Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Pays (international) > Pays divers > Tremblement de terre au Japon, mars 2011

Tremblement de terre au Japon, mars 2011

Evidemment nous n’avons pas de correspondant sur place.

Voici des liens vers des articles intéressants :

Récit

 :

:euh Vendredi 11 mars 2011 - 6h46 : un tremblement de terre, de magnitude 8,9 provoquant a secoué le Japon à 6h46 heure française provoquant un impressionnant tsunami. L’épicentre est situé près de la ville de Sendai au nord du pays.

Photos  : http://www.lefigaro.fr/international/2011/03/11/01003-20110311ARTFIG00588-un-tsunami-devastateur-qui-a-tout-emporte.php

:euh Samedi 12 mars - 8h16 : L’agence de sécurité nucléaire affirme que le réacteur n°1 de la centrale de Fukushima 1 pourrait être en fusion. Le site se trouve à 250km au nord de Tokyo. Selon l’AFP, "l’alerte a été déclarée à la suite de niveaux de radioactivité enregistrés dépassant les niveaux autorisés dans la zone près de la centrale", explique l’AIEA.

Samedi 12 mars : La compagnie d’électricité Tokyo Electric Power (Tepco) a averti la population de risque de coupures de courant intempestives suite à l’arrêt des réacteurs de 2 centrales nucléaires endommagées par le séisme et ses répliques.

Samedi 12 mars : Les autorités lancent un appel aux populations vivant dans un périmètre de 10km à évacuer les lieux.

Lire la suite ici : http://www.terra-economica.info/Accidents-nucleaires-au-Japon-le,16263.html
ou ici : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/planete/20110311.OBS9475/heure-par-heure-seisme-au-japon-200-a-300-corps-retrouves-sur-une-plage.html

:euh Nouvelle secousse lundi 14 mars : http://www.francesoir.fr/actualite/international/terre-tremble-nouveau-au-japon-81658.html

:euh Mardi 15 mars : la situation au Japon est hors de contrôle : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/en-direct-au-japon-presque-tout-est-hors-de-controle_972207.html

:euh Note du 17 mars : Des nouvelles tentatives de refroidissement des réacteurs par eau de mer ont eu lieu. Quatre largages d’eau par hélicoptères ont été effectués sur les réacteurs 3 et 4, apparemment sans succès. Onze camions-citernes doivent intervenir dans l’après-midi. Par ailleurs, la compagnie d’électricité japonaise Tepco va tenter d’installer des lignes électriques pour relancer l’alimentation des systèmes de refroidissement des centrales en panne.

Un bilan officiel diffusé le 17 mars s’élève à 5 178 morts et 8 606 disparus, mais les autorités s’attendent à un bilan bien plus lourd. Les recherches sont actuellement ralenties par des chutes de neige et le froid dans le Nord. Signe de la gravité de la situation, l’empereur du Japon, Akihito, s’est adressé le 16 mars à la nation, pour la première fois dans une situation de crise depuis son accession au trône en 1989. "J’espère sincèrement que nous pourrons empêcher la situation d’empirer", a-t-il dit. Le président américain Barack Obama s’est, lui, déclaré "profondément inquiet" pour les Japonais. "Il existe un risque que les radiations puissent affecter le voisinage immédiat des centrales nucléaires et planent au-dessus d’autres régions que le Japon", a-t-il souligné. Les Etats-Unis vont fournir des pompes à eau à haute pression aux autorités japonaises et ont déployé 14 navires, dont le porte-avions Ronald-Reagan. Ils distribuent de l’eau et des vivres et aident aux opérations de recherche.

Des images choquantes : http://www.planetecampus.com/actu/27637-tsunami-au-japon-de-nouvelles-images-choquantes


L’état des lieux, mardi 15 mars après-midi, selon L’agence Kyodo

Fukushima Daiichi

Réacteur n° 1 - Défaillance du refroidissement, fusion partielle du réacteur, laché de vapeur, explosion d’hydrogène, pompage d’eau de mer.

Réacteur n° 2 - Défaillance du refroidissement, pompage d’eau de mer, exposition totale des barres de combustibles quelques temps, enceinte de confinement endommagée, crainte de fusion.

Réacteur n° 3 - Défaillance du refroidissement, crainte d’une fusion partielle du réacteur, laché de vapeur, pompage d’eau de mer, explosion d’hydrogène, haut niveau de radiation mesuré aux alentours.

Réacteur n° 4 - En maintenance pendant le séisme, incendie possiblement causé par une explosion d’hydrogène dans le bassin contenant les barres de combustibles usagés, crainte de baisse du niveau des eaux de refroidissement.

Réacteur n° 5 - En maintenance pendant le séisme.

Réacteur n° 6 - En maintenance pendant le séisme.

Fukushima Daini

Réacteur n° 1 - Défaillance du refroidissement, circuit de refroidissement fermé.

Réacteur n° 2 - Défaillance du refroidissement, circuit de refroidissement fermé.

Réacteur n° 3 - Circuit de refroidissement fermé.

Réacteur n° 4 - Défaillance du refroidissement, circuit de refroidissement fermé.


La Terre a été déplacée

Le tremblement de terre qui a frappé le Japon a été si puissant qu’il a modifié la planète. La catastrophe aurait déplacé l’île principale japonaise (Honshū) de 2,4 m, et aurait modifié l’axe de rotation de la Terre de dix centimètres.

Lire ici : http://www.lepoint.fr/science/comment-le-seisme-japonais-a-transforme-la-terre-14-03-2011-1306242_25.php

Le risque nucléaire

Deux explosions se sont produites lundi 14 mars au niveau du réacteur 3 de la centrale nucléaire de Fukushima 1, mais le réacteur n’a pas été endommagé, a affirmé l’opérateur Tokyo Electric Power (Tepco). Le porte-parole du gouvernement japonais, Yukio Edano, a peu après confirmé ces informations, et ajouté que la possibilité d’une importante fuite radioactive était "faible".
lire ici : http://tempsreel.nouvelobs.com//actualite/planete/20110314.OBS9601/japon-deux-explosions-a-la-centrale-nucleaire-de-fukushima.html

Le Japon craint cependant une catastrophe nucléaire majeure

Nucléaire : des questions

Etat des lieux dans le monde : http://www.terra-economica.info/Risque-nucleaire-etat-des-lieux-en,16253

La France veut tirer des engagements : http://tempsreel.nouvelobs.com//actualite/politique/20110314.OBS9604/nucleaire-la-france-veut-tirer-des-enseignements-du-japon.html

Les centrales, c’est la sécurité idéale : http://www.dailymotion.com/video/x2od06_les-centrales-castelhemis_news

Sortir du nucléaire

Réseau "Sortir du nucléaire"
Fédération de 875 associations agréée pour la protection de l’environnement
http://www.sortirdunucleaire.org/

Communiqué de presse du 14 mars 2011 : 2è explosion sur un réacteur nucléaire au Japon : sortons du nucléaire au plus vite !

Un deuxième réacteur nucléaire, renfermant du combustible au plutonium, a explosé au Japon aujourd’hui 14 mars à 7h45 (heure locale) (1).

La présence d’un nuage radioactif a été confirmée par des mesures faites à 100 km de la centrale accidentée de Fukushima Daiichi, quelques heures après la première explosion survenue sur le réacteur n°1 (2). Le coeur du réacteur n°2 de la même centrale n’est plus refroidi, faisant craindre une 3è explosion (3).

Le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle solennellement à la fin du recours à l’énergie nucléaire et condamne fermement les tentatives de désinformation de la part des autorités, françaises comme japonaises, sur le double accident nucléaire en cours.

Les Français prennent brutalement conscience que le nucléaire est une énergie mortifère pour l’humanité.

Plus que jamais, il est temps d’organiser en France un référendum sur la sortie du nucléaire.

Suivez nos informations sur :
http://groupes.sortirdunucleaire.org/blogs/alerte-nucleaire-au-japon-apres-un/

Le Réseau "Sortir du nucléaire" a édité en décembre 2010 la première carte de France montrant l’ampleur réelle de l’implantation du nucléaire sur le territoire national. On y retrouve toutes les centrales et usines, mais aussi les sites de stockage de déchets, les résidus de l’exploitation minière de l’uranium, les sites militaires... : http://www.sortirdunucleaire.org/carte/cartes-francenuc-A4.pdf


Communiqué de Patrick Mareschal, 14 mars 2011

Le président du Conseil général de Loire-Atlantique réagit aux évènements qui se
déroulent au Japon depuis le 11 mars au Japon.

« Tout d’abord, et alors que le débat franco-français semble ne tourner qu’autour de la
question nucléaire, je veux souligner qu’une catastrophe, bien réelle, a déjà eu lieu : le
tremblement de terre et le tsunami qui s’en est suivi ont fait des milliers de victimes et
des dizaines de milliers de disparus. Plutôt que de consacrer un temps précieux à spéculer sur
la suite des évènements et multiplier les hypothèses, c’est aux victimes qu’il faut
aujourd’hui adresser nos pensées et apporter notre aide. Je formule mes condoléances
aux autorités japonaises et assure la population japonaise des sentiments fraternels des
habitants de Loire-Atlantique.

Ensuite, le volet nucléaire de cette catastrophe doit bien naturellement interroger la
France, sans catastrophisme ni urgence, mais sans aveuglement non plus. Les
évènements japonais mettent en évidence les limites –nouvelles - de la production
nucléaire : il est maintenant avéré que dans des circonstances critiques, un réacteur nucléaire
peut s’emballer de façon tout-à-fait imprévisible et difficilement maîtrisable. Ajouté aux
questions du traitement ultime des déchets et du démantèlement des installations désactivées,
ce nouveau point doit renforcer la prise de conscience collective sur les risques liés au
nucléaire, et probablement conduire notre pays à se défaire de sa dépendance atomique.
D’ores et déjà, je demande que le Gouvernement dresse rapidement un état
contradictoire, associant une pluralité de points de vue, sur les risques naturels (sismiques
et de submersion en particulier) encourus par les centrales françaises, ainsi que sur leur
vieillissement, voire la vétusté de certaines au regard de ces risques nouvellement perçus.

Je rappelle que c’est sans attendre que se produisent de tels accidents que les élus socialistes
en particulier et de Gauche plus généralement ont refusé nettement tout projet
d’installation nucléaire en Loire-Atlantique et en Bretagne. C’est parce que la
mobilisation populaire s’est ajoutée à notre travail politique résolu que François Mitterrand a
décidé l’abandon du projet de Plogoff en 1981, et que nous avons obtenu du
Gouvernement de Lionel Jospin l’arrêt du projet de centrale sur le site du Carnet en 1997

(fin du communiqué)


Les risques du nucléaire

Rappel : Tchernobyl : http://www.journal-la-mee.fr/1151-nucleaire-tchernobyl


Des défauts de sécurité signalés depuis longtemps : http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/03/22/nucleaire-le-japon-avait-ete-alerte-d-irregularites-a-fukushima_1496991_3244.html

Pour l’éternité : http://www.rue89.com/planete89/2011/03/22/en-finlande-des-dechets-nucleaires-enfouis-pour-l-eternite-195576

Comment le lobby nucléaire contrôle l’opinion de la population japonaise : http://www.rue89.com/planete89/2011/03/21/dessin-anime-musee-le-lobby-nucleaire-manipule-les-japonais-196128

Les matières premières réagissent : http://indices.usinenouvelle.com/metaux-non-ferreux/la-premiere-reaction-des-marches-de-matieres-premieres-a-l-annonce-des-tremblements-de-terre-du-tsunami-et-de-l-accident-nucleaire-au-japon-a-bien-sur-ete-negative.3628?xtor=EPR-235


Fuite d’eau radioactive : http://tempsreel.nouvelobs.com//actualite/monde/20110402.OBS0646/la-situation-de-la-centrale-de-fukushima-reste-tres-grave.html


Ecrit le 14 août 2013

Fukushima : eau radioactive

Dans la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon, touchée par le tsunami géant, les pépins sont quotidiens. Techniciens et ouvriers préparent son démantèlement mais sont en permanence confrontés à la survenue de nombreuses avaries dans des lieux inaccessibles à cause de la radioactivité. Et de l’eau radioactive se déverse dans l’océan, 300 tonnes par jour, contaminant les poissons … que nous mangerons un jour. Cette radioactivité se disséminera dans toute cette étendue d’eau et atteindra nos côtes. Avec quelles conséquences ?


NOTES:

Notes :