Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enfance, jeunesse > Centre de loisirs > ACLA

ACLA

18 décembre 2002

Nouveau bâtiment au Village des Enfants

Le nouveau bâtiment du Village des Enfants (à la Borderie), qui fait partie du programme lancé en 1998 par Jean-Claude Orrière et le Conseil d’Administration de l’ACLA, a été inauguré le lundi 9 décembre 2002. Jean-Claude Orrière n’a pas été invité (malgré ce qu’avait promis l’actuel président Jean-Paul Orhant), pas plus d’ailleurs que les conseillers municipaux d’opposition (il arrive fréquemment que ces derniers soient ainsi « oubliés ». Il y a des erreurs, dues à l’informatique sans doute ( !), étranges). De même le Président de la Commission « Petite Enfance » de la Communauté de Communes n’a pas été cité.

Le nouveau bâtiment, conçu par M. Malaret du Cabinet Xavier Ménard, a toutes ses salles ouvrant au Sud, ce qui sera très agréable en toutes saisons. En façade Nord et Est il a de grandes baies vitrées, doublées de claustra en bois, ce qui contribue à la clarté du couloir. Au plafond la charpente en bois, apparente, reste dans le ton de l’ensemble des bâtiments du Village des Enfants.

La première salle est destinée au graphisme et au petit bricolage. Elle peut s’ouvrir, grâce à une cloison mobile, sur la deuxième salle consacrée à l’audiovisuel, ce qui donne un ensemble de 80 m2.

Une salle est consacrée au multimédia avec 4 postes informatique, imprimante, scanner, etc. Un animateur, Gwénaël, est spécialisé dans ce type d’animation.

La dernière salle est l’atelier bois doté du matériel nécessaire

Au total : 250 m2

La CAF satisfaite

M. Visdeloup, représentant la Caisse d’Allocation familiale (CAF), qui était venu en 1995, s’est dit satisfait de l’évolution des installations et ne regrette pas les quelque 35 % de financement que la CAF a apportés. Notons que tous les investissements de ce « Village des enfants » (restaurations, constructions neuves) ont été réalisés ou lancés par la municipalité précédente . Seul JP Orhant l’a reconnu.

Le Village des Enfants (ou centre de loisirs la Borderie) est ouvert le mercredi et les vacances scolaires aux enfants de 3 à 14 ans qui peuvent être accueillis soit à la demi-journée, soit à la journée avec prise du repas sur place. Le centre propose des activités manuelles, sportives, scientifiques et techniques, des séjours enfants et jeunes, ainsi qu’une initiation à l’équitation.

L’été 2002 a été particulier dans le sens où il inaugurait la dimension intercommunale de l’ACLA (association castelbriantaise de loisirs et d’animations) avec uniformisation des tarifs sur l’ensemble de la Communauté de Communes. Cela s’est traduit par une augmentation de 15 % du nombre total de participants (toutes activités confondues) par rapport à l’année précédente. Le nombre des enfants venant de la communauté de communes hors Châteaubriant a été multiplié par 3, passant de 57 à 161 enfants.

Le nouveau bâtiment vient clore le programme de réhabilitation de la Borderie commencé en 1998. Il devrait permettre de regrouper la totalité de l’accueil et des activités d’un même côté de la route de Fercé et éviter ainsi la dangereuse traversée de route. Il offrira des espaces adaptés, afin de satisfaire aux différentes fonctions liées à l’accueil des enfants (un lieu de vie, point d’ancrage et de repère pour chacun des groupes d’âges accueillis, un espace pour le secteur poneys, un restaurant d’enfants, des salles d’activités spécifiques, ainsi qu’un bureau et une salle de réunion pour les encadrants).

La Caisse d’Allocations Familiales a accordé une subvention de 56 406 € et un prêt sans intérêt de 22 562 € pour un coût total s’élevant à 270 246 € T.T.C.


Ecrit le 30 avril 2003 :

Un C.A.potiche ?

A quoi cela sert-il de fêter les associations ... si c’est pour violer la loi des associations ?

La municipalité de Châteaubriant, le 9 novembre 2002, a organisé une grande fête des associations, à l’occasion du centenaire de la loi 1901. Cette loi prévoit que les dites associations se gouvernent librement par ce qu’on appelle un Conseil d’Administration (CA), élu par les adhérents lors d’une assemblée générale.

L’ACLA (association castelbriantaise de loisirs et d’animations) est une association « loi 1901 ». Elle tient chaque année son assemblée générale et élit son conseil d’administration. Jusqu’à la fin de l’année 2002, elle relevait de la ville de Châteaubriant qui lui accordait les subventions nécessaires pour fonctionner.

Sous la CCC  

Mais voilà que, depuis le 1er janvier 2003, l’ACLA est passée sous la compétence de la Communauté de Communes du Castelbriantais, sans que le Conseil d’Administration ait été consulté, même de façon formelle.

De plus, la compétence « jeunesse » (13 à 18 ans) a été retirée à l’ACLA et confiée en gestion directe à la Communauté de Communes sans que le Conseil d’Administration ait été consulté, même de façon formelle.

C’est faire bien peu de cas du Conseil d’Administration ! Une question a été posée à ce sujet lors de l’Assemblée Générale du 17 avril 2003. Après un temps de silence gêné, le président Jean Paul Horhant a dit que ... la Communauté de Communes c’était pas lui ! Et il a passé la parole à Jean Poulain, vice-président de la commission sociale de la Communauté de Communes.

Jean Poulain n’a pas donné davantage d’explications. Il a dit que ... c’était fait avant lui, avant que les 7 communes de l’Est-castelbriantais n’adhèrent à la Communauté de Communes du castelbriantais.

Bref, on ne sait pas pourquoi cela s’est fait ainsi, ni qui l’a fait, « C’est pas moi, c’est personne ,mais c’est fait ». Et l’Assemblée Générale n’a rien dit. « C’est désolant » en a conclu spontanément une animatrice de l’ACLA qui s’étonne de l’anesthésie ambiante.


Ecrit le 30 avril 2003 :

Au cours de l’Assemblée générale du 17 Avril 2003, l’ACLA a fait le point sur l’année 2002 qui a vu son installation au 5 de la rue de Couéré à Châteaubriant, plaçant l’association en autonomie matérielle d’un point de vue administratif et apportant de meilleures conditions d’accueil du public, ainsi qu’une plus grande intégration dans la vie quotidienne du Centre Ville

ACLA - 5 rue de Couëré
44110 - Châteaubriant
T_ él 02 40 28 88 89

Dernière tranche

La livraison à l’automne 2002 de la dernière tranche du Village des Enfants a mis un point final à plus de 5 années de travaux, commencés sous la municipalité de Martine Buron. Le nouveau bâtiment et ses quatre salles d’activités (multimédia, graphisme, audio-visuel et un atelier) vient compléter les espaces d’accueil et d’animation déjà existants sur le site ; il permet d’offrir au public des conditions d’accueil et de déroulement d’activité considérablement améliorées, particulièrement dans les périodes de très forte affluence que sont notamment les vacances.

Comme il était prévu, l’utilisation des bâtiments situés de l’autre côté de la route de Fercé a été abandonnée.

Centre de Loisirs

L’année 2001 avait vu une forte augmentation de la fréquentation au Centre de Loisirs (en journées-enfants plus qu’en nombre d’enfants). 2002 a confirmé cette orientation :
- 2000 : 7936 journées-enfants
- 2001 8948
- 2002 9183

A l’origine de cette évolution, à la fois des éléments démographiques, l’amélioration des conditions d’accueil dans les locaux, engagée depuis plusieurs années ... et sûrement la qualité des projets

3-6 ans

Le point marquant du Centre de Loisirs est la très forte affluence des plus jeunes (3-6 ans). Ils représentent aujourd’hui selon les périodes, près de la moitié du public accueilli. Ceci impose :
- de renforcer les équipes d’éducateurs en nombre (raisons réglementaires)
- d’accompagner les équipes, pour adapter la prise en charge des enfants, notamment les plus petits d’entre eux (3-4 ans).
- De re-positionner les projets vers les plus jeunes

Par ailleurs, l’année 2002 a permis de faire progresser les actions en direction des Juniors (11-14 ans). Au cours de l’été 2002, ce sont plus de 80 jeunes de cette tranche d’âge qui ont fréquenté le Centre de Loisirs/espace Junior.

Une collaboration intéressante a par ailleurs été engagée avec le Collège Robert Schuman, dans la recherche de complémentarité entre les différents temps de vie (école/hors école) des jeunes.

A noter au cours de l’année :

- Des Stages MULTI-MEDIA

- Des Stages pêche, en collaboration avec l’Ecole de Pêche (Pâques, été)

- La participation au concours ECOLO-GESTES (initié par la SEPNB-Bretagne- Vivante, au niveau régional), autour du thème de L’EAU (Centre de Loisirs du mercredi), avec une sensibilisation au tri sélectif, la pose de mangeoires et l’observation des oiseaux, l’identification des arbres qui entourent le Village des Enfants, autant de projets qui confirment la démarche d’éducation à la nature et à l’environnement.

Equitation

Avec plus de 50 participants réguliers, les interventions dans le cadre des Centres de Loisirs, et les animations scolaires, l’activité équestre reste un axe fort, qui permet à un nombre très important d’enfants d’avoir un contact avec le poney et une pratique de l’équitation sur poney

Séjours

Les séjours constituent un volet important de la saison d’été. 11 séjours ont été programmés qui ont réuni 136 participants représentant un total de 815 journées-enfants.

Les séjours d’une semaine permettent la découverte d’un autre milieu, la pratique d’activités nouvelles ou des activités fortement centrées sur la vie collective. Pour l’été 2003, il y a 9 propositions de séjour, autour des poneys, de la découverte des marais, escalade, poterie, activités sportives, séjour à la mer. Inscriptions dès maintenant .

Recrutements

Pour mener à bien les différentes activités évoquées ci dessus, l’ACLA s’est appuyée sur des intervenants occasionnels (venant renforcer l’équipe permanente) : 82 embauches dans l’année qui ont concerné 56 personnes différentes (51 animateurs et 5 personnes chargées du ménage et du service).

Jeunesse : la fin

Pour la dernière fois en 2002, l’ACLA a pris en charge le secteur jeunesse (13-18 ans) :

- Maintien des animations autour de l’information Jeunesse, avec déplacement d’un groupe à la manifestation RAM-DAM organisée à la Cité des Congrès à Nantes au Printemps

- Semaine d’animations autour de l’eau (vacances de Pâques 2002)

- Participation à la fête du Jeu

- Mise en place de projets tout au long des deux mois d’été, avec pour principaux temps forts :
- animations autour du Hip hop : ateliers d’écriture, de danse, débouchant sur une soirée à la Halle de Béré  , en lien avec le secteur des 11-14 ans du Centre de Loisirs et réunissant plus de 120 personnes
- Organisation d’un séjour d’une semaine à Mesquer basé sur l’implication du groupe des participants à tous les moments : du projet à son déroulement puis au bilan.
- Initiation à la Mini-moto, avec les services de POLICE 44
- Organisation d’un tournoi de foot, réunissant plus de 60 Participants
- Soirées barbecue, vidéo, etc...

L’ accueil au Centre Municipal des Sports était organisé. Il a compté plus de 550 passages de jeunes, débouchant ou non sur une participation à l’une ou l’autre des activités structurées.

L’ACLA a, par ailleurs, accompagné le groupe de ROLLER IN LINE HOCKEY jusqu’à son envol, en l’aidant notamment à acquérir un équipement. Le groupe organise un week-end « Rollers » (initiation et perfectionnement), les 2-3 mai - Renseignements au 02 40 28 70 01.

Il reste à savoir maintenant ce que va être l’animation jeunesse, dans le cadre de la Communauté de Communes du Castelbriantais. Olivier Dussautois a été embauché pour en assurer la coordination, tandis que Céline Goulet continue à s’occuper du Point d’Information Jeunesse. On dit que des animateurs vont être embauchés pour l’été 2003. A voir


Ecrit le 10 septembre 2003 :

De beaux oiseaux dans la magie des ailes
Sabre des hirondelles happant le soir
Au ras des rues déjà désertes
Dans un soir bleu
Martinets en piqué sur les toits
Carrousel des crépuscules stridents
Métronome des bergeronnettes
Comme fléaux et balancelles
Pigeons roux se ruant sur les miettes du jour (Yves Cosson)

Un refuge-jardin pour les oiseaux

Au Village des Enfants, les oiseaux se sont installés. Nichoirs et points d’eau, mangeoires et mur de pierres sèches. Refuge-jardin pour les temps de nidification et les grands froids.

Un refuge de la LPO (ligue de protection des oiseaux) a été inauguré le 18 août 2003. En guise de ruban : une frise d’oiseaux de papier. Cette opération fait partie de l’éducation à l’environnement et à la nature, comme a expliqué le Président jean Paul Orhant. Diverses activités accompagnent cette démarche : bricolage et bois (pour la réalisation de nichoirs et mangeoires), jardinage (plantation de fleurs et plantes), activités créatrices (représentation de l’oiseau sous différentes formes). Identification des oiseaux, des arbres, des arbustes et des cavités qui les accueillent, recherche de leurs besoins alimentaires, de leur vie sociale : autant de pistes d’observation pour les enfants, d’informations à aller chercher pour des vacances actives sous la direction d’animateurs qualifiés.

Ce refuge-jardin s’ajoute aux autres activités : école de pêche, soin des poneys, réalisation d’herbiers, etc.

Les enfants ont adopté la charte des refuges LPO : « favorisant les méthodes de jardinage écologique (...), en aménageant de nouveaux milieux comme une haie champêtre, une mare, un coin d’herbes folles (...), agissant dans le sens d’un développement durable (...), limitant les sources de pollution (...) », et s’engageant à refuser la chasse sur ce territoire.