Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Législatives > Législatives 2017 > Des histoires primaires

Des histoires primaires

Ecrit le 16 novembre 2016

 La droite et le centre

La primaire de la Droite et du Centre organisée par le parti Les Républicains se tient les 20 et 27 novembre 2016. Cette élection permet de sélectionner le candidat de la Droite et du Centre à l’élection présidentielle de 2017. Les candidats sont : Jean-François Copé, François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson et Nicolas Sarkozy.

Pour voter, il faut être inscrit sur la liste électorale, ou avoir 18 ans à la date de l’élection présidentielle 2017, présenter une pièce d’identité, verser 2 € par tour de scrutin pour la participation aux frais d’organisation (en espèces) et s’engager sur l’honneur en signant la phrase suivante : « Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m’engage pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France ». Il n’est pas nécessaire d’être adhérent au parti Les Républicains pour voter. Aucune procuration ne sera possible pour ce scrutin. Les bureaux de vote seront ouverts de 8 h à 19 h.

Où se déroulent les élections ?

Châteaubriant. Pour les habitants de la Com’Com’   du Castelbriantais, les élections se dérouleront à Châteaubriant, à la Halle de Béré  .

Derval. Pour les habitants de la Com’Com’   du secteur de Derval, le bureau de vote est à Derval, immeuble Bon accueil, place Bon accueil.

Nozay. Pour les habitants de la Com’Com’   de la région de Nozay le bureau de vote est à Nozay, salle Jouvence, place de la gare.


Ecrit le 16 novembre 2016

 Primaires chez les Verts

En France, les primaires se multiplient pour choisir les candidats à l’élection résidentielle de 2017. Chez les Verts c’est Yannick Jadot, député européen, qui sera candidat.

 Parti Communiste

A l’issue de la réunion des délégués communistes à la Villette le 5 novembre 2016 et du vote majoritaire de ces délégués contre le soutien à la candidature de J.L. Mélenchon, Pierre Laurent aurait déclaré « les communistes ont voté contre car ils jugent Mélenchon insupportable ». Que sous entend le terme « insupportable » ?

Un gamin insupportable on en mesure facilement la signification. Des charges insupportables en matière de redevance, de paiement, on sait exactement ce que cela signifie. Mais en termes politiques qu’est ce « qu’ insupportable » signifie ? ;

Est-ce un qualificatif de dimension affective : on n’aime pas Mélenchon et on s’oppose à lui en tant que tel. Est-ce un terme négatif d’appréciation de sa démarche et on la qualifie d’insupportable . Est-ce enfin l’expression d’une attitude complexée des Communistes pour s’opposer une fois encore à la prise en compte des changements sociétaux du monde d’aujourd’hui .… Ce vote du 5 novembre est important et inquiétant pour les raisons suivantes :

- le refus d’accord politique avec J.L. Mélenchon peut entrainer que les insoumis n’auront pas de candidat à l’élection présidentielle : Mélenchon ne disposant pas des 500 signatures nécessaires pour se présenter. Il en résultera que l’absence de Mélenchon à la présidentielle de 2017 entrainera ipso facto que la droite et l’extrême droite seront face à face au 2e tour
– le candidat communiste, puisqu’il y en aura un , quel qu ’il soit, fera un score minable car malgré tous les efforts possibles, il restera pour l’opinion publique un responsable de la désunion de la vraie gauche
– le parti communiste se relèvera-t-il après un nouvel échec électoral ? La vérification sera quasi immédiate : aux élections législatives de Juin 2017 . Il risque de n’avoir aucun élu, et à coup sûr, au mieux, il ne pourra pas constituer un groupe parlementaire

C’est donc toute l’orientation idéologique du Parti qui est aujourd’hui posée. Le Parti est il toujours le parti de la lutte des classes ou le parti de la « lutte des places » ? Pour certains , avant tout, il faut avoir des élus même sans avoir le soutien populaire nécessaire donc sans avoir construit ou maintenu un rapport de force suffisant ...

Le parti, communiste mesure-t-il objectivement ce que risque de devenir la société française après la prise du pouvoir par la droite ou l’extrême droite. Que va-t-il advenir de la démocratie, des droits de l’homme, de la laïcité, de l’emploi, du pouvoir d’achat des salariés et des retraités, des services publics ....?

Parce qu’un candidat est « insupportable », alors que pour beaucoup d’entre nous ce candidat dit les choses avec vigueur, avec clarté et que son projet, son ambition de mettre en place la VIe République ne sont pas en opposition avec nos propres orientations on laisserait se préparer, se mettre en place la politique du pire dans notre pays ?

Fraternellement Jean Cesbron


Ecrit le 23 novembre 2016

Quel beau dimanche !

Coup de tonnerre dans le monde de la droite française : François Fillon, arrivé en tête de la primaire, affrontera Alain Juppé dimanche prochain au second tour, tandis que l’ancien président Nicolas Sarkozy est éliminé et a annoncé son retrait de la vie politique.

François Fillon arrive largement en tête du premier tour avec 44,2% des voix, devant Alain Juppé (28,3%) et Nicolas Sarkozy (20,8%), selon les chiffres fournis à 23h par l’entité organisatrice du scrutin, portant
sur 9036 bureaux de vote. Loin derrière suivent Nathalie Kosciusko-Morizet (2,5%), Bruno Le Maire (2,5%) Jean-Frédéric Poisson (1,4%) et Jean-François Copé (0,3%).

L’ancien président, battu d’une courte tête par François Hollande en 2012, sorti de sa retraite en 2014, subit l’une des plus retentissantes défaites de sa carrière : éliminé sévèrement dès le premier tour d’un scrutin organisé par son propre parti, dont il avait reconquis la présidence en 2014.

Ah ! Quel beau dimanche !


Ecrit le 14 décembre 2016

 Primaire Gauche

Au Conseil Communautaire du 6 décembre 2016, Bernard Gaudin a rappelé qu’il y avait eu publication sur intermag des conditions de vote, dates et lieux pour la primaire de la droite et demandé la même chose pour la primaire de la gauche.

 En marche

(communiqué)

Hommes et femmes issus de territoire castelbriantais, convaincus par la dynamique du mouvement « En Marche », nous allons œuvrer à informer, commenter et expliquer le programme présidentiel d’Emanuel Macron jusqu’à sa victoire en mai 2017. Notre investissement se veut d’abord citoyen, en dehors de la vie politique locale et des partis politiques traditionnels, sans parti pris et avec des échanges constructifs.

Acteurs de la société civile ou élus, nous souhaitons transmettre et échanger avec la population du territoire castelbriantais sur l’envie de changement et sur le projet proposé par Emanuel Macron. Notre volonté est d’œuvrer « pour » une vision d’espérance que nous jugeons la mieux adaptée à la France que nous aimons et à faire émerger une action citoyenne nécessaire à notre précieuse République.

Photo : Thierry Lelièvre, François Xavier Le Hecho, Maxime Lelièvre

Pour cela nous officialisons la création du Comité « En Marche - Châteaubriant » et invitons tout citoyen motivé par l’échange et par notre démarche à nous rejoindre. Vous pouvez aussi adhérer gratuitement à « En Marche » sur en-marche.fr et vous inscrire pour rejoindre NOTRE comité. Notre prochaine réunion publique présentera le livre d’Emanuel Macron « Révolution » et expliquera son projet. Elle aura lieu à Châteaubriant, samedi 17 décembre, café le Central à 18h15.
Contact : enmarche.chateaubriant@gmail.com, Tel : 06 81 90 03 20 & 06 50 72 03 30
Site web : http://en-marche.fr