Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > Tram-train > SNCF, comité de ligne du 9 mars 2017

SNCF, comité de ligne du 9 mars 2017

Ecrit le 22 mars 2017

Un comité de ligne SNCF s’est tenu à Châteaubourg le 9 mars dernier. Un participant, au nom de l’ACCRET, a déclaré :

En Juillet 2017 : il faudra 1h25 pour parcourir les 360 km entre Paris et Rennes et ensuite 1h30 pour rejoindre sur 60 km, Châteaubriant à partir de la capitale régionale, à une vitesse qui se pratiquait déjà il y a 70 ans. Y aurait-il des citoyens de seconde zone en Bretagne ?

Au nom de « l’Association citoyenne Châteaubriant-Rennes en train », (ACCRET) je voudrais parler de la dégradation importante de la ligne Châteaubriant-Rennes, du mécontentement des usagers et vous poser un certain nombre de questions.

Nous ne trouvons plus les comptes-rendus des comités de ligne sur le site de la Région. Le dernier date du 26/3/2015. Des usagers nous signalent leurs difficultés à pourvoir assister à ces comités de lignes du fait de la mauvaise communication qui en est faite et des horaires peu pratiques.

Nous souhaitons avoir des informations fiables sur l’avenir de la ligne :

  • 1) L’étude dont le financement va être validé le 20 Mars comprendra-t-elle la modernisation de la ligne : électrification, créneaux de croisement, signalisation, suppression des passages à niveau non gardés, maintien d’une ligne ferroviaire sur toute la longueur, absence de projet de transfert vers la route ou de projet tram-train.
  • 2) Pourquoi la ligne doit-elle être fermée entièrement pendant un an à partir d’Octobre 2017 entre Retiers et Châteaubriant pour cause de travaux de la quatre voies Rennes-Angers. Ne peuvent-ils pas être conduits la nuit et le WE comme cela s’est fait à Janzé en son temps ? Et n’auraient-ils pas pu être synchronisés avec les travaux attendus sur la voie ferrée afin d’éviter l’addition de désagréments pour des usagers qui représentent quand même 34% de l’ensemble des usagers de la ligne !

A ce sujet, nous tenons à votre disposition les résultats d’une enquête réalisée par nos soins et qui démontre l’importance et l’utilité de la ligne ferroviaire pour notre territoire de façon beaucoup plus claire et explicite que les informations qui pourraient être données par ailleurs.

  • 3) Pouvez-vous nous apporter des garanties sur le service rendu : notre Association créée à la fin de 2016, a réuni 1350 signatures à la pétition. Une autre enquête réalisée par nos soins montre que le service actuellement proposé sur la ligne satisfait 22 % des besoins des usagers. Les horaires et fréquence des trains sont manifestement inadaptés à la réalité des besoins des usagers en matière de déplacements professionnels (62% des usages) et extra-professionnels (38% des usages). Savez-vous que près d’un quart des usagers de la ligne ont été contraints de renégocier leurs horaires de travail avec leur employeur suite à l’établissement des horaires 2016/2017 ? Allons-nous être entendus pour qu’enfin nous ayons un service qui corresponde à la réalité de nos vies quotidiennes ?

De plus, pourquoi lorsqu’un train est supprimé - ce qui est relativement fréquent (une fois/mois) - les usagers doivent-ils se rabattre sur le car de la ligne 22 et en payer le droit d’usage lorsqu’un train est supprimé ? Qu’en est-il des tarifs occasionnels ? Il existait auparavant des carnets de 10 voyages qui permettaient un meilleur accès aux TER pour les personnes aux ressources modestes. Il faut maintenant avoir une carte Korrigo. Comment font les habitants du bout de la ligne (hors métropole) et les personnes âgées non connectées.

  • 4) Alors que la population baisse dans les communes autour de Châteaubriant notre territoire semble exclu du projet LNOBPL (voir carte). LNOBPL c’est le projet : « Liaisons Nouvelles Ouest Bretagne - Pays de la Loire ». Le document SNCF du 8/04/2016 sur les horaires TGV/TER ignore superbement la 5e branche de l’étoile ferroviaire de Rennes au niveau des correspondances tant avec les TGV vers Paris, Brest et Quimper mais aussi vers le Tram-Train de Nantes.
    Pas de branche directe
    entre Rennes et Nantes.

Quelques exemples :

  • -Il est impossible de prendre un train le matin à Châteaubriant pour arriver à Paris pour une réunion à 10h. On doit repartir de Paris avant 17h si on veut rentrer à Châteaubriant à 20h. Plus tard c’est impossible et le vendredi il faudra partir de Paris à 15h56.
  • -Si vous partez de Châteaubriant à 6h37 vous arrivez à Rennes à 8h07. Vous attendez 1h13 à Rennes pour arriver à Brest à 11h32…… Cinq heures de trajet et impossibilité d’assurer un RV le matin. Le retour de Brest devra se faire avant 15h41 si vous souhaitez rentrer le soir à 20h.
  • -Si vos partez le matin de Retiers à 8h48 vous arrivez à Châteaubriant à 9h22. Pas de chance le train vient de partir à 9h21 vers Nantes. Il vous faudra attendre 12h21 pour arriver à Nantes à 13h29.
  • - Le matin c’est impossible de venir de Nantes à Retiers. Aucun tram n’arrive avant le dernier départ de 7h21.

Ces exemples peuvent vous sembler anecdotiques ; pour les adhérents à notre association, pour qui le train est un outil important dans leur vie professionnelle, je peux vous assurer qu’ils ne le sont pas.

L’ACCRET sera vigilante pour faire reconnaitre et valoriser ses objectifs :

  • 1) Retrouver un niveau de desserte de la ligne conforme aux besoins quotidiens des usagers pour leurs déplacements scolaires, professionnels et de loisirs,
  • 2) Moderniser la ligne afin d’en accroître l’attractivité pour répondre aux exigences environnementales (pour tous les usages y compris le fret marchandises) et de desserte équilibrée et solidaire des territoires desservis.
  • 3) Promouvoir son développement pour répondre à l’ensemble des besoins de transports

(fin de citation)

Signé : Jean-Claude ROGER (Martigné-Ferchaud) membre du bureau de l’ACCRET