Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Energie > Eolienne : de l’air pour de l’eau

Eolienne : de l’air pour de l’eau

Ecrit le 30 mai 2012

De l’eau dans le désert

Une bonne nouvelle ? On pourrait croire à un mirage, mais non. C’est bien de l’eau qui s’écoule en plein désert. Lors des premiers essais à Mussafah, à proximité d’Abu Dhabi (Émirats arabes unis), la jeune entreprise française Eole Water a concrétisé son slogan « Donnez-nous de l’air, nous vous donnerons de l’eau ».

L’éolienne qu’elle a conçue capte en effet l’humidité présente dans l’atmosphère. La turbine aspire l’air à travers un filtre et l’envoie vers un compresseur de refroidissement. L’effet de condensation est immédiat, comme dans une cuisine, quand la vapeur de cuisson vient se coller sur les vitres froides. Au contact du froid, l’air dégage l’eau qu’il contient. Il ne reste plus qu’à la récupérer. L’air chaud est enfin expulsé par un ventilateur. Le fonctionnement de cette éolienne est en réalité aussi simple qu’un déshumidificateur, destiné à assécher l’air d’une maison.

La turbine fonctionne uniquement grâce aux mouvements du vent. Entièrement autonome, elle s’adapte à une utilisation dans des zones isolées. Quel que soit son emplacement, l’éolienne produira toujours de l’eau, estiment ses créateurs : 350 litres du précieux liquide par jour dans les terres arides, et jusqu’à 1500 litres près des côtes. Les prélèvements effectués ont par ailleurs confirmé « un niveau de qualité très supérieur » aux normes requises par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en ce qui concerne l’eau potable.

Cette nouvelle technologie ne pompe pas une goutte dans le sol. De plus le mât de l’éolienne peut se replier jusqu’au sol, pour faciliter les opérations de maintenance. Un espoir pour demain ? Aujourd’hui, près de 11% de la population mondiale, soit 783 millions de personnes, n’ont toujours pas accès à l’eau potable.

Grâce à cette innovation, les communautés rurales isolées pourraient être alimentées en permanence. Reste à trouver le financement.

Source

Video en anglais, ce qui n’empêche pas de voir les images