Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Associations diverses et partis politiques > CSF, confédération syndicale des familles

CSF, confédération syndicale des familles

Confédération syndicale des familles

La C S F c’est la confédération Svndicale des Familles qui, depuis 1974, agit avec les familles usagers et consommatrices pour une société plus juste, plus solidaire, plus humaine.

Pour cela la C S F affirme le droit
- à l’information et la défense des consommateurs
- à la réussite scolaire pour tous les enfants
- à un logement de qualité.
- au maintien des services publics
- à un rôle social et familial pour tous.

Au plan national , la CSF est :
- la 3e organisation familiale
- la 3e organisation de consommateurs
- la 3e organisation de locataires

Elle compte 500 associations locales et 35 000 familles adhérentes

La C S F représente les familles pour faire entendre leurs droits auprès des organismes suivants :
- CES, conseil économique et social
- INC, institut national de la consommation
- CNH, conseil national de l’habitat

La C S F prend part aux grandes décisions concernant la vie des familles en tant que membre de
- L’UNAF union nationale des associations familiales
- La COFACVI confédération des organisations familiales de la communauté européenne
- L’OMF organisation mondiale de la famille etc ... ....

Trois secteurs d’activité

A Châteaubriant la CSF compte une équipe de militants (11 personnes) qui se retrouvent deux fois par mois pour travailler surtout dans trois secteurs :
- groupe d’entraide scolaire
- défense des locataires
- défense des consommateurs.

La CSF de Châteaubriant est représentée dans divers organismes locaux
- commission consultative des usagers de l’eau et l’assainissement
- commission consultative des usagers des ordures ménagères
- commission de suivi de la délégation service public de la clinique Ste Marie
- centre communal d’action sociale (nous sommes actuellement en attente de la désignation du délégué au titre de l’UDAF)

Groupe d’entraide scolaire

Le principe : des jeunes volontaires et intéressés pour aider d’autres jeunes en difficultés passagères ; des familles qui participent financièrement selon leurs possibilités Au cours de l’année 2000, douze enfants ont pu être aidés

Secteur urbanisme habitat

Depuis Novembre 1999 un adhérent de Châteaubriant, Christian Gaspard, est devenu l’élu départemental de la CSF pour représenter les locataires au conseil d’administration de l’OPAC (Office public d’aménagement et de construction de Loire Atlantique et gestionnaire des HLM de Châteaubriant. Environ 1000 logements). A ce titre il est titulaire de la commission d’attribution des logements qui se réunit tous les mercredis.

Point important du dernier Conseil d’Administration : obtenir la non-augmentation des loyers pour l’année 2001 et l’engagement d’une sortie progressive et modérée du gel des loyers en 5 ans.

Ce qui a été acquis : surveillance du montant des charges récupérables qui sont réclamées chaque mois aux locataires. Depuis le début 1999, 3 adhérents C S F sont devenus Délégués statutaires d’immeubles . Créés par la Loi Quillot, ces délégués sont reconnus comme interlocuteurs privilégiés par les bailleurs et les gestionnaires en tant que membres d’associations déclarées et affiliées à une organisation siégeant à la commission nationale des rapports locatifs. Ils sont donc les relais privilégiés entre locataires (écouter, informer, défendre, accompagner, ... ), la CSF et l’OPAC. A ce titre ils peuvent réclamer des entrevues avec les responsables de l’agence HLM pour faire part des revendications des locataires et informer des problèmes qui se posent dans les quartiers

En 2000, ils ont rédigé un cahier de revendications qui portaient sur les points suivants :

- Températures souvent trop basses dans les appartements avec chauffage collectif
- Problème d’humidité et de condensation dans certains appartements
- Consommation d’eau jugée trop importante due à l’utilisation de modèle de chauffe-eau un peu ancien
- L’entretien des halls et escaliers,
- Problèmes de voisinage, problèmes individuels

Résultats obtenus :

- Amélioration sensible du chauffage

Les problèmes de voisinage restent très difficiles à améliorer. Ce sera notre réflexion avec proposition d’action pour 2001

Information et défense du consommateur.

En 2000, une cinquantaine de personnes sont passées aux permanences pour obtenir conseil ou défense. Les litiges les plus souvent rencontrés portent sur

- . Malfaçons dans construction, installation vérandas et cheminées
- . Démarchage à domicile (système d’alarme, installation de station d’affinage d’eau)
- . Problèmes entre propriétaires et locataires
- . Et depuis 6 mois, les portables et leurs contrats.

Attention aux portables

On le sait, les téléphones portables ont rencontré un vif succès chez les consommateurs, mais leur arrivée a généré un nouveau contentieux. Pour la plupart des utilisateurs, c’est désormais un accessoire indispensable, mais pour beaucoup d’autres, c’est une somme de tracas sans fin.

C’est pourquoi la CSF, a pour objectif de :

- .Sensibiliser les familles sur les pratiques des vendeurs et la complexité des contrats des téléphones portables,

- .Démontrer l’existence des fraudes

- .Lier l’opérateur au vendeur en matière de responsabilité

Les personnes rencontrées aux permanences étaient toutes dans la même situation : achat (offre promotionnelle) d’un portable, puis appareils défectueux ou vol. Elles se sont retrouvées sans appareil mais dans l’obligation de continuer de payer jusqu’à la fin du contrat souvent deux ans.

Sur la pression des organisations de consommateurs, la commission des clauses abusives a travaillé pour que 37 de ces clauses soient supprimées ou modifiées. Les professionnels se sont engagés à mettre leurs contrats en conformité au 31 mai 2000, mais tout n’est pas acquis et les consommateurs qui optent pour la formule d’abonnement (nettement plus avantageuse), doivent rester très vigilants et discuter de la durée du contrat.


Ecrit le 11 octobre 2006

Dépistage des risques cardio-vasculaires

Un dépistage avant 30 ans et, si nécessaire, une bonne hygiène de vie et une alimentation adaptée, constituent le meilleur moyen de protéger son cœur et ses artères.

Du 9 au 14 octobre, les jeunes de 16 à 30 ans peuvent faire contrôler leur taux de cholestérol et connaître leurs facteurs de risque, en se rendant au laboratoire BIO-MEDILAM à Châteaubriant (sur le site de l’hôpital, rue de Verdun).

La CSF (Confédération Syndicale des familles) de Châteaubriant est partenaire de l’action. Celle-ci est indépendante de toute main-mise des industriels : les syndicats de biologistes libéraux, soucieux de prévenir les 20 000 infarctus de myocarde qui frappent les 25- 55 ans chaque année proposent un dépistage gratuit et sans prescription médicale pendant cette semaine.

Les jeunes présentant des risques seront ensuite invités à consulter leur médecin afin de prévoir une prise en charge appropriée.

CSF : 02 40 28 17 12
Laboratoire : 02 40 81 11 21

Un téléphone Kiditel pour surveiller les bébés et les mémés


NOTES:

Permanences les 1er et 3e lundis
du mois au 14 rue César Franck à Châteaubriant,
de 15 h à 17 h) -
Tél 02 40 28 17 12