Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Diverses communes > Meilleurs vœux, M’sieur le Maire de Saint-Vincent-des-Landes

Meilleurs vœux, M’sieur le Maire de Saint-Vincent-des-Landes

Ecrit le 18 janvier 2017

On s’ennuie dans les petites communes, du moins le croit-on quand on habite une grande ville. Mais voici ce qui se fait et se dit dans un bourg de 1500 habitants.

Janvier 2017, le maire de St Vincent des Landes accueille les Vincentais à l’Espace Campagn’arts  . Il souhaite une année de tolérance et de paix dans le monde, « une année où on ne verra plus tous ces migrants obligés de quitter leur pays, de peur de se faire tuer par des bombes, où on ne verra plus tous ces fanatiques sous un prétexte pseudo religieux tuer des innocents ».

Tout d’abord, Alain Rabu a souhaite la bienvenue aux 25 familles qui ont décidé d’élire domicile dans la commune et poursuit :

Un des dossiers majeurs de 2016 a été l’application de la loi NOTRE avec notamment l’obligation pour les Communautés de Communes d’atteindre un seuil de population supérieur à 15 000 habitants. Les élus de St Vincent, comme ceux de Jans, de Lusanger et de Mouais se sont positionnés pour une fusion avec Nozay. Mais la Commission départementale de Coopération Intercommunale, en a décidé autrement : la CCSD   fusionnera avec la Communauté de Communes du Castelbriantais. Respectons la démocratie et faisons tout pour que cette nouvelle entité, dénommée Communauté de Communes Châteaubriant-Derval avance et pour que chacune des 26 communes et les 44 000 habitants qui la composent s’y retrouvent. « Mais entre nous, il aurait sans doute été plus judicieux de faire une nouvelle Communauté de Communes, émanant d’une fusion Châteaubriant, Nozay, Derval plutôt que de faire un choix dont personne ne voulait ».

Pour en arriver là quelques délibérations ont été nécessaires. La compétence accueil périscolaire qui était intercommunale est devenue communale. La compétence transport collectif qui elle, était communale est devenue intercommunale. La Communauté de Communes du Castelbriantais n’ayant aucun bâtiment hormis les bibliothèques et le Conservatoire   a obligé la commune de St Vincent à prendre en charge l’Espace Campagn’Arts  .

Le 1er conseil communautaire de la Communauté de Communes Châteaubriant- Derval a eu lieu le 5 Janvier. « Comme vous le savez, le président est : Alain HUNAULT. Une nouvelle histoire commence, une histoire qui n’aura de sens que si un vrai projet de territoire est inscrit et mis en place, ensemble nous devons savoir où nous voulons aller ».

Plus près de nous, la nouvelle station d’assainissement livrée il y a tout juste un an est complètement opérationnelle et efficace dans le traitement des eaux usées.

Les lagunes 2 et 3 ont été remblayées et enherbées. Lors de l’inauguration cet été, une centaine de curieux a visité les installations neuves et a été informée sur son fonctionnement par les agents de la SAUR et de la Nantaise des Eaux.

Parallèlement à cet équipement, nous avons tracé un sentier pédestre qui part de la Route d’Issé et aboutit sur le chemin pédestre empruntant l’ancienne ligne de chemin de fer. Ce tracé a été possible grâce à M. Hubert ROINE propriétaire de la parcelle située sur la gauche de la Route d’Issé, juste en sortant du bourg. Puisqu’il ne souhaitait pas la vendre, nous avons convenu ensemble qu’en échange d’une autorisation de passage nous entretiendrons sa parcelle. Puis à l’autre extrémité, M. et Mme RAYNARD Marcel ont accepté de nous vendre une bande de terrain d’environ 15 mètres de large reliant le chemin en cul de sac à gauche sur la route de la Treffiache à l’ancienne ligne de chemin de fer.

Autres sujets, l’aménagement et la viabilisation du lotissement du lotissement le Clos des Chênes débutera 1re quinzaine de février, les entreprises sont retenues, c’est l’entreprise Hervé de Juigné les Moutiers qui effectuera les travaux de terrassement et de voirie. Il y a 10 lots, allant de 503 à 901 m2. Le prix de vente de ces terrains est calculé sur une base de 33 € le m2 . « Notre volonté est de rendre ces lots accessibles à un plus grand nombre, nous souhaitons que de nouvelles familles viennent s’installer chez nous et fassent vivre nos écoles, nos associations et nos commerces ».
Ancien presbytère

Concernant l’aménagement de la route de la Magdeleine, le dossier administratif a pris un peu de retard. Avec le cabinet Air et Géo qui coordonne les travaux nous souhaitons que les travaux soient terminés pour cet été. Un plateau ralentisseur est prévu en face de la chapelle de la Magdeleine et une liaison douce respectant les normes d’accessibilité et de sécurité longera la route permettant ainsi d’assurer une meilleure sécurité aux piétons ou aux enfants qui prennent le car à la Magdeleine.

Nous avons fait l’acquisition d’un plateau multisports. Installé fin juillet cet équipement d’un montant de 45 000 € répond complètement à nos espérances. A peine était-il terminé qu’il y avait des jeunes à jouer dessus. Maintenant, dès que le temps le permet, il est occupé ; ça fait plaisir de voir nos équipements servir.
Comme vous le savez la commune de St Vincent comptant + de 1 500 habitants, va être équipée gracieusement par le SYDELA (Syndicat départemental d’électrification) de borne de rechargement électrique. Installée sur le parking de la Forge à proximité de la rue de la Mairie. elle servira aux automobilistes équipés de voitures électriques.

La mise en accessibilité du magasin VIVAL est pratiquement terminée ; il reste simplement à mettre un garde de corps, cette protection devrait être fixée prochainement.

L’ancien presbytère recevant l’accueil périscolaire et la halte d’enfant ne répond plus aux normes d’accessibilité, il faut soit mettre une rampe d’accès ou remblayer jusqu’au niveau de la porte d’entrée. Par ailleurs l’entrée de ce bâtiment va être sécurisée, avec un système anti-intrusion, les animatrices qui sont avec les enfants verront sur un écran qui attend à la porte et jugeront bon ou pas de déclencher l’ouverture.

Les anciens bâtiments qui sont à côté de la cure qui ne servent à rien vont être démolis, les murs restants en limite de propriété seront harmonisés et jointoyés.

Dans le domaine social : nous avons fait appel à l’ACPM   pour repeindre les mâts d’éclairage et les barrières rue de la Mairie et de la Libération. Le CCAS   a signé un protocole d’accès et de maintien dans le logement social avec les bailleurs départementaux.

Pour aider les familles et pour soutenir les écoles et les associations organisatrices de classe de neige ou découverte, nous avons décidé d’octroyer une aide de 10 € par jour par enfant. Cette aide sera directement versée aux organisateurs, elle viendra en déduction de la participation des familles.

En ce qui concerne le commerce et l’artisanat, nous sommes heureux d’accueillir tous les mardis soirs un nouveau pizzaiolo qui vient sur la Place du Marché vous proposer ses produits, le jeudi c’est le marchand de galette qui est présent.

Au cours de 2016, nous avons apporté deux décisions modificatives à notre PLU   pour ouvrir à l’urbanisation quelques terrains proches du bourg. Pour votre information il a été déposé 13 permis de construire en 2016. (maison + garage)

 Les TAP à succès

Un sujet que j’aborde depuis quelques années, les Tap (Temps d’Activités Pédagogiques). A la rentrée 2016, nous avons entamé la 3e année de fonctionnement, forts de cette expérience nous avons pu mettre en place des animations qui conviennent à tous et toujours gratuitement. Le nombre d’inscrits à chaque période scolaire est le témoignage parfait de cette réussite. Ainsi pour la période de janvier à février, 157 enfants sont inscrits.
Pour l’organisation nous faisons appel à 13 animatrices, des animatrices issues du corps enseignant, des professionnelles que nous conventionnons et d’autres que nous avons embauchées. Cette équipe coordonnée par Magali (Accueil de la Mairie) propose aux enfants des activités très variées. Danse, bricolage, peinture, sport, jeux de société, jeux collectifs, cuisine, théâtre. Il y a aussi des échanges avec la maison de retraite. Vous avez pu découvrir lors du marché de Noël leurs réalisations, l’hôtel à insectes sera installé dans le jardin de la maison de retraite. Un petit journal est réalisé à chaque période pour les parents. Pour faire vivre ces animations l’Etat nous verse une aide de 90 € par élève, c’est mieux que rien mais ça ne couvre que la moitié des dépenses.

Toujours dans notre dynamique culturelle, la commission municipale « Animation » a proposé au mois de mai une exposition et des animations en lien avec la résistance. Cet événement couplé au centenaire de la bataille de Verdun a rencontré un vrai succès. Avec l’implication des équipes enseignantes et de leurs élèves, des témoignages, de l’intervention d’un conférencier, de l’association « Rencontres   », qui a réalisé les enregistrements dans les écoles, le travail de Patrice Laurent qui a sonorisé le bourg pour l’occasion. Il a été possible durant une semaine d’émettre sur « Radio 120 muguets », toutes ces bandes son rappelant ainsi notre devoir de mémoire.

Merci à Yves et à la commission pour votre investissement. Cette même commission animation a organisé, il y a tout juste un mois le Marché de Noël. il a rencontré un succès fou. Près de 1 000 personnes sont passées à la salle municipale le dimanche après-midi, des jeunes, des moins jeunes, des Vincentais mais aussi des gens extérieurs à la commune. Tous ont pu apprécier les animations proposées par Gary Vallée, (Vincentais depuis peu), visiter la douzaine de stands, admirer le travail effectué par les enfants dans le cadre des Tap, mais aussi se faire plaisir en achetant un paquet de bonbons proposé par l’amicale ou un gâteau concocté par Guillaume et Tanguy nos deux traiteurs locaux, sans oublier de s’arrêter sur le stand tenu par l’ACV pour y prendre une boisson réchauffante. Là aussi, merci à Audrey et à la commission pour l’énergie que vous avez dépensée afin que cet après-midi soit une réussite. A l’heure du bilan, tous les exposants nous ont dit qu’il fallait recommencer en 2017.

Comme je vous parle d’animation, eh bien sachez que la volonté du conseil municipal est de faciliter les animations de tous genres et de soutenir les associations.

C’est pour cela qu’au dernier conseil municipal nous avons fixé les tarifs de l’Espace Campagn’Arts   à un prix très abordable. Il sera de 75 € pour la grande salle si l’entrée est payante et également de 75 € le bar si les boissons sont payantes. Sachez également que le hall d’accueil est mis gracieusement aux familles vincentaises qui souhaitent se retrouver après les obsèques d’un des leurs.

 Nos Pompiers, que vont- ils devenir ?

Cette question on nous la pose régulièrement. Eh bien sachez qu’on n’en sait pas plus qu’il y a un an mais une rencontre entre les Maires du Nord du département et le SDISS initialement prévue mi-novembre est annoncée pour mi-janvier. On présentera les grandes lignes directrices du SDIS. De là à avoir des réponses à nos questions, je suis dubitatif. En tout cas même si cette situation est insupportable, je tiens à saluer la motivation toujours présente chez nos pompiers mais combien de temps tiendront-ils ? Sachez que nous sommes à leurs côtés, je rencontre régulièrement Philippe CADOREL, le chef de centre pour échanger sur cette situation.

Je compare cette situation à une maladie, le 30 juin 2015 on a appris qu’on était malade et 18 mois plus tard on ne sait toujours pas si cette maladie est grave ou pas. Il n’y a rien de plus pénible que de ne pas savoir de ce dont on souffre.

Le projet important de 2017 va être la construction d’une nouvelle bibliothèque. Ce gros projet porté par la Communauté des Communes va nécessiter très probablement une acquisition par la commune de terrain et de bâti. Ce nouvel équipement sera situé à proximité de la place du marché, soit en lieu et place de l’ancien café ou sur la parcelle qui longe la cantine. Une commission composée d’élus communaux et intercommunaux de la CCSD   a déjà travaillé sur ce sujet, le conseil communautaire de la CCSD   a validé le processus et un appel aux candidatures d’architectes a été lancé. Si tout se passe comme prévu, les travaux devraient débuter à l’automne 2017 pour être achevés au printemps 2018. De notre côté nous avons pris contact avec le propriétaire de l’ancien café ; des discussions ont été engagés sur l’acquisition de cet ancien commerce, ou l’échange avec un autre bâtiment communal. Prendre possession de ce bâtiment qui tombe en ruine nous permettrait d’égayer le centre bourg. Si malheureusement nous ne trouvions pas d’accord avec son propriétaire, nous érigerions ce nouveau bâtiment parallèlement au restaurant scolaire.

Quelques mots sur la CCSD   (qui n’existe plus) mais qui jusqu’au dernier instant a su prendre les délibérations qui s’imposaient. La dernière décision prise mi-décembre, concernait la vente de terrains auprès du siège de l’ex CCSD  , pour un commerçant de produits bio. Cette vente vient s’ajouter au terrain vendu au cabinet vétérinaire et aux deux autres vendus à un garagiste. Dans la zone du Mortier, une société s’est portée acquéreur d’une parcelle de 7 ha située à côté de Point P pour y construire une plateforme logistique qui pourrait atteindre 36 000 m2. Une autre de 4 180 m2 a été vendue à la société ARTIS. Au 31 décembre, plus de 400 personnes travaillaient sur cette zone.

La piscine a ouvert ses portes début novembre, depuis elle ne désemplit pas, les élèves des sept communes de la CCSD   peuvent y avoir accès plus facilement. En tous cas, petits et grands apprécient le cadre, les couleurs et les équipements de ce centre aquatique. Si vous n’êtes pas encore allés piquer une tête ou profiter de l’espace bien-être, il n’est pas trop tard.

La nouvelle déchetterie sera en service très prochainement. Elle sera plus sécurisée, plus spacieuse et adaptée aux normes de sécurité.

Dans le domaine culturel, le 2e projet de territoire est dans sa 2e année, largement soutenu par le conseil départemental, la DRAC et avec l’implication des acteurs associatifs. Il a été possible de proposer des animations notamment dans le cadre de l’éducation artistique et culturelle. Pour l’année scolaire 2016/2017 tous les élèves des écoles primaires de l’ex-CCSD   vont pouvoir bénéficier de l’intervention du Conservatoire   de Châteaubriant pour l’apprentissage de la musique. Les écoles qui l’ont souhaité ont pu avoir de l’initiation au théâtre, de la découverte de l’expression artistique, de l’intervention du FRAC (Fonds Régional de l’Art Contemporain) sans oublier la participation des professionnels des bibliothèques en complément de la musique.

Ne soyez pas surpris si vous voyez dans les rues une caravane rouge, c’est celle de la Paperie, centre national des arts de la rue qui va voyager sur les 7 communes de notre territoire et aller à la rencontre de ses habitants. La volonté de l’ex CCSD   est de proposer un vrai parcours culturel aux enfants afin que ceux-ci découvrent et s’ouvrent vers le monde.
L’actuelle bibliothèque

Concernant le réseau des bibliothèques, cinq professionnels et un contrat aidé sont dorénavant entourés des bénévoles. Les horaires d’ouverture ont augmenté en moyenne de +50% ; à St Vincent de 3h d’ouvertures nous sommes passés à 7h. Avec l’arrivée de la nouvelle bibliothèque, la plage d’ouverture passera à 11h. Parallèlement à ces nouveaux créneaux on constate une augmentation de la fréquentation de + 35 %

Vous avez peut-être remarqué qu’à la mairie et dans certains commerces, (boulangerie, salon de coiffure) il y a des boîtes à lire, à l’intérieur de ces boîtes sont déposés les livres qui sont en fin de vie. Plutôt que les détruire, ils sont mis à votre disposition. N’hésitez pas à vous servir, vous pouvez les garder, les échanger avec vos livres, vous en faites ce que vous voulez.