Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Divers > Etat-Civil ; Démographie > Population municipale 2008 - Pays de Châteaubriant

Population municipale 2008 - Pays de Châteaubriant

Ecrit le 12 janvier 2011

Les populations légales millésimées 2008 entrent en vigueur le 1er janvier 2011. On les trouve sur le site de l’INSEE
http://www.insee.fr/fr/bases-de-donnees/
en cherchant les chiffres des recensements.

Voici ci-dessous
- la population municipale 1999 - officielle
- la population municipale donnée le 1/1/2010 pour le 1/1/2007
- la population municipale donnée le 1/1/2011 pour le 1/1/2008
- La différence entre 2007 et 2008, en valeur absolue et en %

Voici les résultats par cantons, et par communautés de communes.

Sept communes sont en perte de population entre 2007 et 2008 :
Châteaubriant, Fercé, Rougé, Villepôt, St Julien, Jans, St Vincent

Quatorze communes gagnent plus de 2 % de population :
St Aubin des Châteaux, Noyal sur Brutz, Grand Auverné, La Meilleraye, Moisdon, Petit-Auverné, Derval, Sion-les-Mines, Marsac sur Don, Abbaretz, La Grigonnais, Saffré, Treffieux, Vay.

Recensement - chiffres 2008
Recensement - chiffres 2008

Châteaubriant en baisse

Le chiffre de population donné pour Châteaubriant en janvier 2010 (soit 12 466 habitants) avait surpris quand on considère le peu d’accroissement naturel de cette commune. La chute de 220 habitants, indiquée au 1er janvier 2011, est cependant brutale et nullement compensée par la hausse de communes voisines. Attendons donc 2012 pour voir la suite des événements.

Globalement la Com’Com’ du Castelbriantais ( +1,4 %) est moins dynamique que celle de Derval (+2 %) et que celle de Nozay (+2,4 %) en termes de population.

Evolutions de population de 1999 à 2008

Recensement - chiffres 2008
Recensement - chiffres 2008

Les chiffres donnés en 2011 correspondent à la population officielle
de 2008 Il convient donc de diviser par 9 pour avoir l’évolution annuelle.
depuis 1999.
Le département de Loire-Atlantique, sur la période 1999-2008 a gagné 13 486 habitants par an, environ

La Com’Com’ du Castelbriantais (19 communes)

La Com’Com’ du Castelbriantais, elle, n’a connu qu’une progression
de 0.68 % par an. Cela est dû en particulier à la quasi stagnation de
Châteaubriant

A part Fercé (-39 habitants en 9 ans) et Soulvache (-4 habitants en 9 ans), la commune de Châteaubriant a connu la plus petite évolution positive. En revanche : Erbray (+ 442 hab.), St Aubin des Châteaux (+ 228), La Meilleraye (+ 219), Moisdon la Rivière (+ 150), Rougé (+125), Ruffigné (+ 99)

Le Pays de Châteaubriant (33 communes)

La Com’Com’ de la région de Nozay montre un fort dynamisme
avec une progression de 3050 habitants (soit 3,1 % par an)
sur ses 7 connmunes. Cela s’accompagne d’un développe-
ment économique certain.
A noter les progressions de Saffré (+ 747 hab. en 9 ans),
Vay (+ 643), Nozay (+ 579), La Grigonnais (+ 353),
Abbaretz (+ 317), Puceul (+ 295) et Treffieux (+ 116).
L’arrivée du Tram-train en fin 2012 apportera de nouveaux habitants à Abbaretz, et dans toute la Com’Com’

La Com’Com’ de Derval, longtemps à la traine, marque une belle progression : 1194 habitants en 9 ans, alors qu’elle ne comporte que 7 communes. Le développement des structures d’accueil de la petite enfance, des accueils péri-scolaires, des bibliothèques et des autres activités culturelles contribue à son attractivité. Si, maintenant, l’embauche d’un animateur économique peut impulser le développement de l’emploi, cela sera bien ! Les progressions des communes sont les suivantes : Derval (+ 522 en 9 ans), Sion-les-Mines (+ 211), Marsac-sur-Don (+ 186), Mouais (+ 91), St Vincent des Landes (+ 87), Lusanger (+ 68) et Jans (+ 29).

Démographie Loire-Atlantique
Recensement 2008
Chiffres janvier 2010
Chiffres janvier 2011
Feuille de calcul