Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Associations > Rencontres > Français : et la demande explosa !

Français : et la demande explosa !

Ecrit le 17 septembre 2014

Ateliers socio-linguistiques

Ah la société moderne ! Une enquête de la Fondation de France, en 2010, révélait que « 9% des Français n’ont de relations personnelles soutenues ni avec leur famille, ni avec des amis, ni avec leurs voisins, ni dans le cadre professionnel, ni dans le cadre d’activités associatives ». La situation ne s’est pas arrangée depuis. Vivre dans une petite ville comme celle de Châteaubriant, ne permet pas d’échapper à l’isolement, quelles qu’en soient les causes : manque de confiance en soi, difficultés relationnelles. Quand s’y ajoute le problème de la langue, c’est plus compliqué encore. C’est pourquoi il faut saluer l’initiative d’une association comme ’’Rencontres’’ qui a lancé, depuis quelques années, des ’’ateliers socio-linguistiques’’.

Au départ, il y venait seulement des femmes turques qui, sortant peu de chez elles, ne savaient guère parler le français et faisaient même ’’honte’’ à leurs enfants. Les ateliers de Rencontres les ont bien aidées.

Mireille Bosc, Clotilde Riesenberger, Brigitte Le Gall, Marthe Bauregard, Christine Talbourdeau, Lamara Denieda (il manque Dominique Laporte)

« Et, depuis trois ans, la demande explose au point que nous avons dû faire trois groupes : débutants, moyens, confirmés » explique la coordinatrice Clotilde Riesenberger.
Les ateliers se font de plus en plus multiculturels avec des femmes (et quelques hommes) venus de Turquie, Roumanie, Maroc, Thaïlande, Algérie, Angleterre … En tout une trentaine de personnes. « Nous nous retrouvons toutes les semaines pendant deux heures, hors vacances scolaires. Mais les personnes aimeraient bien venir plus souvent ! » dit Christine Talbourdeau.

Les ’’cours’’ s’appuient sur une méthode FLE (Français Langue Etrangère) pour laquelle les six animatrices ont été formées. Mais le contenu des cours est très souple, rien de scolaire. Ce sont des échanges très vivants, très libres, qui peuvent tournéer autour d’une recette de cuisine, ou d’une comparaison des traditions sociales, ou d’un jeu de rôles (aller chez le médecin, rencontrer l’institutrice, passer une commande à la boucherie, etc). « La base des cours est l’écrit, mais il s’agit surtout de favoriser l’oral, d’instaurer un dialogue, de construire un lien social » dit Brigitte Le Gall. Ce lien social qui manque tant à nos sociétés modernes hyper-connectées.

Alors bravo aux bénévoles et à l’association qui a suscité cet engagement. « Mais vous savez, cette activité nous apporte beaucoup aussi » dit Marthe Bauregard tandis que Lamara Denieda qui, de son côté, a bénéficié d’une aide socio-linguistique, à son arrivée en France, s’est engagée, elle aussi, dans l’aide à apporter aux autres.

Les cours reprennent le 22 septembre. S’inscrire au 02 40 81 16 50, cela ne coûte qu’une cotisation de 10 €/an/famille.

L’aide scolaire (collège-lycée) reprend, elle, le 25 septembre, ainsi que les diverses activités sociales et culturelles.


Ecrit le 8 octobre 2014

Soirée-cabaret-Rencontres

L’association Rencontres annonce sa prochaine soirée-cabaret pour le 15 novembre à Châteaubriant (19h, Halle de Béré). La dernière était le 6 avril 2013 et a accueilli 300 personnes. « Nous avons compris que nous étions reconnus, soutenus, dans une atmosphère d’amitié » . Les objectifs :

  • - « faire partager nos valeurs et notre existence, faire savoir ce que nous faisons.
  • - récolter des fonds pour les nouvelles activités que nous préparons, notamment des sorties avec les adhérents »
    disent Fernando Riesenberger et Christine Talbourdeau

« Nous avons l’intention d’aller plus loin dans le ’’vivre ensemble’’
jeunes, moins jeunes, femmes – et sortir du quartier ».

  • Tajine de poulet au citron confit (confectionné avec l’aide de Loïc Touboulic et l’ALC), assiette gourmande réalisée par les femmes de l’association.
  • Spectacle avec le groupe ’’Las Hijas de’’
  • Tarif 15 €
  • Réservations : à la Maison de la Presse – 02 40 81 03 52
  • ou Rencontres (02 40 81 16 50 ou 06 84 13 56 89) dès maintenant