Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Culture, expositions, livres, loisirs, spectacles, sports > Cinéma à Châteaubriant et à Nozay

Cinéma à Châteaubriant et à Nozay

  Programme de la semaine en cours  :

– Ciné-Emeraude à Châteaubriant
– Cinéma Le Nozek à Nozay
– et Cinéma de Blain


Le grand méchant Renard

Ceux qui pensent que la campagne est un lieu calme et paisible se trompent, on
y trouve des animaux particulièrement agités, un Renard qui se prend pour une
poule, un Lapin qui fait la cigogne et un Canard qui veut remplacer le Père Noël.

Emeraude-Ciné Châteaubriant

La sociale

En racontant l’étonnante histoire de la Sécu, La Sociale rend justice à ses héros oubliés, mais aussi à une utopie toujours en marche, et dont bénéficient 66 millions de Français.
Le film donne du courage et de l’envie de luttes.

Emeraude-Ciné Châteaubriant

Après la tempête

Ryota tente de regagner la confiance des siens et de se faire une place dans la vie de son fils. Cela semble bien mal parti jusqu’au jour où un typhon contraint toute la famille à passer une nuit ensemble… 

Emeraude-Ciné Châteaubriant

Food Coop

la coopérative alimentaire de Park Slope, un supermarché autogéré où 16 000 membres travaillent trois heures par mois pour avoir le droit d’y acheter les meilleurs produits alimentaires dans la ville de New York aux prix on ne peut moins chers. 

Emeraude-Ciné Châteaubriant

Ce qui nous lie

Un film sur le temps qui passe sur les premiers choix de la vie adulte sur une fratrie qui se retrouve après dix ans. La nature est magnifiée, les paysages splendides, les acteurs nous font aller du rire aux larmes et nous partagent leurs émotions.

Emeraude-Ciné Châteaubriant

De toutes mes forces

Nassim est en première dans un grand lycée parisien et semble aussi insouciant que ses copains. Personne ne se doute qu’en réalité, il vient de perdre sa mère et rentre chaque soir dans un foyer.
Ce long-métrage ne choisit pas la facilité en traitant de sujets moralement durs tels que le suicide, le placement…

Emeraude-Ciné Châteaubriant

Cyrano

En direct de la Comédie-Française. Cyrano est affligé d’un nez proéminent mais doté d’un don pour les mots grâce auquel il aide le beau Christian à conquérir le cœur de Roxane. Il est également amoureux de la jeune fille mais choisit de ne pas lui révéler que chaque mot que Christian prononce….

Emeraude-Ciné Châteaubriant
le 4 juillet

Drôles d’oiseaux

La réalisatrice surtout se plaît à filmer Paris. Et c’est là ce qu’il y a de plus réussi. On redécouvre avec délectation les quais de Seine, les rues de Saint Germain, les parcs, les cinémas, la Tour Eiffel.

Nozay 6 et 9 juillet

The Wall

C’est un thriller d’une rare efficacité, un huis clos à ciel ouvert, avec pour seuls décors un monticule de ruines et un pan de mur délabré . L’un des héros, un GI candide, affirme benoîtement que si l’on construit des pipelines en Irak, c’est pour relancer l’économie et financer hôpitaux et écoles. Ce qui provoque les ricanements de son ennemi, qui cite Edgar Poe et Robert Frost, alors que lui semble tout juste connaître le nom de Shakespeare.

Nozay les 8 et 11 juillet

Enigmes pour tous

Répondez aux énigmes de Radio-aspic

Par exemple : Nabuchodonosor, était roi de Babylône ! Compliqué l’orthographe. Alors, pouvez-vous écrire cela en 4 lettres ?

 

Site de l’Asphan  

L’Association de Sauvegarde du Patrimoine et de l’Histoire de la région de Nozay possède maintenant un site internet.

 

Au jour le jour -


NOTES:

Souvenirs ....

Octobre à Paris

Il s’agit d’un film exceptionnel. Œuvre de Jacques Panijel, il a été réalisé dans la foulée de la manifestation du 17 octobre 1961 à Paris. Ce film intense et boule-versant, aussi incroyable que cela puisse paraître, n’a jamais été exploité en salles, même s’il a fait à plusieurs reprises l’objet de projections illégales. Arbitraire de la répression, tabassage meurtrier des manifestants, noyades délibérées dans la Seine, fusillades, suivis du parcage bestial au Palais des sports, des tortures sadi-ques des supplétifs harkis dans les caves de la Goutte d’or, des descentes pro-vocatrices dans les bidonvilles de la banlieue.

Ici on noie les Algériens, réalisé en 2011 par Yasmina Adi, jeune femme d’une trentaine d’années, est un complément qui actualise douloureusement la portée du film précédent (les témoins d’aujourd’hui, dont les veuves des victimes, attendent toujours la reconnaissance officielle du préjudice qui leur a été infligé).

Je lutte donc je suis

Le film-hommage aux initiatives solidaires en Grèce et en Espagne est disponible gratuitement en ligne