Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Echos > Echos 2007 > Echos 2007-03. Affiches : le maire, le sein et cucul la praline

Echos 2007-03. Affiches : le maire, le sein et cucul la praline

Ecrit le 28 novembre 2007

 Le maire-la-pudeur et ... Cucul la praline …

Une femme dans sa baignoire. On ne voit que la tête qui dépasse. A la surface flottent trois canetons : bleu, blanc, rouge. « Plongez-vous dans le débat » dit l’affiche. C’est une campagne de Ouest-France pour promouvoir l’espace de discussion ouvert par ce journal …

sein2

Une deuxième affiche montre une femme croquant une pomme à belles dents : « Venez goûter au débat ».

La dernière affiche représente une femme donnant le sein à un bébé « Nourrissez le débat ». (voir photo ci-contre, prise à Nantes)

Les trois affiches ont été apposées dans les sucettes publicitaires de Châteaubriant et sur les panneaux de 12 m2 (Giraudy). Mais le 23 novembre, la dernière affiche avait disparu …

Explication : le maire de Châteaubriant l’a trouvée indécente et l’a fait retirer. Une équipe est même venue de Nantes pour éviter aux travailleurs handicapés d’avoir à le faire (au cas où la vue de cette image les aurait troublés ? Pervertis ?).

Incroyable ! Mais vrai !

Cela a permis au maire de Châteaubriant de faire parler de lui dans la presse nationale

B.Poiraud

Presse O

 Que dit la presse locale ?

Note du 29 novembre 2007 : Le secrétaire général de la mairie de Châteaubriant reconnaît que le fait ci-dessus rapporté est vrai. « L’affaire » excite les esprits, y compris dans les rédactions départementales de Ouest-France et Presse-Océan ! Dommage, ce n’était somme toute qu’une info, rigolote mais mineure. Les atteintes portées aux services publics, au droit du travail et aux conquêtes du Conseil National de la Résistance ne suscitent pas un tel intérêt. Dommage ! Dommage !

Ci-contre : article de Presse-Océan du 30 novembre. Le « collaborateur » dont parle le maire c’est son secrétaire de mairie. Quand on connaît la façon dont le maire gouverne « sa » mairie, on se doute que le « collaborateur » n’a pas pu prendre seul des initiatives !

Sur un autre point, à propos des Conseillers Municipaux d’Opposition, qui protestent pour leur non-invitation à la visite du chantier de la salle Omnisports, le maire dit aussi : « je ne suis pas au courant, je vais me renseigner ». Encore la faute du « collaborateur ? ». Il a bon dos !!

Ouest-Fr

|

Presse O

|

L’Eclai

|

 Cépamoi

Ecrit le 5 décembre 2007

Les Conseillers municipaux de gauche ne sont pas invités par le maire à un certain nombre de cérémonies ? Ah bon ?? Mais cépalui, cépalui ! Il dit qu’il va se renseigner. Des affiches sont enlevées en ville pour un sein entre-aperçu ? Mais cépalui, cépalui !

Quand on sait la façon dont il « tient » sa mairie, on en pète de rire ! Est-ce ainsi qu’il prend ses responsabilités ? Ménon, ménon, cépalui …..

Devinette : qu’est-ce qu’un bon collaborateur ?

C’est un personnage très important vu qu’il doit pouvoir servir, à la demande, de marchepied ou de couverture.
Marchepied ? C’est le collaborateur subalterne qui fait le boulot que le « supérieur » récupérera à sa propre gloire. Phénomène courant dans toutes les strates de la société.
Couverture ? C’est celui sur qui le « supérieur » rejettera toute les erreurs ! Pratique fréquente du maire de Châteaubriant.
C’est ce qu’on appelle « prendre des responsabilités » : tâche pour laquelle le « supérieur » est ordinairement bien mieux rémunéré que le collaborateur !


Ecrit le 12 décembre 2007

 Ca l’affiche mal !

Sur le magazine du Conseil Gén

Finalement le maire-la-pudeur a été fâché par le bruit fait autour de la suppression de l’affiche « Nourrissez le débat ». Il dit « Nous l’avons fait enlever parce qu’elle était sur des panneaux municipaux ». Rappelons donc que les dits-panneaux ne sont pas réservés à l’affichage municipal et qu’on y a vu bien des fois d’autres affiches, de lingerie par exemple, avec des femmes plutôt dénudées !

Les personnes ayant perdu la vue du fait d’un bout de sein (qu’on ne voyait pas) peuvent demander une indemnité à Ouest-France et, pourquoi pas ?, au Conseil Général coupable d’avoir reproduit un extrait du tableau de Delacroix « La liberté guidant le peuple »..

Les pratiques démocratiques à Châteaubriant :invitations, évitations ...

Concours de femmes

 Hunault à la Berlu

Hunault à la Berlu

Le grand Sylvio Berlusconi, en septembre 2008, a joué son petit Hunault en faisant masquer le sein nu d’un tableau de Tiepolo, exposé à Venise : « La Vérité dévoilée par le Temps ».

Dans son blog Thierry Savatier fait référence à la réplique de Tartuffe à Dorine « Couvrez ce sein que je ne saurais voir. / Par de pareils objets les âmes sont blessées, / Et cela fait venir de coupables pensées. », et rappelle que Sylvio Berlusconi est propriétaire d’une chaîne de télévision Canale 5 « célèbre pour ses émissions de divertissement auxquelles des figurantes très peu vêtues servent de décor, l’audimat étant sans doute proportionnel à la rareté du tissu qui les déshabille »…

Et puis l’auteur du blog écrit : « En France, lors des dernières élections municipales, le quotidien Ouest-France fit imprimer plusieurs affiches dans le but d’inciter les électeurs à se rendre aux urnes. L’une d’elles représentait une femme ceinte d’une écharpe tricolore allaitant son enfant, accompagnée du slogan : « Nourrissez le débat. ». La prise de vue, de face, ne découvrait pas totalement sa poitrine. Cela n’empêcha pas le maire de Châteaubriant (Loire-Atlantique) de faire retirer l’affiche sur le territoire de sa commune, au prétexte que « des gens s’étaient plaints ». Certes (…) le premier magistrat de Châteaubriant s’est empressé de rendre l’un de ses collaborateurs responsable ; c’est possible, mais notons qu’il s’est toutefois bien gardé de rétablir l’affiche, une fois « l’erreur » constatée… »

Ainsi le maire de Châteaubriant restera dans l’histoire grâce au sein d’une femme

http://savatier.blog.lemonde.fr/2008/10/13/une-verite-qui-semble-deranger-silvio-berlusconi/

llustrations :
- Tiepolo, La Vérité dévoilée par le Temps (détail) -
- Couverture du magazine Babytalk -
- Ecole flamande, Lactation de St Bernard, 1480, Musée d’art religieux Mosan, Liège
- Alonso Cano, Lactation de St Bernard, 1650, musée du Prado, Madrid.

Deux autres représentations de maternités (Egypte ancienne et Léonard de Vinci) figurent en illustration d’un article consacré à l’allaitement sur le blog beneficium : http://beneficium-rim.blogspot.com/2008_10_05_archive.html