Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Culture, expositions, livres, loisirs, spectacles, sports > Patinoire, bowling, golf, sports > On s’en foot !

On s’en foot !

Ecrit le 2 juin 2010

On s’en foot ! Propos à contre-courant

« Je suis content pour la France. Mais je maintiens mon point de vue : demander à la ville d’investir 100 millions d’euros pour mettre aux normes un stade comme la Beaujoire qui a déjà un excellent niveau, ce n’est pas raisonnable », a réagi Jean-Marc Ayrault à l’annonce de l’organisation par la France de la Coupe du Monde de football.

« Le stade de la Beaujoire aurait dû avoir 3 000 places de moins pour que les partenaires privés de l’UEFA bénéficient de loges et d’espaces d’exposition, et que la tribune presse soit agrandie juste pour le besoin de quelques matches, poursuit-il. Il aurait fallu refaire tous les sièges qui avaient déjà été changés pour la Coupe du monde de football 1998, et refaire les vestiaires qui eux avaient été rénovés pour la Coupe du monde de rugby 2007. Cela suffit. »Nous préférons réinvestir cet argent dans d’autres projets au profit de tous les Nantais", a-t-il dit encore.

Extraits d’une chronique parue dans Libération le 21 mai :

« Faut-il rappeler que les Canadiens viennent seulement en 2006 de finir de payer la note des Jeux olympiques de Montréal de 1976 ; il aura fallu vingt-cinq ans pour que les Grenoblois règlent la facture des Jeux d’hiver de 1968 ; les Jeux olympiques d’Athènes, en 2004, ont coûté aux contribuables grecs 9 milliards d’euros, soit 5 % des richesses produites par la Grèce par an, laissant par ailleurs un monceau d’installations sportives en jachère ; … Et on pourrait multiplier les exemples, qui tous démontrent, que le sport constitue aussi et surtout une source de dépenses à la façon du tonneau sans fond des Danaïdes, les stades représentant le summum des investissements inutiles ».

Pour la prochaine Coupe du monde de football en Afrique du sud, qui se déroulera du 11 juin au 11 juillet, les cinq nouveaux stades et les cinq stades rénovés auront coûté 1 milliard d’euros avec un coût global des dépenses s’élevant à 7 milliards pour seulement 3,7 de recettes, soit 30 % de dépenses de plus que prévu initialement. Comme si l’Afrique n’avait pas d’autres dépenses à faire pour nourrir ses populations !

« On nous présente le stade comme un « espace de vie », un « espace de rencontre », le lieu de réjouissance des familles, et même un « espace démocratique » (…). Le stade est partout en Europe le lieu d’incubation des pires violences, là où couvent les comportements les plus répugnants : xénophobie, antisémitisme, racisme (…) Si bien qu’aujourd’hui, dès qu’on parle de stade, sont immédiatement associés à son image un ensemble d’éléments de répression »

En somme, le stade c’est la fête ….

Source : http://www.liberation.fr/sports/0101636732-arretons-immediatement-de-construire-des-stades-en-europe

Voir aussi : http://videos.arte.tv/fr/videos/fifa_du_foot_et_du_fric_extrait_-3244812.html

LE FOOT (A) FRIK

Le drapeau et l’hymne national de l’Afrique du Sud