Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Brèves de Philou > Philou : je mée dis encore

Philou : je mée dis encore

Ecrit le 7 janvier 2015

  Cette année, je mée dis encore

:fl4 La grève des médecins libéraux contre notamment la généralisation du tiers payant aurait été très suivie selon leurs syndicats mais la Sécurité Sociale constate que le nombre d’actes effectués pendant les fêtes de fin d’année est légèrement supérieur à l’an dernier. Les syndicats ont dû ajouter les vacanciers aux grévistes …

:fl4 Les prévisions vont encore bon train en ce début d’année. Il y a les traditionnelles voyantes qui interprètent la position des planètes ou lisent dans le marc de café. Mais aussi les économistes et politolo-gues de tout poil qui s’y collent. Vu qu’ils se plantent depuis des années et n’ont jamais vu venir la crise qui perdure il y a de quoi se marrer ! Finalement les voyantes ne sont pas moins sérieuses que ces soi-disant spécialistes qui sévissent quotidiennement sur les plateaux télé …

:fl4 Jamais en 30 ans le fossé entre riches et pauvres n’a été aussi fort dans la plupart des pays. De récentes recherches de l’OCDE révèlent que toute amplification des inégalités fait chuter la croissance économique. Corriger les inégalités peut rendre nos sociétés plus justes et nos économies plus fortes. Le revenu moyen au sommet de l’échelle de répartition a nettement progressé, mais des régres-sions sont également intervenues à l’autre extrémité. Le principal facteur qui détermine l’incidence des inégalités sur la croissance est le fossé qui sépare les ménages les plus modestes du reste de la population. La redistribution par l’inter-médiaire des impôts et des prestations est le moyen le plus direct de corriger les inégalités. Cela remet en cause l’idée selon laquelle il faut trouver un compromis entre promotion de la croissance et lutte contre les inégalités. Il est probable que les politiques qui contribuent à enrayer le développement des inégalités ou à inverser la tendance feront les sociétés plus riches, en plus de les rendre moins injustes.

:fl4 Après les fêtes et tous les excès rien de mieux qu’une cure détox ! L’idée de ces régimes, qui peuplent les pages des magazines féminins, est de « purifier » son corps de l’intérieur. Mais E Ernst, un professeur de médecine explique : « Soyons clair. Il y a deux types de détox, l’un est respectable, l’autre non. La détox respectable, c’est celle des centres de désintoxication ou des hôpitaux qui aident les malades accros à la drogue à décrocher. L’autre, c’est le mot confisqué par des entrepreneurs, et des charlatans pour vendre des traitements bidon censés vider votre corps de toutes les toxines qu’il est censé avoir accumulé. ». A défaut de votre organisme, cela nettoiera votre porte-monnaie !

:fl4 L’économiste Thomas Piketty a refusé la Légion d’Honneur : en même temps se retrouver dans la même promotion que Mimie Mathy ça la fout mal !

Signé : Philou


Ecrit le 14 janvier 2015 (après l’attentat contre Charle Hebdo)

  Je vous salue Charlie

:fl4 Les assassinats des 17 personnes commis à Charlie Hebdo et à différents endroits de Paris par des islamofaschistes ont sidéré la France et de nombreux pays. Des millions de personnes se sont levées pour dire : « Je suis Charlie ». Cela signifie à la fois que nous sommes solidaires des victimes de ces lâches exécutions, que nous défendons la liberté d’expression, que nous refusons l’incita-tion à la haine et que nous dénonçons l’intolérance, l’obscurantisme et le fanatisme d’où qu’ils viennent. Il n’y a aucune justification à la mort de ces personnes. Aucune, même pas avec un « mais ». « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. » - Article 11 - Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.

:fl4 Les vrais responsables de cette tuerie et de toutes celles qui sont faites dans le monde au nom d’Allah ou d’un autre dieu sont les extrémistes religieux qui prêchent la haine, le rejet de l’autre et l’intolérance en faisant croire qu’ils parlent au nom d’un prophète, alors qu’ils mentent et inter-prètent les textes de leur religion comme ça les arrange à des fins criminelles…

:fl4 Les caricatures de Charlie Hebdo n’auront jamais fait autant de tort aux musulmans que ceux qui les caricaturent par leur fanatisme ...

:fl4 Le monde entier s’est approprié le slogan « Je suis Charlie », créé en hommage aux victimes et pour défendre la liberté d’expression. Mais la phrase a aussi fait naître des appétits mercantiles : le logo est récupéré par des boutiques en ligne proposant des tee-shirts et des mugs. C’est honteux.

:fl4 Si l’on peut se réjouir de la réaction massive et digne des Français face aux odieux et lâches assassinats contre Charlie, contre des juifs et contre des policiers, il faut être conscient que nous ne sommes pas tous Charlie : dans certains collèges des jeunes condam-naient autant les assassinats que les caricatures car pour eux on ne doit pas « insulter l’islam ni aucune autre religion » et ils ne sont sans doute pas les seuls à le penser … nul doute aussi que la politique politicienne va rapidement reprendre le devant de la scène !

:fl4 Le FN   n’est pas content parce qu’il n’a pas été invité officiellement à manifester dimanche à Paris. C’est étonnant qu’il souhaite s’associer à une manifestation à la mémoire de Charlie Hebdo, journal qui était à l’opposé des idées du FN  . Les victimes auraient été les premiers à leur botter le cul et les faire dégager ! C’était une manifestation pour défendre les valeurs républicaines : liberté, égalité, fraternité, tolérance et respect mutuel. Valeurs qui ne sont pas partagées par ce parti …

Signé : Philou


Ecrit le 21 janvier 2015

 Et après, on fait quoi ?

:fl4 Après l’émotion il ne faut pas se contenter de faire un constat simpliste. Appeler à ne pas « faire d’amalgames », ce que certains s’empressent de faire, et rappeler les valeurs fondatrices de la République c’est bien, mais il faut aller plus loin.
Sans que cela serve à justifier ces actes, ne pas réfléchir au contexte qui peut faire « basculer » des individus est le meilleur moyen pour que ça continue. Car l’accroissement des inégalités, l’augmen-tation de la pauvreté, l’ascenseur social en panne, la précarité sociale, les problèmes d’accès au logement, la ghettoïsation d’une part toujours plus importante de la population, les renon-cements de l’éducation nationale, l’échec des politiques d’intégration font partie des causes de ces « basculements ». En France, le modèle de société qui était le terreau d’un vivre ensemble possible s’est décomposé. Les politiques sociales ont été réduites. C’est la compétition des uns contre les autres et la domination des uns sur les autres. L’avoir passe avant l’être. Le racisme s’est banalisé. Les exclusions se sont accentuées. Les individualismes se sont exacerbés, et en retour, les communautarismes aussi ...

:fl4 Au symbole de la liberté d’expression, des Fillon, Guéant, Pécresse opposent déjà la surveillance généralisée et l’abandon de nos libertés en échange de la sécurité. Si on peut craindre que d’autres criminels illuminés et radicalisés passent à l’acte, il faut aussi craindre qu’une société sécuritaire se mette en place. Et alors les morts de Charlie Hebdo ne pourront que se retourner dans leur tombe !

:fl4 Sur RTL, N. Sarkozy a déclaré : « Le Qatar est un pays ami de la France. ...Vous croyez que F Mitterrand, J Chirac, moi-même hier, F Hollande aujourd’hui on aurait cette politique d’amitié avec le Qatar si nous pensions que c’était uniquement le financeur du terro-risme ? … C’était le financeur du terro-risme ? », s’est-il repris ! Un lapsus révélateur ?

:fl4 B. Le Maire n’est pas d’accord avec lui. Il demande un réexamen des liens de la France avec l’Arabie saoudite et le Qatar afin de « ne plus avoir pour alliés des États qui soutiendraient "des filières ou des discours terroristes’’ ». A part ça à l’Ump ils sont tous d’accord, tous unis, il n’y a plus aucune division ...

:fl4 Pendant la manifestation « On est tous Charlie » N Sarkozy a tenté de s’incruster au premier rang pour être sur la photo. Ridicule et incorrigible !

:fl4 Pour tenter d’exister N Sarkozy veut se faire entendre à n’importe quel prix alors il déterre la « peine d’indignité natio-nale » qui frappait les collaborateurs des nazis à la Libération. Ouh là, ils vont avoir très très peur, les terroristes !

Signé Philou


Ecrit le 28 janvier 2015

 La laïcité ne se négocie pas

:fl4 En juin 2014, le journal Marian-ne publiait un appel : « Laïcité, il est temps de se ressaisir ! », signé par des personnalités diverses de droite et de gauche, de différentes professions et horizons philosophiques et des citoyens inquiets. Leur démarche exprimait leur souci de faire vivre la laïcité « sans blesser mais dans la clarté et la fermeté » Il appartient aux politiques et aux institutions de transmettre cette laïcité, qui reste par nature un formidable levier d’intégration puisqu’elle permet de rassembler tous les citoyens — et au-delà tous ceux qui vivent sur le territoire national —, quelles que soient leurs origines religieuses ou ethniques, qu’ils soient croyants ou non, sans la moindre distinction. Au début des années 2000, on a vu fleurir les termes de « laïcité ouverte », « laïcité positive » et autres bimbeloteries sémantiques relevant de la culture de l’excuse et reprises complaisamment par une partie de la classe politique, vidant le mot de sa substance. Aujourd’hui encore, même après les assassinats de janvier, certains intellectuels et élus s’efforcent de nous présenter le mot « laïcité » comme une insupportable agression. Il semble plutôt que la violence se situe du côté de ceux qui refusent de reconnaître les lois de la République mais, dans ces affaires, le bon sens est assez rarement partagé. Marianne réaffirme défendre la laïcité, rien que la laïcité, toute la laïcité, et que celle-là ne consiste pas à séparer l’homme de la religion mais à séparer le religieux de l’État et de ses institutions. Un laïque sait que la menace provient des religions politiques, pas de la religion. Ceux que nous ne comprenons pas et qui se perdent dans l’identitarisme religieux ne sont pas malades d’un trop-plein de religion mais, au contraire, d’un manque de connaissance.

:fl4 L’un des objectifs de N Sarkozy, en tant que président de l’UMP, est de réduire la dette de son parti : il a supprimé les dosettes ... sauf pour lui, faut pas déconner non plus ! Courage plus que 74,999 millions à trouver …

:fl4 En octobre 2014, N Sarkozy s’interrogeait à propos du RSA   : « Est-ce que toute allocation doit avoir comme contrepartie une activité ? Pour moi, la réponse est oui. ». Il est moins exigeant quand les contribuables paient pour lui : depuis 2012 le nouveau chef de l’UMP a renouvelé le mobilier de ses bureaux privés pour 55 000 €. A cela s’ajoute le loyer de 196 092 € par an pour 320 m2 (il lui en faut de la place …). L’État a également financé la voiture mise à sa disposition 44 140 € et lui paie aussi le carburant et l’entretien et finance quelques collaborateurs. Maintenant qu’il a un petit boulot, ce « très cher » Sarkozy va renoncer à tout ça …

:fl4 Le roi Abdallah d’Arabie saoudite est mort. Il lui a manqué un dernier coup de fouet. (1)

Signé : Philou


NOTES:

(1) allusion au jeune blogueur RaIf Badawi condamné à 1000 coups de fouet en Arabie Saoudite.