Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Démocratie locale > Not’Maire : champion du calcul biaisé

Not’Maire : champion du calcul biaisé

Écrit le 23 mars 2016

 Quartier Ville aux Roses

Pour cause d’autre réunion, La Mée n’a pu assister à la réunion de ’’secteur’’ du quartier de la Ville aux Roses, mais trois commentaires différents sont revenus.

Le premier : ’’pour une fois, eh bien, j’ai trouvé cela plus intéressant que d’habitude. Assistance plus « variée », idem pour les questions…. pas de temps mort où chacun regarde ses chaussures…. un public pas forcément acquis à la cause du maire….’’

Le second : ’’Il y a au moins une dizaine d’années que je n’avais pas assisté à ce type de réunion. Les crottes de chien ont été évoquées mais n’ont pas fait l’essentiel de la soirée. Il y a les questions des partisans où là le maire se délecte. Et celles des citoyens sur des désagréments de la vie quotidienne, accès pour les handicapés principalement. Quand la question dérange vraiment, le quidam se fait renvoyer sur les épines avec en prime son nom prononcé par le maire pour que tout le monde sache qui est ce vilain petit canard. On a beau avoir à faire à une ’’équipe’’, Catherine Ciron a pris la parole au début pendant que le maire révisait des dossiers. Quand elle s’est essoufflée, il a pris les rênes. Les trois autres sur l’estrade et celles du fond font tapisserie. On a eu de la part du maire un cours de politique à propos ... de la baisse des dotations de l’État. Sous-entendu si on était aux affaires ça tournerait mieux que ça. À part le centre socio-culturel qui est venu par hasard à propos de l’accessibilité de la salle Bretagne, que va-t-on faire pour ce quartier qui souffre ? La question n’a pas été posée’’.

Le troisième : « environ 50 personnes.
Les questions programmées : Le plan global de déplacement, l’espace aquatique, l’aménagement du cimetière.

  • - les questions qui dérangent (un peu) : les nuisances de la chaudière bois pour les riverains (particules), et les inquiétudes relatives à la cogénération (bruit), les compteurs Linky (à la fin de la réunion)
  • - les annonces : priorité à la voirie dans les budgets des quatre prochaines années, budget doublé chaque année ; un centre socio-culturel avec une salle de réunion en 2018 (en réponse à une question sur la non-accessibilité du centre Bretagne) et pour cela, le choix d’un programmiste très rapidement, en tout cas avant la fin de cette année.
  • - les menteries : C. Ciron, à propos de Linky : « c’est ERDF qui est propriétaire des compteurs, les abonnés qui refuseront ce compteur occasionnent un trouble à l’ordre public et pourront voir leur contrat résilié ». À propos de la chaudière bois : ’’l’absence de nuisances est garantie par l’ADEME’’.
  • - les méchants : Habitat 44 qui entretient mal les espaces verts autour des immeubles ; les gens qui critiquaient le « bitumage » de la voie verte ; l’État, qui diminue les dotations. C’est donc pour cela que, dixit le maire, « on privilégie les petits équipements de proximité plutôt que des équipements qui profiteraient à peu de monde ».

 Quartier Renac  

Au quartier ’’Renac  ’’ il y avait moins de monde que d’habitude, surtout si on enlève les conseillers municipaux.

Un habitant de la rue du Dr Bernou rappelle que, à l’arrivée sur la rocade, il y a interdiction d’aller tout droit. ’’Pourtant j’ai vu la gendarmerie le faire’’. ’’Et puis j’ai vu mes impôts locaux augmenter de 350 € et on me dit que ma maison est trop belle et que je ne la vendrai jamais’’. Le maire explique alors que les bases de la surface habitable auraient été recalculées selon des critères nouveaux et que cela explique cette hausse. Et, selon lui, les maisons se vendent bien à Châteaubriant, il y aurait eu 25 M€ de ventes immobilières en 2015.

Chiiii...fres

[Ndlr : not’maire est le champion des chiffres cités ! Mais des fois on se demande s’il n’invente pas ! On l’a bien vu sur une réalisation précise : l’adaptation des bâtiments communaux au handicap. Lors d’une commission il a dit 2 millions d’euros. Sur le document du Débat d’Orientation Budgétaire, on lit 1,2 millions d’euros et à la réunion de secteur le 17 mars le maire a dit : 1,5 millions d’euros]

Un citoyen signale qu’il y avait un abri-bus très dégradé dans la rue des Acacias, ouvert à tous les vents. « Cela a mis 8 mois pour qu’il soit aménagé ». Catherine Ciron explique que les choses sont obligatoirement lentes surtout si la dépense n’est pas inscrite au budget [Ndlr : il y a un chapitre 022-Dépenses imprévues dans le budget, et 0.00 € ont été dépensés en 2015. Les réparations d’un abri-bus ça ne coûte pas les yeux de la tête !. Et la réparation peut être rapide si on le veut bien.]

Artistes
La même personne insiste sur la nécessité d’un lieu destiné aux artistes à Châteaubriant. C.Ciron explique que la ville a loué un local en face de la Maison de l’Ange  , que se partageront quatre artistes, que la ville a mis au budget le changement de l’éclairage au Marché Couvert   et qu’elle va bientôt fournir des locaux pour des artistes et qu’enfin elle engage la préparation d’un Contrat Local d’Éducation Artistique.

Rossignols
Dans la rue des Rossignols, les habitants ne chantent pas sur le même ton. Une jeune femme a eu un accident de circulation, de ce fait une place de stationnement a été supprimée. La jeune femme demande un sens unique « en montant » alors que tout le monde descend la rue. Mais une autre habitante, pas jeune celle-là, dit que la rue est tranquille, que pour en sortir il suffit de bien regarder et que la suppression d’une place de stationnement fait qu’elle ne verra plus ses enfants. Bref, le ton monte ! La mairie promet de consulter les habitants de la rue et annonce que la Rue des 27 Otages sera sécurisée et arborée... ’’d’ici 10 ans’’.

Une personne regrette qu’il n’y ait pas d’école de sports dans les établissements scolaires (à part une école de football à St Joseph). Réponse de M. Nomari : « il faut que les collèges et lycées fassent un effort dans ce sens »

 Compteur Linky

Dessin paru dans le journal Le Ravi

Et voilà qu’une personne âgée, et puis une autre, s’inquiètent des compteurs Linky. Ce ne sont pas des militants connus alors le maire prend la question en considération tout en disant que les contestataires n’avaient rien dit jusqu’à maintenant [Ndlr : La Mée a fait un article à ce sujet en décembre 2010].

C.Ciron dit que les compteurs Linky appartiennent à ERDF [Contrairement à ce que dit Mairie-Infos]. [Et même sur les documents ERDF c’est marqué : Ces compteurs appartiennent aux collectivités locales et sont exploités par ERDF] lire ici à la 4e page

C.Ciron dit aussi que ERDF peut suspendre ou résilier l’abonnement à l’électricité, selon un document de l’association des maires de France. La Mée a écrit à la mairie pour avoir copie de ce document. Sans réponse.

Le maire dit : « Cette loi a été votée en août 2015, nous devons appliquer la loi ». Quelqu’un intervient alors pour rappeler la loi de 2005 concernant l’accessibilité des bâtiments communaux. Elle devait être mise en application avant 2015. Cela n’a pas été le cas à Châteaubriant et la ville dispose encore d’un délai de 9 ans. Alors, pour les compteurs Linky, on pourrait prendre un délai de réflexion ? Non ?

En raison des inquiétudes soulevées par des élus et des particuliers depuis le déploiement du dispositif Linky, la députée européenne, Michèle Rivasi et son homologue à l’Assemblée nationale, Laurence Abeille, ont réclamé une rencontre avec les représentants de l’entreprise ERDF.

À l’issue de cette rencontre qui a eu lieu le 7 mars dernier, Michèle Rivasi annonce un accord concernant l’élaboration d’un protocole de mesures avec les parties prenantes, l’organisation d’une campagne de mesures avec les différents laboratoires et la publication des résultats obtenus. Cette coopération rassemblera notamment « ERDF, l’ANFR (Agence nationale des fréquences), le Criirem (Centre de recherche et d’information indépendant sur les rayonnements électro magnétiques) et d’autres laboratoires », souligne-t-elle.

« ERDF a confirmé la possibilité pour les personnes électro-hypersensibles de refuser ce compteur, quand il est à l’intérieur de leur habitation. Une expertise pourra être menée sur place, à leur demande, pour évaluer les niveaux d’émission », déclare Laurence Abeille. Les résultats d’une étude entreprise par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) seront connus en juin 2016.

Une personne âgée se renseigne sur Linky : « moi je relève mon compteur tous les mois » - Réponse : « là il y aura un relevé toutes les 10 min, vous pourrez suivre sur internet » - « je n’ai pas internet, moi ! Mais j’ai un pacemaker, sera-t-il compatible avec les ondes ? ». La mairie a écrit au directeur régional de ERDF.

 237 % = 0,66 €

Chaudière à bois, quelle rentabilité ? Demande un participant. C.Ciron explique qu’il va y avoir une centrale solaire qui permettra de moins utiliser la chaudière bois, économie attendue de 5 % sur les factures. Mais JAMAIS elle ne parle de la cogénération, à savoir l’utilisation du gaz pour que COFELY accepte d’intégrer des calories solaires.

Et le maire enchaîne sur la TICGN ’’Taxe intérieure sur le gaz naturel’’ en expliquant qu’elle a augmenté de 237 %. Sous-entendu ’’voyez comment l’État vous taxe’’.

En cherchant bien on découvre que ces 237 %, bien réels, correspondent à l’augmentation entre les tarifs de 2013 (oui, 2013) et 2016. C’est pas très honnête de faire un tel calcul.

De plus, JAMAIS il ne dit que cette augmentation est due en partie à la disparition de deux taxes, la CSPG et la CTSSG qui sont désormais incluses dans la TICGN (celle-ci ne s’appliquait pas en 2015). Alors voyons voir pour une maison de 120 m2, 3 personnes, chauffage, eau chaude, cuisson (soit 16 Mwh/an) :

  • En 2015 : CSPG +CTSSG = 0.0153+0.2 = 0.2153 %
    16 x 0,2153 % = 0,034 €
  • En 2016 : TICGN = 4.34 %
    16 x 4,34 % = 0,694
    L’augmentation pour la famille est de 0,66 euros. Rappelons que l’augmentation de la taxe d’habitation pour la Com’Com’   du Castelbriantais va être 7,5 fois plus forte !

Tout ça pour dire que les propos chiffrés de not’maire sont biaisés !

Autres questions abordées :
- un parking supplémentaire sera aménagé à proximité du dojo
- accueil de familles venant de Syrie : le maire attend la réunion qu’organisera la Sous-Préfète.

 Quartier Mairie

Et voici la réunion du secteur ’’mairie’’ : pas beaucoup de monde si on enlève les conseillers municipaux présents.

Piscines
Les questions permettent de préciser que :

  • - la carte annuelle, qui offrait un tarif avantageux à la piscine, est définitivement supprimée
  • - le transport gratuit des élèves vers les piscines ne concernera pas les classes maternelles.
  • - la piscine ’’Espace Dauphins’’ ne sera pas fermée
  • - il n’y aura pas de tarif ’’cantine’’ modulé selon le quotient familial.

Linky

Des personnes s’inquiètent du compteur Linky. (encore !) Un participant précise qu’on peut le refuser en envoyant une lettre recommandée (modèle de lettre). Et rappelle que des compteurs intelligents ont été massivement retirés au Canada et que la Belgique et l’Allemagne ont différé leur installation. Le 9 février 2015, en effet, le ministère allemand de l’Économie a annoncé que les compteurs intelligents ne seraient rendus obligatoires que pour les foyers fortement consommateurs d’électricité. Une position à contre-courant des directives de l’Union européenne en la matière.

Lors de la réunion du 14 mars à Noyal s/Brutz, Xavier FICHAU, directeur territorial ERDF, a bien dit qu’il était possible de refuser Linky et que cela n’occasionnerait pas de pénalité.

Cheminements
Question : les cheminements doux autour de l’espace aquatique seront-ils intégrés dans le futur Plan de Déplacement ? Réponse oui. Le cabinet ITEM travaille à ce sujet et fera des propositions d’ici la fin de l’année, les aménagements proposés se feront petit à petit. La rue Guy Môquet sera notamment aménagée pour faciliter la circulation et diminuer le bruit.

Rue Maréchal Foch, il y a des problèmes. Un riverain signale qu’il a eu trois voitures à la casse et un portail enfoncé, que les gens vont vite et que des poids lourds empruntent cette route et que l’éclairage est déficient à partir de 22 heures. « Nous irons voir sur place » dit le maire.

Un commerçant signale qu’il a vu des places réservées pour les voitures de pompiers, autour de l’église St Nicolas lors d’une fête de la Sainte Cécile. Sainte Cécile ou Sainte Barbe, il ne sait pas mais il n’a jamais vu les voitures des pompiers et les places réservées perturbaient l’accès aux commerces de la rue Porte Neuve.

Par ailleurs, propriétaire d’une crêperie dans cette rue, il regrette que, les jours de fête, il y ait des commerces ambulants de galettes-frites-chichis sur la place de l’église et la place de la Motte. Il dit aussi que les cyclistes roulent très vite dans cette rue !

Une personne signale que les passages cloutés sur la place de la Motte et sur la place Ernest Bréant ne sont pas visibles. Elle demande de la peinture au sol ! Ah la la, elle ne sait pas que c’est non, depuis au moins deux ans, ces zones de circulation sont des zones ’’a-pai-sées’’ . Voui !

Une personne aimerait qu’il y ait à Châteaubriant une ’’zone de rencontres  ’’. Le maire explique que tout le centre-ville est en zone 30, qu’il y aura des aménagements spécifiques et que la zone de rencontres   existe : la place E.Bréant [ndlr : mis à part quelques manifestations spécifiques, on ne rencontre pas grand monde sur cette place !]

Une personne évoque le manque d’une Maison des Associations. Réponse : c’est la faute de l’État qui baisse les dotations. Mais le maire promet que, un jour, nous en aurons une. Merveilleuse évidemment.

Une personne évoque la pollution du Rollard car on peut constater que des installations sanitaires de maisons y sont connectées directement. « Je l’ai déjà dit, rien n’a été fait depuis un an ».

Enfin une personne nouvellement arrivée, signale qu’il manque un guide des associations : « pour l’instant on ne trouve que les titres et le nom des responsables, mais ça ne dit pas grand chose ». Par exemple, que font les associations MV CG. A , Arthedem, Solimée ? La suggestion semble avoir été prise en considération.


 Système emptoire

Le saviez-vous ?

  • 1 - Le maire a toujours raison
  • 2 - Dans le cas - fort improbable - où quelqu’un aurait raison : l’idée émise devient automatiquement l’idée du maire qui y avait pensé avant.
  • 3 – Au cas où un opposant prétendrait avoir une idée, se reporter aux deux premiers points du règlement.

La ville de Châteaubriant est toujours la mieux équipée, la plus innovante, la moins taxée, la plus ceci, la première là, Il suffit pour s’en convaincre d’aller chercher une des quelque 200 communes de Loire-Atlantique pour établir des comparaisons flatteuses pour notre ville. La personne se risquant à émettre un doute ne peut être qu’un opposant n’aimant pas notre ville.

Les affirmations sont toujours « emptoires » : péremptoires pour le maire et mèremptoires pour sa première adjointe. La force d’affirmation garantit la véracité des propos.

Gazpar

Vous vous inquiétez de Linky, voici Gazpar, un compteur, intelligent bien sûr, mais pour le gaz.

Il va d’abord être installé chez 150 000 clients de GRDF sur quatre zones pilotes en France puis déployé sur l’ensemble du territoire entre 2017 et 2022. Le directeur adjoint de GRDF a tenu à rassurer sur la faible émission d’ondes par Gazpar : « une émission radio équivalente à un bip de garage pour envoyer l’index de la journée (…) et l’équivalent du déploiement de 10 à 15.000 téléphones portables en plus installés sur le toit d’immeuble ».