Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Commerce-artisanat > RSI, régime social des indépendants

RSI, régime social des indépendants

Ecrit le 4 mars 2015

RSI : retrouver la sérénité

 
Le Régime Social des Indépendants a vu le jour en 2006 sous le quinquennat précédent. Il s’agissait, en fusionnant l’assurance-maladie des professions non salariées non-agricoles et les assurances vieillesse et invalidité-décès des artisans-commerçants, de mettre un terme à l’éclatement des intervenants en fonction des risques et des professions concernées. Un pas supplémentaire a été fait en 2008 avec la mise en place de l’Interlo-cuteur Social Unique qui a vu l’encaissement des cotisations des travailleurs indépendants être confié aux Urssaf.
 
Or, depuis sa création, ce régime cumule les problèmes. Ainsi, comme beaucoup d’autres élus, Yves Daniel est régulièrement interpellé par des bénéficiaires lui exposant, lors de permanences ou par courrier, les difficultés auxquelles ils sont confrontés : inadaptation des procédures de mise en place, bugs informatiques, erreurs de calculs, rappels litigieux de cotisations…
 
Aussi, dès son arrivée au pouvoir, la majorité actuelle s’est attaquée à ces multiples dysfonctionnements avec efficacité : baisse du taux de réclamations (-10% entre 2012 et 2013), respect des délais de réponse dans 89% des cas… Les derniers résultats établis montrent une amélioration significative de la qualité du service rendu par le régime.
 
Certes, le chemin est encore long pour que les 5,6 millions d’affiliés retrouvent confiance et sérénité, mais les parlementaires y veillent et le gouvernement s’y emploie. Récemment, a été mis en place un dispositif spécifique à destination des parlementaires qui peuvent signaler par ce biais les problématiques qui leur sont remontées dans le cadre de leurs permanences.

(Communiqué d’Yves Daniel, député PS)