Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Associations diverses et partis politiques > Restau du coeur > Restau bilan 2002—2003

Restau bilan 2002—2003

Ecrit le 7 mai 2003

Dans la situation de crise actuelle, les stocks du restau du cœur de Châteaubriant sont entreposés dans un hangar, à côté d’un autre hangar qui renferme des sacs d’engrais (émettant pas mal de poussières !) et qui donc ne conviendra pas pour la prochaine saison d’hiver. Mais des négociations seraient encore en cours entre le commerçant locataire et la CANA et peut-être que le Restau du Cœur pourrait réintégrer son local à l’hiver prochain. Déménager pour ré-emménager, c’est commode ! En attendant, en comparant la photo page 15 du bulletin municipal et celle que La Mée a publiée le 30 avril en page 2 on constate qu’effectivement la photo de Coluche a disparu de la porte.... Cette observation fortuite nous avait alertés.

Bilan de la saison 2002-2003

Dans un souci de transparence, tous les bénévoles de 2002-2003 ont été mis au courant des résultats de la campagne d’hiver :

141 cartes-famille (soit 41 de plus que l’année précédente), ont été attribuées, cela fait une augmentation de 41 % :

- 85 familles venaient pour la première fois,
- 37 pour la deuxième année
- 7 pour la troisième année
- 12 depuis plus de 3 ans

390 personnes ont été concernées (soit 117 de plus que l’année précédente) (+ 43 %) avec

- 234 venant pour la première fois,
- 42 pour la deuxième année
- 102 pour la troisième année
- 12 depuis plus de 3 ans

Sur ces 390 personnes, il y a eu 200 enfants. En tout 44 femmes avec 99 enfants, et 146 hommes avec 101 enfants.

Au total 22 437 repas distribués en 2002-2003 (soit 7455 de plus que l’année précédente soit + 49,7 % de plus)

La générosité des habitants du castelbriantais a été manifeste : la collecte bébés a rapporté 1924 € (soit 372 € de plus que l’année précédente). Les deux collectes alimentaires à la porte des magasins ont rapporté 3156 kg de denrées diverses (soit 1448 kg de plus que l’année précédente où il n’y avait eu qu’une seule collecte).

Le ramassage matinal dans les grandes surfaces et boulangeries (lundi, mardi, jeudi, vendredi) a ramené 12189 kg sur 4 mois d’hiver (soit 5623 kg de plus que l’année précédente)

Enfin les Jardins du cœur, cultivés par des bénéficiaires, ont permis de récolter 3599 kg de légumes frais (dont 1865 kg de pommes de terre, 660 kg de carottes, 470 kg de poireaux, et autres).

On peut donc dire que le travail des bénévoles a été très efficace. Ponctualité, dévouement, respect des bénéficiaires, bonne ambiance ont toujours été au rendez-vous.

Les personnes bénéficiaires sont venues de 23 communes, les principales étant

Pour 2002 (et 2001)

- Châteaubriant : 271 (contre 168) soit (+ 61 %)
- Soulvache : 26 (contre 21)
- Rougé : 21 (contre 13)
- Lusanger : 17 (contre 9)
- St Vincent : 10 (contre 8)
- St Aubin-des-Chtx : 0 (contre 13)

(les autres communes ont eu moins de 10 bénéficiaires)

A noter que l’augmentation sur Châteaubriant est de 61 %.

On peut donc dire, en ce qui concerne les collectes et distributions, que le Restau du Cœur a eu un rôle très efficace grâce au travail des bénévoles. En revanche, il n’y a pas lieu de se réjouir quand on voit que le nombre des personnes nécessiteuses a augmenté de 43 % en un an ( 61 % sur Châteaubriant)

Saison 2001-2002 2002-2003  %
familles 100 141 + 41%
personnes 273 390 +42,9 %
repas 14982 22437 +49,8 %
collecte bébés 1552€ 1924€
collecte alimentaire 1708 kg 3156 kg
ramassage 6566 kg 12189 kg
jardin du cœur - 3599 kg

Ecrit le 14 mai 2003 :

Vagualâme, vagualot

C’est avec surprise que les castelbriantais ont pu trouver dans leur boite à lettres, le même jour,
1) le bulletin municipal annonçant, page 15, que la ville a pris la décision de principe d’acquérir l’ancien dépôt Cana (où se trouvaient les Restaus du Cœur)
2) une publicité annonçant l’ouverture du magasin « Vagualot » dans l’ancien dépôt Cana, le 7 mai 2003.

C’est-y qu’y aurait qq’chos’ qui n’ va point ? Il paraît quand même que les restaus du cœur vont avoir un local provisoire au Foirail pour l’intercampagne, à partir du 23 mai. Mais ce qu’on ne sait pas c’est s’ils vont trouver des bénévoles pour faire le boulot et pour se faire eng... en plus !