Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCRN - Com Com de Nozay > CCRN - 2014-2015 > Vous avez dit ... solidaires ?

Vous avez dit ... solidaires ?

Ecrit le 2 septembre 2015

La vie est belle, le savez-vous ? Les vacances sont finies, cela ouvre l’espoir des prochaines. C’est beau l’espoir, ça fait vivre. Et dans cette atmosphère de rentrée, une valeur se dégage : la solidarité, qui est un des aspects de la fraternité. Fourmis solidaires, épicerie solidaire, informatique solidaire, lunettes solidaires ...

 Fourmis solidaires

Les fourmis-ouvrières, en charge du ravitaillement, ont deux estomacs. Le plus grand est un estomac « communautaire » où la fourmi garde la nourriture qu’elle mange sous une forme liquide. De retour au nid, elle partage cette nourriture avec la reine, les larves et les autres ouvrières. En plus du gros estomac, ces fourmis possèdent un jabot, ou estomac « individuel ». Lorsque la fourmi elle-même a besoin de nourriture, une partie des aliments contenus dans le grand estomac est transférée dans le jabot, puis digérée. Astucieux, non ?
Cette caractéristique a inspiré un groupe d’une dizaine de personnes, dans la région de Nozay, qui ont lancé « les fourmis solidaires ». Après deux ans de réflexion et d’expériences, le groupe apparaît maintenant au grand jour en proposant des ateliers de cuisine et des paniers de légumes bio. Objectif : rendre les produits bio accessibles à tout le monde, favoriser le partage, l’échange, la convivialité. Ce groupe s’est manifesté en particulier, en juin dernier, lors de l’A.G. de la Mission Locale.

« Se préoccuper de l’alimentation des personnes en situation sociale difficile est un des maillons du chemin vers l’insertion sociale. L’accompagnement alimentaire permet de traiter tout à la fois des questions de santé, d’attention portée à soi et de lien social, notamment au travers du lieu d’approvisionnement et de ses ateliers cuisine » disent deux bénévoles, Anne-Marie Loury et Jean-Louis Klefize.

« Nous proposons un atelier cuisine par mois, un jeudi de 9h30 à 12h30 avec repas en commun pour ceux qui le souhaiteraient ». Les dates sont déjà fixées.
Les ateliers se déroulent à tour de rôle dans toutes les communes. La pizza dans tous ses états, salades complètes d’automne, soupes originales pour l’hiver, repas de Noël, etc. Les bénévoles de l’association ont suivi un stage avec Anne Lecointe   pour veiller à l’équilibre alimentaire et préparer des repas à moindre coût.
« Ces ateliers-cuisine sont des supports d’éducation populaire en matière de nutrition et de santé. Ils permettent de créer du dialogue sur les pratiques alimentaires, de faire émerger de nouvelles valeurs autour du repas et de l’acte alimentaire, de diffuser des savoir-faire et d’amener les personnes à se réapproprier leur alimentation ».

Autre volet de l’action des « fourmis solidaires » : la fourniture de paniers de légumes bio, en lien avec deux maraîchers de Vay et de La Grigonnais. « Chaque panier, en légumes de saison, aura une valeur moyenne de dix euros. Nous les vendrons de 1,50 € à 12 €. Oui, 12 € pour ceux qui voudront faire acte de solidarité envers les autres ». Le prix du panier sera établi à partir des justificatifs fournis : bulletin de salaire, pension alimentaire, avis de Pôle Emploi, avis d’imposition ou de non-imposition. Les personnes devront s’engager pour 6 mois à prendre un panier par semaine ou par quinzaine mais le paiement se fera au fur et à mesure. « Des personnes n’osent pas aller au Restau du Cœur, par honte ou par crainte de la stigmatisation. Ici, avec nos paniers solidaires, nous visons à la mixité sociale. Personne ne saura quel prix est facturé au voisin ».

« Notre démarche est complémentaire de celle des associations d’aide alimentaire.
Il ne s’agit aucunement pour nous de les remplacer, mais de proposer un espace :
– Où les personnes qui vont déjà dans les associations d’aide alimentaire puissent compléter leurs besoins en produits frais et de qualité.
– Où les personnes qui sont juste au-dessus des barèmes des associations d’aide alimentaire puissent s’approvisionner en produits de qualité à des prix accessibles et ainsi être soutenues dans un moment difficile.
– Où elles puissent aussi se former à l’utilisation de fruits et légumes dans les repas.
Et par la suite :
– Où tout habitant du territoire souhaitant cuisiner, jardiner, bricoler en groupe, etc.... puisse participer à des ateliers collectifs ».

Action réservée aux habitants de la Com’Com’   de Nozay. Inscriptions à LaMano les
– 9 septembre de 17 à 19h30
– 12 septembre de 9h30 à 12 h
– et les jours de distribution à partir du 17 septembre.
Contact : Nolwenn Hébert-Bertho - 02 40 79 35 04

Note du 23 novembre 2016 : Fourmis Solidaires financement participatif

Les Fourmis solidaires ont désormais besoin de 15 000 € pour continuer à rendre accessible à tous une alimentation de qualité en vendant des paniers solidaires et en organisant des cours de cuisine. Les dons sont recevables directement au centre LaMano (02 40 79 35 04) ou sur internet : https://www.babeldoor.com/
fr/users/67950 ; ou encore du 18 novembre au 2 décembre au magasin Biocinelle, à Blain.

 Lunettes solidaires

Au forum des associations, le 5 septembre à Châteaubriant, le Lions’Club vous invite à déposer des livres (enfants, scolaires, professionnels, culture générale) pour aider à lutter contre l’illettrisme. Aidez les malvoyants des Pays de Tiers Monde en offrant vos vieilles lunettes.

 Epicerie solidaire

A Nantes, l’Epicerie Communautaire est une action de proximité (quartiers de Bellevue-Bourderie, Dervallières-Breil Malville, Chantenay-Zola) conduite autour de l’alimentation dont le fonctionnement repose sur un principe d’échanges entre les membres actifs et la structure. Les membres actifs s’engagent à participer à deux ateliers cuisine par semaine et l’Epicerie communautaire s’engage en contre-partie à leur apporter une aide alimentaire mensuelle et un soutien social individualisé. Action inscrite dans une stratégie de développement social de quartiers. En 2014, 47 personnes ont participé à l’action (43 en 2013), dont 39 allocataires du RSA  , 8 personnes relevant d’autres minima-sociaux. Il y a eu 19 sorties de l’action dont 12 sorties positives.

 Palettes solidaires

A Châteaubriant, l’association ACPM   (Ateliers et Chantiers du Pays de la Mée) récupère des palettes auprès d’entre-prises solidaires. Ce bois est utilisé pour fabriquer des meubles (tables, étagères, coffres, poulailliers) selon les dimensions souhaitées par les acheteurs. A voir à la Foire de Béré (entrée ouest). Contact : 02 40 28 09 70.

 Informatique solidaire

Association Libre Informatique et Solidaire (Alis44110) est une association castelbriantaise qui se propose d’aider tous ceux qui ont des difficultés avec l’informatique et qui souhaitent passer aux logiciels libres Linux. N’hésitez pas à prendre contact au forum des associations à Châteaubriant ou 09 77 81 55 98 / 06 12 30 84 58.

 Chantier solidaire

Un chantier solidaire et festif a eu lieu au Manoir de la Grée  , du 8 au 22 août. Lire page 6

 Secours solidaires

Les lundis et jeudis de chaque semaine, de 14 à 16h, le Secours Populaire   à Châteaubriant ouvre ses portes, au 27 Faubourg de Béré. Vêtements, petits meubles, vaisselle ... l’argent récolté sert à acheter des denrées alimentaires qui sont redistribuées aux personnes en difficulté.
Le Restau du Cœur, la Conférence St Vincent de Paul apportent aussi une aide aux personnes en difficulté, de même que la Croix-Rouge.

Sans trop chercher, on trouve de nombreuses manifestations de solidarité, par exemple des fêtes : celle de Gruellau tous les ans au mois d’août ou celle qui est prévue à Nantes le 24 octobre prochain. Et le café ’’Le Papier Buvard’’ lance à Soulvache un magasin gratuit !
Ah que vive toujours la solidarité !