Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Culture, expositions, livres, loisirs, spectacles, sports > Cinéma à Châteaubriant et à Nozay

Cinéma à Châteaubriant et à Nozay

  Programme de la semaine en cours  :

- Ciné-Emeraude à Châteaubriant
- Cinéma Le Nozek à Nozay
- et Cinéma de Blain


 L’insoumis

Soit Jean-Luc Mélenchon vous hérisse le poil et ce portrait mérite votre attention. (...) Deuxième possibilité : l’Insoumis en chef vous a déjà convaincu. Revivre,
quelques mois après, les coulisses de cette campagne riche en rebondissements, de meetings en émissions de télévision, vous mettra alors du baume au cœur. Emeraude-Ciné
le 15 juin 20h30 en présence de militantes

 En guerre

Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l’usine Perrin Industrie décide néanmoins la fermeture totale du site. Accord bafoué, promesses non respectées…
Emeraude-Ciné
et Nozay les 15 et 18 juin

 Plaire-aimer et courir vite

1990. Arthur a vingt ans et il est étudiant à Rennes. Sa vie bascule le jour où il rencontre Jacques, un écrivain qui habite à Paris avec son jeune fils. Le temps d’un
été, Arthur et Jacques vont se plaire et s’aimer.
Emeraude-Ciné
et Nozay le 14 juin

 Jurassic world

Le retour des dinosaures dans un film fantastique qui fait rimer noirceur et enfance, peur et émerveillement.
Emeraude-Ciné
et Nozay les 20-22-24 juin

 La fête des mères

Fils ou fille, nous restons quoiqu’il arrive leur enfant avec l’envie qu’elles nous lâchent et la peur qu’elles nous quittent. Et puis nous devenons maman ... et ça
va être notre fête ! Emeraude-Ciné
et Nozay les 23-25 juin

 Percujam

Un groupe de musique unique, composé de jeunes adultes autistes et de leurs éducateurs. Artistes de génie, ils sillonnent les scènes françaises et étrangères avec un répertoire entrainant, aux textes poétiques et militants. Un monde à découvrir, où travail, humanisme et humour riment avec musique.
Emeraude-Ciné

 Abdel et la comtesse

Quand Abdel, un jeune de cité débrouillard et astucieux, trouve refuge dans le château, sa rencontre avec la Comtesse va faire des étincelles ! Issus de deux
mondes que tout oppose, ils pourraient bien s’aider mutuellement…
Nozay les 16-17 juin

 La révolution silencieuse

Allemagne de l’Est, une minute de silence de jeunes lycéens, Cette minute de silence devient une affaire d’Etat. Elle fera basculer leurs vies. Les 19 élèves de Stalinstadt devront affronter toutes les menaces et rester solidaires.
Nozay le 19 juin

 Jean Ziegler

Cet homme n’a eu de cesse, à travers ses livres et ses discours, de fustiger les injustices, le pouvoir des oligarchies capitalistes et les responsables de la faim
dans le monde,
Emeraude-Ciné

 La Terre vue du cœur

Ce film dédié aux générations futures, nous rappelle à quel point le vivant sous toutes ses formes est­ un fascinant et touchant mystère… à préserver !
Emeraude-Ciné

 Documentaires

Du mercredi 13 juin au mardi 3 juillet 2018, huit documentaires et trois soirées-débats au cinéma Emeraude,

Enigmes pour tous

Répondez aux énigmes de Radio-aspic

Par exemple : Nabuchodonosor, était roi de Babylône ! Compliqué l’orthographe. Alors, pouvez-vous écrire cela en 4 lettres ?

 

Site de l’Asphan  

L’Association de Sauvegarde du Patrimoine et de l’Histoire de la région de Nozay possède maintenant un site internet.

 

Au jour le jour -


NOTES:

Souvenirs ....

Octobre à Paris

Il s’agit d’un film exceptionnel. Œuvre de Jacques Panijel, il a été réalisé dans la foulée de la manifestation du 17 octobre 1961 à Paris. Ce film intense et boule-versant, aussi incroyable que cela puisse paraître, n’a jamais été exploité en salles, même s’il a fait à plusieurs reprises l’objet de projections illégales. Arbitraire de la répression, tabassage meurtrier des manifestants, noyades délibérées dans la Seine, fusillades, suivis du parcage bestial au Palais des sports, des tortures sadi-ques des supplétifs harkis dans les caves de la Goutte d’or, des descentes pro-vocatrices dans les bidonvilles de la banlieue.

Ici on noie les Algériens, réalisé en 2011 par Yasmina Adi, jeune femme d’une trentaine d’années, est un complément qui actualise douloureusement la portée du film précédent (les témoins d’aujourd’hui, dont les veuves des victimes, attendent toujours la reconnaissance officielle du préjudice qui leur a été infligé).

Je lutte donc je suis

Le film-hommage aux initiatives solidaires en Grèce et en Espagne est disponible gratuitement en ligne