Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Politique économique, soutien à l’emploi > ADIC > Assemblée générale ADIC 2017

Assemblée générale ADIC 2017

Ecrit le 21 juin 2017

L’association des entrepreneurs du Pays de Châteaubriant   (ADIC) a tenu son assemblée générale à Lusanger le 15 juin 2017. Elle compte actuellement une cinquantaine d’adhérents dont on peut trouver la liste et les coordonnées sur le site :

voir le site adic.asso

adic2017

Il a été ensuite abordé le thème : « Entreprises et réseaux sociaux ». Une quinzaine des entreprises présentes ont un compte sur Linkedin, Twitter ou Facebook et cinq entreprises ont déjà réalisé des ventes par ce moyen.

M. Amieux, qui parlait des réseaux sociaux, estime que trop peu d’entreprises ont pris conscience de l’urgence de s’inscrire sur les réseaux sociaux : pour développer un capital confiance avec les partenaires, pour entretenir une relation avec les clients, pour élargir son réseau, pour répondre à un certain besoin de transparence. Pour autant, dit-il, « il ne faut pas en attendre monts et merveilles immédiatement ».

Quel contenu : « Bien sûr, une portée de petits chats, c’est craquant, mais ce n’est pas ce qu’on attend d’une entreprise ». Le net permet de construire une e-réputation, de montrer l’entreprise et pas seulement les produits, d’exercer une veille sur des produits intéressants, et même de recruter en faisant connaître ses besoins et les conditions de travail. « Ce n’est pas une question de mode ou de génération, c’est une révolution » dit-il.

Mais attention : « Rien ne vous appartient, tout appartient au réseau social, vos textes, vos photos, etc ».

Il importe donc de ne pas mettre n’importe quoi, de ne pas confier à n’importe qui le soin de réaliser un site ou une page web.

Est-ce efficace ? Voici deux exemples récents.

Cola-Cola a réalisé une visite virtuelle de ses usines en France. Publiée en août 2016, la vidéo a été visionnée plus de 10 000 fois.

Le magasin Auchan Drive a fait appel à Bazaarvoice pour recueillir et exploiter les avis de ses clients afin d’améliorer son taux de conversion et doper ses ventes en ligne. Il a récolté 185 000 avis en un peu plus d’un an ce qui l’a incité, par exemple, à revoir la conception d’un produit : une lessive dont le bouchon n’était pas 100% hermétique. Les équipes du distributeur ont partagé ce retour d’expérience à l’occasion du salon iMedia Brand Summit 2017, de Biarritz les 13 et 14 juin.

 ILAN et JCE

En fin de réunion, Didier Elin, qui termine son mandat de deux ans à la tête de l’ADIC, a laissé la parole à deux structures souhaitant se faire mieux connaître :

ILAN – Initiative   Loire-Atlantique Nord, qui aide à la création et à la reprise d’entreprises

JCE - Jeune Chambre Economique pour les personnes de moins de 40 ans.

Enfin M. Lecuyer, de la Région Pays de Loire, s’est présenté. Il viendra plus spécifiquement détailler les dispositifs que la Région met en place pour aider les entreprises à se développer et à former leur personnel.


 Comment ça va ?

En décembre 2016 l’ADIC a envoyé un questionnaire à ses adhérents pour connaître leur appréciation sur la situation économique. Une cinquantaine ont répondu. « Près d’une entreprise sur deux a connu une augmentation de son chiffre d’affaires sur les six derniers mois. Cette amélioration de l’activité se ressent depuis un an. Pour les mois prochains, les dirigeants restent prudents : plus de 60 % d’entre eux prévoient un chiffre d’affaire stable.

Le niveau des carnets de commande est stable au second semestre 2016. La situation s’améliore : seulement 10% des carnets de commandes sont en baisse (21% au premier semestre 2016) . Le niveau des carnets pour les entreprises travaillant à l’export s’est largement stabilisé voire augmenté pour certaines. Les investissements semblent progresser.

Elles sont 58 % à avoir investi sur le deuxième semestre 2016. Les effectifs des entreprises sur les six derniers mois sont majoritairement stables avec cependant 30 % des entreprises qui signalent une augmentation de leur effectif (13 % début 2016) ».