Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Culture, expositions, livres, loisirs, spectacles, sports > Expositions > Sortie de boîte(s)

Sortie de boîte(s)

Ecrit le 17 juillet 2013

Sortie de boîtes, 13 juillet - 1er septembre

Musée Dobrée
Les collections du musée départemental Dobrée quittent leurs réserves et partent à la rencontre du public du 13 juillet au 1er décembre 2013. Sculptures antiques et médiévales, céramiques grecques, statuettes asiatiques ou égyptiennes, objets rituels d’Afrique et d’Océanie, peintures des 16e et 19e siècles, gravures de Dürer ou de Rembrandt, monnaies ducales en or, armes des cinq continents… la fabuleuse richesse des collections du Musée Dobrée se mesure au fil de cette exposition représentative d’un fond exceptionnel constitué de plus de 130 000 pièces.

Restées confidentielles ces deux dernières années dans le cadre du projet de rénovation, 150 oeuvres emblématiques et prestigieuses seront présentées dans la salle des gardes du château

Présentation de l’exposition

Aperçu photos


Notre château

Le château de Châteaubriant, propriété du Conseil Général, est de plus en plus « public ». Tous ceux qui le veulent peuvent venir y pique-niquer à la belle saison (et pas seulement le 14 juillet). Des visites guidées et des visites à thème y sont proposées régulièrement. Les enfants de l’animation sportive départementale y sont accueillis pour un grand jeu et des activités variées. Et voilà que, désormais, le musée Dobrée vient jusqu’à nous ! En 1997, quand les rares objets de valeur du musée de Châteaubriant ont été confiés au musée Dobrée, il avait été dit que ce dernier ferait des expositions à Châteaubriant. Eh bien c’est fait !

Une exposition formidable

Catherine Touchefeu, vice-présidente du Conseil Général, et Laure Barthet, directrice du musée Dobrée, sont venues présenter l’exposition qui se trouve dans la Salle des Gardes du château, jusqu’au 1er décembre 2013. Extraordinaire !

Photo : Laure Barthet, Catherine Touchefeu Laure Barthet, Catherine Touchefeu

chenets en terre cuite, 1er-2e siècle
Dans l’immense salle, dix modules intimes ont été installés, chacun d’eux consacré à l’une des grandes catégories du musée nantais. « Nous voulons favoriser la rencontre du public avec des objets témoins des civilisations humaines » dit Catherine Touchefeu. Habitants de la région, touristes, groupes scolaires sont invités à découvrir quelque 160 oeuvres d’une grande qualité qui ont déjà voyagé dans les plus grands musées du monde.

« Le musée Dobrée compte environ 135 000 oeuvres » dit Laure Barthet. « Nous avons dû choisir …. mais un équipement multimédia permettra d’en découvrir bien d’autres, d’en voir les détails grâce aux possibilités d’agrandissement qu’offre le musée numérique ».

On peut y voir quelques tableaux, mais surtout des objets, objets du quotidien, objets précieux, objets rares...

L’exposition débute en confrontant deux objets. Le premier est une paire de chenets gallo-romains en terre cuite, à tête de bélier., des années 100-200. Le second est une croix de procession de 1230, émaillée, dorée, ciselée, décorée de verre et de cristal de roche. Ils incarnent la fabuleuse richesse des collections du musée.

Le deuxième module présente l’archéologie nationale : l’âge du bronze, l’âge du fer, l’époque gallo-romaine. A voir en particulier un « tintinabulum » (ou sonnaille pour cheval) datant de 8 à 12 siècles avant notre ère, donné par Château- briant : trois grands anneaux cannelés entrelacés suspendus par deux courtes gaines "en diabolo" avec bélière. A chaque grand anneau est suspendue une pendeloque discoïdale au bord en relief, pointée et à large bélière.

Laraire A voir aussi un « laraire », datant du deuxième siècle, trouvé à Rezé, c’est à dire un petit oratoire de quartier, où l’on vénérait les lares, et les pénates. protectrices de la maison. On y voit le chien, le cochon et les divinités.

Objets du quotidien, on remarque une clef monumentale, une paire d’étriers et un éperon, un oenechoé (pichet à vin) et une oule (marmite) en terre cuite.

sarcophage avec griffon, 2e-3e siècle
Des statues surprennent. Par exemple une sphinge, 100-200 ans avant notre ère, créature à buste de femme, corps de lion et ailes d’oiseau, trouvée à Nantes. Mais aussi Cérès, statue de la propriété de la Garenne Lemot (Clisson), une statue de Sainte Barbe avec sa tour aux trois fenêtres, une statue de Saint Adrien (avec une enclume, et un lion à ses pieds) et une cuve de sarcophage avec griffon.

antiquités étrusquesLe module d’archéologie méditerranéenne présente des antiquités égyptiennes, dont une statuette-oiseau et une momie de chat – des antiquités grecques, par exemple une amphore et un lécythe (vase à parfum, de plus de 2500 ans !). – les antiquités étrusques montrent un olpé (c’est-à-dire un broc en céramique), une louche, un casque.

Couple impérial, 19e siècle couple africain, boissculpté 20e siècle

Des couples se sont donné rendez-vous dans le module « collections extra-européennes ». De belles pièces de monnaie-or sont présentées, notamment un aureus d’Antonin le Pieux (158) et un écu d’or de François II (1466), donnés par Châteaubriant. Laure Barthet rappelle que Châteaubriant a eu un rôle non négligeable dans l’histoire, lieu de passage, lieu d’extraction de matières premières, ce qui explique sans doute la présence d’un atelier de frappe monétaire au petit bourg de Béré vers 270-275.

Au module Beaux-Arts et objets d’art on voit de très belles pièces d’orfèvrerie, argenterie et vaisselles précieuses en porcelaine moulée et peinte.

Au cabinet d’arts graphiques, deux tableaux représentent le château de Châteaubriant. Voir aussi la châsse de Saint Calminius et de délicates sculptures d’albâtre. Un manuscrit de 1858 décrit et dessine ses pièces de collection.

Enfin l’exposition présente une étonnante collection d’armes dont une arbalète et le cranequin pour la recharger.

Monnaie d'or des Parisii - début du IIe siècle

Quelques détails : les oeuvres sont numérotées et décrites une à une, y compris avec des phrases en anglais. Des chaises pliantes sont proposées aux personnes qui ne pourraient tenir debout longtemps. Des visites guidées sont organisées, mais le visiteur est libre d’aller et venir, et en plus c’est gratuit !

(épée à tête d’homme, 75-50 avant notre ère)

Exposition ouverte tous les jours, sauf le mardi, de 11 h à 18h30 (les horaires changeront ensuite) avec présence permanente d’un médiateur capable d’expliquer.

Visites commentées tous les dimanches à 15h30, durée 1h, gratuit, sans réservation

Atelier jeux pour les enfants (accompagnés d’un adulte) tous les samedis à 14h30, durée 1h, gratuit, sans réservation.

Visites commentées pour des groupes possibles, sur réservation, gratuit

Visites à thème le samedi à 15 h avec des responsables de collections : 20 et 27 juillet, 10 et 31 août. - gratuit

Les belles pages de l’Eclaireur

Contact : chateau.chateaubriant@loire-atlantique.fr - tél : 02 40 28 20 20

antiquités grecques Poignée d'épée, 75-50 avant notre ère couple Polynésie - 19e siècle