avons dû bloquer la commune toute une journée. A la fin de la journée les habitants ont applaudi notre performance et le silence dont ils ont pu bénéficier ».