Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Associations diverses et partis politiques > Un FabLab, bonne idée mais souci

Un FabLab, bonne idée mais souci

Ecrit le 27 janvier 2016

Mais quest ce ti don ksteu béte law ?

Le 27 janvier 2016 aura lieu une ’’Portes Ouvertes’’ au Fab-Lab de Châteaubriant (contraction de Fabrication Laboratory, en anglais). Un lecteur de La Mée nous écrit :
« Anglophobie obligée, je traduis en français : Laboratoire de Fabrication. A priori, cela semble très sérieux : robot, imprimante 3D, drône, etc, etc... sont annoncés. Il s’agit d’une nouvelle entreprise ? Non, il s’agit d’une Association où tout le monde peut venir. Super, quelle joie !!!

Cela vous semble compliqué... détrompez-vous ! »

 Ancestral

Depuis les nuits ancestrales, nous avons toujours bricolé. Dans notre monde rural, survient une panne, nous réparons. Il nous manque une pièce, nous « filons » chez le voisin et, pour un problème important, il revient avec nous et/ou nous appelons un(e) ami(e) qui s’y connaît. La réparation ou la modification de notre matériel est effectuée en toute convivialité [et parfois s’éternise sur plus de temps que la réparation, mais, c’est un autre sujet, ne nous égarons pas]. Voilà, vous avez compris le principe d’un Laboratoire de Fabrication, c’est exactement ça : des bricoleurs ingénieux et organisés.

Vous vous rappelez tous notre « Géotrouvetou » dans la revue Mickey ou Mac Gyver à la télévision ; ils sont restés dans notre esprit. Certes, ils ne sont pas très réalistes et nombre de leurs géniales inventions ne risquent pas de fonctionner. Pourtant, ils nous ont fait rêver et ils ontfait naître des vocations : on nous appelle des Maker (en Français : des Faiseurs).

 Génial

Dans le concept FabLab, chacun détient sa part de savoir, sa part de savoir-faire et la mise en commun permet de créer et construire. Un atelier FabLab permet le regroupement de différentes populations, de tout milieu social, de toutes tranches d’âge et de métiers différents. Il constitue un espace de rencontres et de créations collaboratives permettant, entre autres, de fabriquer des objets uniques, utiles ou inutiles d’ailleurs, mais que vous avez dans la tête et qui parfois contrarient votre sommeil. Le FabLab est cet endroit où l’on peut laisser émerger son idée, être accompagné si besoin et assister les autres aussi. C’est un espace de partage d’expériences où chacun apprend de et par le/les autre(s).

Nous sommes tous des Géotrouvetou de la réalité. Nous concevons, nous fabriquons, nous détournons des objets que les autres jettent et nous recréons l’objet utile dont tout le monde a besoin : un pot à confiture devient mug ; le pingouin automate devient robot ; un vieux tiroir, du manche à balai, un peu de bois, quelques interrupteurs et nous voilà équipés d’un véritable poste de pilotage pour notre simulateur de vol préféré. Vous me direz « ce n’est pas terrible ? » Je répondrais « ça dépend ». Nous pouvons aller d’une simple base expérimentale jusqu’au produit fini ; seul l’objectif détermine le degré de finition. Nous sommes là avant tout pour prendre du plaisir et libérer nos idées.

« Votre passion doit coûter cher ?... » Je dirais non, car dans la majorité des cas nous choisissons le « surcyclage ». « Mais alors tout votre matériel ? »

 Collaboratif

Là, vous trouvez l’astuce... les Maker ne sont pas des génies fous. Nous savons très bien que nos savoirs collectifs quand ils sont mis en commun, constituent le plus puissant des laboratoires de recherche. Le Mouvement Fab-Lab est mondial et toutes nos données sont collectives et libres d’accès (open source) : Une chaise conçue au Japon, peut être fabriquée et commercialisée avec nos bois Bretons. Alors, devinez nos financements (???)... Eh bien, les entreprises nous prêtent gracieusement du matériel, des machines outils et, parfois même leurs locaux.

Dans ce mouvement, qui sont les plus ingénieux ?... les enfants bien sûr et leurs idées créatrices... les entreprises financent même leurs ateliers pédagogiques et les animateurs... « Étonnant ?... » je dirais que non... Réaliste, car cette matière grise ne présente plus aucun coût dans leur recherche.

« Mais alors, pourquoi n’y avons-nous pas pensé plus tôt ?... » La solidarité existe depuis toujours, mais... l’ère de l’informatique permet de diffuser les idées et de les partager. Elle nous ouvre aussi les portes, car elle permet de concevoir bien au-delà de notre fer à souder, de notre meuleuse ou perceuse, de notre four à pain ou de notre bicyclette. En exemple, elle permet de contrer les obsolescences programmées par nos chers industriels et de les faire connaître au monde ; elle permet de concevoir des circuits et/ou programmes pour notre quotidien quand nous ne les trouvons nulle part ailleurs. Et, c’est le partage de toutes nos/ces connaissances qui nous fait progresser. C’est l’informatique et ses réseaux qui nous aide à avancer. Alors non, je l’affirme, un FabLab ce n’est pas compliqué, puisque nous retrouvons toujours quelqu’un pour nous aider.…

« Et c’est où à Chateaubriant ? » Le local de l’Association est situé 12, rue des Fougerays. Au rez-de-chaussée de l’entreprise Orinox. Mais...

 Mais … Mais ….

Mais j’ai quand même des questions et même des inquiétudes. Stéphane Jupin (porteur du projet, voir La Mée du 16 septembre 2015) n’est plus présent, Clément (l’animateur pressenti) a disparu des écrans. Pour nous ’’faiseurs’’ du Pays de Châteaubriant, il y a « anguille sous roche » quand tout le monde disparaît et que l’association est maintenant dirigée par le gérant même de l’entreprise qui l’accueille, sous couvert de la Jeune Chambre Économique... cela nous interroge.

  • - quelle ouverture du FabLab ? à la population ? Aux entreprises ?
  • - - quel projet ? quelle place à l’accompagnement et à la pédagogie ?
  • - quel investissement possible des « faiseurs » dans la structure ?
  • - quelle pérennité quand on sait que la Jeune Chambre économique a vocation à lancer des projets puis à en confier la gestion à d’autres ensuite ?
  • - alors quelle main-mise d’une entreprise et de ses salariés sur le futur Fablab ?

signé : Charly

Inauguration 29 janvier 2016 à 19.30 dans l’entreprise Orinox, 12 rue des Fougerays à Châteaubriant.

Ouverture au public à partir du 30 janvier. Un animateur sera-t-il recruté ?

Pour mieux connaître les Fablab, voir ici :
https://www.youtube.com/watch?v=jy0EiWiglYk


Ecrit le 3 février 2016

 FabLab inauguré

Le Fablab de Châteaubriant (LABoratoire de FABrication) a été inauguré le 29 janvier 2016 et ouvert au public le lendemain. On a pu y voir un chouette petit robot qui parle quand l’ordinateur lui met les mots dans la bouche. Et un ’’Oculus’’, casque de réalité virtuelle. Un scanner 3D, une imprimante 3D et un drône. Le local est situé au rez-de-chaussée de l’entreprise Orinox, dans la salle de repos du personnel. Le président de l’association Castel FabLab est d’ailleurs Maxime Fourreau dirigeant de Orinox (qui n’a pas manqué de déposer sur une table un prospectus présentant son entreprise et un ensemble de tarifs pour des locaux disponibles dans le bâtiment).

On peut adhérer au FabLab pour 30 €/an. Le public pourra venir sans adhésion. Jours d’ouverture : Chaque mercredi soir et samedi soir pour les membres, ouverture au grand public (sans adhésion) chaque 1er mercredi du mois et dernier samedi du mois.

Contact : castelfablab@gmail.com