Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Brèves de Philou > Transparence ou inquisition ?

Transparence ou inquisition ?

Ecrit le 7 juin 2017

 Transparence ou inquisition ?

fl5 Jusqu’où faut-il aller dans la transparence et la moralisation de la vie publique ? Pour R Dosière, le député spécialiste des dépenses publiques qui a fait des propositions sur la moralisation de la vie politique, il y a des limites à ne pas dépasser. Surtout quand il s’agit de faits du passé qui relèvent de la sphère privée. Concernant R Ferrand certains s’érigent en pères ou mères la morale ! Et au nom de quelle morale ? Au nom de l’idée qu’ils s’en font personnellement et qui n’est pas la même pour tout le monde. Il est soupçonné et donc coupable ! La morale n’a rien à faire dans cette affaire tant qu’elle n’est pas définie par la loi. Avec leur morale, un candidat ou un élu qui arrose son jardin pendant une période de sécheresse serait inéligible pendant dix ans… Si, si !

fl5 C’est qui Anticor, l’association qui a déposé plainte pour abus de confiance contre R Ferrand et les membres du Conseil d’Administration des Mutuelles de Bretagne près du parquet de Brest ? Elle a été créée pour lutter contre la cor-ruption et rétablir l’éthique en politique. Alors pourquoi s’intéresse-t-elle à des faits supposés illégaux, ce qui reste à prouver, et qui n’ont rien à voir avec les mandats politiques de R Ferrand ? Ces « chevaliers blancs » l’accusent et réclament sa démission alors même qu’aucun procès n’est engagé et a fortiori aucun jugement rendu ! Ils prétendent être les garants de la « morale répu-blicaine qui veut que tout élu soit un modèle d’exemplarité pour l’ensemble des citoyens ». Si c’est une noble ambition, en l’occurrence il me semble qu’ils tombent dans l’inquisition !

fl5 La parité n’est pas le fort des partis politiques : pour les législatives 2017, c’est l’ex-Ump qui est la plus misogyne ce qui ne surprend pas ! Mais à gauche le PS et les « Insoumis » ne respectent pas leurs engagements de 50/50. De plus, les partis présentent souvent les femmes dans des circonscriptions où elles n’ont aucune chance d’être élues et réservent aux hommes celles qui sont gagnables ! Une bande de faux-culs...

fl5 C’est quoi ça les kwassa-kwassa ? Jusqu’à la semaine dernière E Macron était sans doute le seul homme politique de métropole à le savoir. Mais il a osé une plaisanterie et, (après avoir consulté le dico…), tout le monde lui tombe dessus Pour ces politicaillons, ce sujet éclipse tous les autres problèmes comme le retrait des États-Unis de la lutte contre le réchauffement climatique... Si on peut rire de tout, on ne peut pas le faire avec tout le monde, surtout avec les cons…

fl5 Certains députés sont opposés à la disposition prévoyant le remboursement des frais de mandat sur la base de notes de frais. « ...On a d’autres choses à faire que de garder toutes les factures et de les envoyer ». Et comment font les entre-prises et les membres des associations qui doivent justifier leurs frais ? Les élus qui disent ça vivent sur une autre planète !

Signé : Philou


Ecrit le 14 juin 2017

 La techtonique En Marche

fl5 Pendant la campagne les partis opposés à E Macron ont dit qu’il ne fallait pas que son parti ait une victoire trop large pour qu’il n’ait pas tous les pouvoirs et mette son programme à exécution. Certains matamores sont même allés jusqu’à évoquer une cohabitation et se voyaient déjà premier ministre ! Résultat ils ont pris une déculottée mémorable au 1er tour…

fl5 Contrairement à tous les autres candidats de la circonscription. A Hunault a besoin de se faire soutenir par des personnalités extérieures. On a vu tour à tour V Pécresse, F Baroin et G Larcher ainsi que B Retailleau à Châteaubriant ou dans le secteur : il ne se sent pas à la hauteur et a besoin qu’on lui tienne la main ? Tout ça pour un résultat minable...

fl5 Avec moins de 10% des voix au 1er tour des législatives le PS est en miettes. C’est le résultat de plusieurs années de luttes fratricides pendant le quinquennat de F Hollande. A la différence des autres socialistes européens ils n’ont ni mené de débat ni tranché sur le positionnement social-démocratie/social-libéralisme qui sert d’épouvantail à une partie de la gauche. E Macron s’est engouffré dans une brèche laissé vacante et a gagné…

fl5 F Fillon avait créé un micro-parti devenu un outil de récolte de fonds pour financer sa campagne. Après sa défaite il avait annoncé son intention de lâcher la présidence et de la confier à B Retailleau. Il aurait finalement changé d’avis car pour beaucoup de fillonistes, « Retailleau président c’est Sens Commun (issu de la Manif pour tous) qui va diriger la boutique ». Il y a aussi un « trésor de guerre » de plus de 3 millions d’euros qui suscite des appétits...

fl5 Même si les Français sont plus ouvert à des changements que ne l’étaient leurs représentants englués dans une politique de posture et les blocages partisans, avec une opposition en miettes et une radicalisation à gauche comme à droite, le problème d’E Macron et de sa majorité serait que la rue prenne le pas sur la démocratie représentative. Certaines réformes ne passeront pas sans de fortes réactions !

fl5 Trump a accusé le Qatar de financer le terrorisme ce qui est sans doute vrai, mais l’Arabie Saoudite avec il a signé des contrats pour plusieurs millions n’est pas en reste dans le soutien aux terroristes : mais ce ne sont pas les mêmes…

fl5 D’après la Cour des Comptes, les recettes des amendes perçues par l’État en 2016 ont augmenté de 11,6 %. Parallèlement, il y a eu plus de morts sur les routes : la multiplication des radars n’a pas d’efficacité sur le comportement des conducteurs. Cela rapporte à l’État et aux collectivité mais moins de 50 % de l’argent collecté est utilisé pour améliorer la sécurité routière ! Les véritables causes des accidents de la route les intéressent moins car elles rapportent moins ?

Signé : Philou


Le 21 juin 2017

 Y Daniel : 2 – Hunault : 0

fl5 Après avoir ravi son siège à Michel Hunault en 2012, Yves Daniel a battu Alain Hunault en 2017. Dans sa profession de foi du 2e tour, ou plutôt son tract électoral, A Hunault faisait mine de s’inquiéter pour la démocratie : « le risque est celui d’un parti unique, sans véritable opposition, ce qui n’est jamais bon pour la démocratie ». Vu son comportement à Châteaubriant et à la Comcom, on est en droit de penser que sa conception de la démocratie est assez particulière et qu’il s’en tape un peu, voire beaucoup…

Cet maître ès retournements de veste a changé de cheval pour être du côté du gagnant aux primaires de la droite mais il reproche à Y. Daniel de ne pas assumer son bilan (affirmation purement gratuite) et de surfer sur la vague En Marche. Sauf que celui ci n’a pas changé au milieu du gué mais à un moment où personne ne pensait qu’E Macron serait élu…

fl5 On aura tout entendu depuis l’élection d’E Macron et de l’annonce d’une majorité pléthorique : Il ne faudrait pas qu’il ait tous les pouvoirs, démocratie en danger, procès en illégitimité, etc. Mais quand la droite ou la gauche ont eu tous les pouvoirs avec en plus le Sénat, les régions, les départements, ça ne les dérangeait pas plus que ça et ils ne craignaient pas pour la démocratie !

Il y a eu aussi les propos méprisants envers les candidats de La République en Marche qui sont qualifiés de chèvres ou d’ânes. En tout cas, face à ces novices, les brillants candidats de droite et de gauche pleins d’expérience ont été sévèrement recalés par les électeurs que leurs programmes n’ont pas emballés…

fl5 C’est la faute à F Hollande si les députés PS sortants ont été sortis dès le premier tour des législatives, braillent les Filoche, Lamy et autres pleurnichards. Mais alors comment expliquent-ils que la grande majorité des frondeurs qui se sont opposés à la politique du gouvernement ont aussi été éliminés sèchement ? Ceux qui restaient en lice étant Macron-compatibles. Si les électeurs avaient voulu sanctionner la politique passée, ils auraient plébiscité les dits frondeurs, non ?

fl5 La ministre de la santé annonce une réflexion pour étendre la vaccination obligatoire à onze maladies. De nombreux médecins recommandent ces vaccinations que beaucoup de parents acceptent. Ces dernières années, il y a eu des controverses sur la vaccination et on peut discuter pour savoir si c’est indispensable pour toutes.

Mais certains marchent sur la tête avec l’argument qui tue : pour eux c’est fait pour que les labos pharmaceutiques se fassent du fric !!!! Ils en sont rendus là ? Alors, même si c’est bénéfique pour les enfants et la santé publique, il ne faudrait pas le faire sous prétexte qu’ils vont vendre plus de vaccins ? Ces adeptes de la théorie du complot permanent voient le mal partout ! Je ne voudrais pas habiter dans leur tête ça ne doit pas être la joie…

Philou


 Une opposition toute riquiqui

fl5 Pour certains de ses opposants, le président et sa majorité n’ont pas de légitimité pour engager des réformes car ils ont été élus avec une minorité de voix par rapport aux inscrits. Ce n’est malheureusement pas la première fois car l’abstention a augmenté ces dernières années. Ce qui n’enlève rien à la légitimité d’une élection démocratique à laquelle tout le monde peut participer. Tous les partis sont responsables de cette abstention car ils ne convainquent plus les électeurs de voter avec leur programme et leur comportement. Si l’on suivait leur raisonnement, ces opposants n’auraient pas plus, voire encore moins, de légitimité pour s’opposer car ils ont obtenu des scores tout riquiqui par rapport aux inscrits…

fl5 Après ses déclarations, JL Mélenchon serait « meurtri » qu’on pense qu’il méprise Cédric Villani. Le grand classique des extrêmes c’est d’abord : j’insulte et j’agresse, ensuite je me victimise mais j’oublie de présenter des excuses…

fl5 Pour le Conseil d’État, on ne destitue un adjoint que s’il est un frein à la bonne marche de la politique municipale. Mais Martine Aubry a fait la purge dans son conseil municipal de Lille : elle a supprimé les délégations à ceux de ses adjoints socialistes qui avaient osé soutenir E Macron ! Le sectarisme est toujours bien présent dans une partie de la gauche…mais la droite n’est pas épargnée évidemment !

fl5 Pour les partis politiques l’objectif est d’abord d’avoir des élus mais il y a une face cachée expliquant la multiplication des candidatures de petits partis dont la plupart sont inconnus : c’est la manne financière que l’État distribue en fonction des résultats. Il leur suffit pour cela de remplir une condition : qu’au moins 50 de leurs candidats aient réalisé au premier tour un score d’au moins 1%.

Dans ce cas, même pas besoin d’avoir été élu : si cette condition est remplie, chaque voix engrangée par le parti lui rapportera 1,42 euros par an. Ce qui peut aboutir à une coquette somme qui attire comme les insectes nocturnes par la lumière ! Certains passent même des accords pour se présenter sous la même bannière et toucher le jackpot : ce qui a entraîné des alliances curieuses comme celle de l’économiste P Larrouturou avec des régionalistes ou encore Rama Yade avec les « écolos-animalistes » de la Confédération pour l’Homme, l’Animal et la planète (CHAP) qui milite contre le zoo, contre la corrida et contre les animaux de compagnie ! Pas sûr que leurs électeurs étaient au courant de ces alliances…

fl5 Selon l’élite dite éclairée de leur parti, les « gens », le peuple (comme dit France Insoumise) ou les « patriotes » (comme dit le FN  ) auront enfin une voix à l’assemblée. Comme si les autres élus ne représentaient rien ! Ils ont une vision très étriquée de la France…

S’il faut une opposition, elle doit être constructive et non dans un discours haineux et stérile...

Philou