Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Brèves de Philou > C’est de l’art ou du cochon ?

C’est de l’art ou du cochon ?

Ecrit le 6 juillet 2016

 C’est de l’art ou du cochon ?

:fl5 La semaine dernière je me demandais si, pour certains, la démocratie ne serait valable seulement quand le résultat va dans le sens qu’ils souhaitent. Confirmation a été donnée par la plupart des associations et partis opposés au transfert de l’aéroport qui n’entendent pas respecter le choix des électeurs et contestent la légitimité d’un vote pourtant incontestable.
D. Cormand, le nouveau secrétaire national de EELV a déclaré : « Si le ’’Non’’ l’avait emporté, je pense que ça clôturait le débat mais le fait que le ’’Oui’’ l’ait emporté ne résout pas la question... ». En gros la démocratie on s’en moque !

:fl5 Un dessin représentant deux policiers matraquant une Marianne au sol assorti du titre « L’État matraquant la liberté » réalisée sur un mur de Grenoble pour un festival de « street-art » ou Art de rue quand on cause français... a créé la polémique. Pour certains c’est choquant pour les policiers qui protègent la population et pour d’autres c’est dans le champ de la liberté d’expression artistique.

Mais les mêmes qui défendaient la liberté de création de l’art de rue étaient furieux parce que quelqu’un y a ajouté : « Stand up for the french police », en français « Levez-vous pour la police française », le slogan des supporters irlandais en soutien des policiers français. Ils n’ont pas réalisé que c’est une matière vivante, évolutive. Il y a quelques temps, le gardien d’une école de Bristol a failli effacer ce qu’il pensait être du vandalisme alors que c’était « l’œuvre » d’un célèbre artiste de rue. Quand on qualifie n’importe quoi d’œuvre il y a de quoi se tromper …

:fl5 Ils parlent au nom du « peuple » pour dire qu’il n’est pas écouté mais quand le « peuple » ne va pas dans le sens qui les arrange, ils disent que le « peuple » a été berné c’est pour ça qu’il a mal voté, bref le « peuple » n’est pas capable de faire les bons choix... Ils, c’est l’avant-garde éclairée qui montre la voie au bon peuple : si encore il n’y avait que des lumières...

:fl5 Cé ki ka dit ça ? : « De nous, les Français attendent transparence, intégrité, idées nouvelles, convictions affirmées et vérité ». Réponse : F Fillon, candidat à la primaire de l’ex-Ump. Pour le moment aucun des candidats à la primaire ne remplit une seule des conditions qu’il énumère…

:fl5 Le MEDEF ne veut pas appliquer le compte pénibilité, « trop compliqué ». Et pour les montages fiscaux complexes, c’est pas trop compliqué ?

:fl5 Allez donc expliquer la géographie aux enfants quand ils voient qu’à l’Eurovision l’Australie fait partie des compétiteurs, qu’à l’Euro de football on trouve la Turquie et que le Paris-Dakar se déroule en Amérique du Sud …

:fl5 N Sarkozy : « Je n’accepterai pas de présider un parti qui renierait ses voleurs, valeurs ... »

Signé : Philou


Ecrit le 13 juillet 2016

 Parler vrai oui, encore faut-il avoir quelque chose à dire

:fl5 Michel Rocard a reçu des hommages mérités à droite comme à gauche. Même les faux-culs de gauche qui l’ont combattu quand il était 1er ministre et premier secrétaire du PS et qui le combattraient aujourd’hui s’il était aux affaires ! Ils n’ont pas tari d’éloges sur sa sincérité en politique, son parler vrai, sa sincérité, ce qui est rare chez les politiques, et son respect de la démocratie. Ils l’ont encensé alors que, en trois ans seulement, il a eu recours vingt-huit fois à l’article 49.3 de la Constitution contre cinq fois pour M Valls. Personne, pourtant, n’a jamais mis en doute ses qualités de démocrate… Il a participé à la modernisation de la gauche et une partie de ceux qui le pleurent aujourd’hui n’ont rien compris.
Tout ce qu’exécrait Rocard est devenu le mode de fonctionnement ordinaire de notre démocratie. Jamais, le spectacle politique n’a été aussi pauvre, ni aussi brutal. De gauche à droite, ceux qui pleurent aujourd’hui sur ce « rêveur » inlassable piétinent cyniquement ses enseignements et ses recommandations. Certains tentent de lui chercher un héritier, d’autres se réclament de sa pensée et, comme il n’est plus là pour rectifier, certains utilisent ses déclarations à leur profit. Mais aujourd’hui, aucun socialiste ne peut se réclamer de lui, sans faire ses preuves : ses héritiers seront ceux qui sauront faire du Rocard sans Rocard.

:fl5 N Hulot a annoncé qu’il ne serait pas candidat à la présidentielle en 2017. Il était le meilleur candidat écologiste possible à l’élection présidentielle. Les Verts sont déçus car c’était le seul qui pouvait dépasser 3 %…Il avait tout pour lui et tout pour eux : popularité, crédibilité, sérieux, sympathie, compétence... Mais si en politique, bien des défauts sont autorisés : l’incompétence, l’impopularité, l’antipathie, la trahison, l’incohérence... deux qualités sont incontournables : aimer la bagarre, pouvoir prendre des coups bas et mépriser l’adversaire. Il n’est pas fait pour ça !

:fl5 Le député T. Solère a fait usage du droit que lui donne sa fonction pour aller visiter un établissement pénitentiaire et il en est sorti indigné. Pas pour les conditions de détention des 4 000 détenus mais par le fait que Salah Abdeslam, suspecté d’avoir pris part aux attentats du 13 novembre dernier à Paris, jouirait d’une salle de sport à son usage exclusif : Taubira démission ! Ah non zut c’est déjà fait…

Ladite salle de sport est en fait une cellule dans laquelle ont été posés… un rameur et un tapis de course. Et pourquoi donc ce déballage d’équipements somptuaires ? Parce que c’est la loi tout simplement. 

Il s’indigne que l’on traite humainement quelqu’un que l’on soupçonne d’avoir participé à un crime terrible, mais c’est précisément ce qui nous distingue de ces hommes. Nous refusons de maltraiter nos ennemis, parce que c’est contraire à nos valeurs. Si cela répugne certains, c’est qu’ils sont plus proches d’eux qu’ils ne pensent…

Signé : Philou

---------------

Ecrit le 31 août 2016

 Le candidat indigne

:fl5 Le suspens était insoutenable : N. Sarkozy, qui s’est servi de l’ex-Ump et de ses finances pour faire sa pré-campagne, a enfin annoncé sa candidature. Ce type laissera son nom dans l’histoire de la France comme une tache honteuse, un peu comme Reagan, Bush ou Thatcher hier dans leurs pays respectifs ou aujourd’hui Erdogan et peut-être Trump demain...
Il veut revenir au pouvoir par tous les moyens pour échapper à la justice et se venger d’avoir été renvoyé comme un malpropre par les électeurs qui en avaient marre d’un mec qui donne des leçons à la terre entière mais qui est creux et incompétent…
La souillure n’est pas seulement de l’ordre de l’escroquerie aux frais électoraux et autres détournement de fonds publics. Elle ne se limite pas uniquement aux affaires de pognon qui véroleny la droite. C’est l’affaire de la justice. Mais on est plus facilement condamné pour avoir volé une pomme pour se nourrir que pour avoir détourné des millions... Il sera surtout l’homme qui a fait dévier le cours intellectuel de la politique qu’il a réduit à des coups de gueule, des effets d’annonce sans suite et fait des cadeaux aux plus favorisés tout en stigmatisant ceux qui sont les plus démunis, accusés de tous les maux pendant que d’autres se goinfrent sur le dos de la République ! Non Pinocchio-Sarkozy n’est pas digne d’occuper un mandat public ni d’être président de quoi que ce soit et encore moins de la République. Et les Français ne méritent pas ça !

:fl5 Les socialistes moquaient la primaire de la droite sur le nombre de candidats mais, quand on voit la multiplication des prétendants, ils sont bien partis pour faire pareil ! Comme à droite, la plupart n’ont aucune chance d’être un jour président et on a du mal à voir ce qui les différencie. Beaucoup sont en désaccord avec la politique du gouvernement actuel mais ils feraient peut-être mieux de travailler collectivement sur un projet crédible et partagé ! C’est trop leur demander et je crains fort assister à un déferlement de yakafokon pour être dans les médias …

:fl5 Pendant que les femmes syrienne libérées de l’esclavage de Daesh brûlent les burkas qu’on leur imposait, en France, à partir d’un fait divers qui aurait pu passer inaperçu, les politiques aux neurones surchauffés et en manque d’idées se sont lancés dans une polémique sur le port du burkini à la plage. Certains condamnant cette mode au nom de la laïcité mais dans ce cas il faudrait interdire le port du voile partout mais aussi celui de la soutane et tout autre tenue vestimentaire religieuse parce qu’il n’y a pas de raison... d’autres réclamant le droit de se vêtir comme on veut. C’est évidemment seulement l’islam qui est visé. Cela dit, si certaines femmes prétendent exercer leur liberté en assumant une forme d’asservissement, le port du voile est d’abord un signe de soumission de la femme à l’homme et surtout une tentative de conquête de l’espace public par l’islam radical et politique. Et sur ce coup ils ont gagné…

signé : Philou