Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 5 juillet 2017

Mée-disances du 5 juillet 2017

Ecrit le 5 juillet 2017

 Hermès

Huffingtonpost.fr du 30/06 : Emmanuel Macron étant Jupiter, Bruno Le Maire ne pouvait être qu’Hermès. En visite à New York le 29 juin, le ministre de l’Économie s’est fait le porte-voix du président, afin de réconcilier les investisseurs américains avec la France. « Les temps ont changé », a déclaré le ministre de l’économie français. « Je sais que certains d’entre vous doutent de la France, certains restent sceptiques, à propos de ces changements. ’Nous attendons, nous verrons’, disent-ils. Ils verront. Emmanuel Macron est Jupiter. Je suis Hermès, le messager ».

La veille, Bruno Le Maire avait tenté de séduire les financiers de Wall Street. « Je suis ici à New York pour arracher des décisions aux institutions financières américaines et leur dire ’vous êtes les bienvenues en France’. La finance, c’est près de 800.000 emplois en France et il y a des possibilités de développement qui se chiffrent en milliers d’emplois pour notre pays. Il faut foncer », avait-il martelé.

Ndlr : Hermès apportait aux commerçants son habileté et sa ruse. Il était aussi le Dieu des voleurs !

 Un couvercle peu fiable

LeMonde.fr du 28/06 : les dirigeants d’EDF était persuadés que le dossier de la cuve du futur réacteur EPR de Flamanville passerait sans encombre devant les « juges » de l’Autorité de sûreté nucléaire et de son bras armé, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire. La situation s’avère plus complexe : il n’est pas exclu que l’exploitant de la centrale doive changer le couvercle de cette cuve, quelques années seulement après la mise en service de l’EPR.

Les 31 membres du groupe permanent d’experts pour les équipements sous pression nucléaires (industriels, associations…) ont pris connaissance d’un rapport de l’IRSN et de la Direction des équipements sous pression nucléaire de l’ASN, très critique sur certains points. Il ne remet pas en cause l’avenir du réacteur de troisième génération (1650 MW), conçu par Areva dans les années 1990, mais il fait peser une hypothèque de plus sur un projet qui coûtera déjà 10,5 milliards d’euros, soit trois fois plus cher que prévu. En 2015, l’ASN avait révélé que le fond et le couvercle de la cuve présentaient de trop fortes concentrations en carbone susceptibles d’amoin-drir sa résistance à la pression et aux chocs thermiques.

 Alphajet

Plus rapide que la voiture ou le TGV, rien de tel qu’un petit trajet en Alphajet. Depuis août 2016, Richard Reboul, commandant en second des Forces aériennes, a utilisé un avion d’entraînement Alphajet pour son usage personnel, selon Le Canard enchaîné. Qui affirme que le général, en poste à Bordeaux, utilise cet avion d’une base école de la région pour aller passer le week-end dans sa propriété en Provence et en revenir.

Il aurait également mobilisé un avion de transport militaire de six places, avec pilote et copilote. La ministre des Armées Florence Parly a ordonné une enquête de commandement. « Des informations sur une utilisation abusive de moyens aériens par un haut responsable militaire sont remontées jusqu’à la ministre des Armées », notent ses services. 

Florence Parly a saisi les inspecteurs généraux des armées afin « de clarifier les faits et vérifier les circonstances d’emploi des moyens aériens » . « Au vu des conclusions du rapport, la ministre tirera les conséquences qui s’imposent, y compris sur le plan disciplinaire, si une utilisation abusive des moyens était avérée ». 

Le chef d’état-major de l’armée de l’Air, le général André Lanata, a saisi de son côté l’Inspection de l’armée de l’Air, qui a ouvert une enquête le 23 juin, a indiqué le chef du Sirpa Air. Les Alphajet, avion phare de la Patrouille de France, sont aussi utilisés pour la formation des futurs pilotes de chasse de l’armée de l’Air.

 Le Smic de Fr. Ruffin

Marianne.net du 26/06 : François Ruffin a joué un drôle de tour à ses collègues députés de la France insoumise (FI), et ce avant même le début de la nouvelle législature à l’Assemblée nationale. Le nouveau parlementaire de la Somme a pris un engagement : celui de se payer au niveau du Smic pendant son mandat. Difficile d’être contre cette décision, quand on est Insoumis.

Voilà qui apparaît à la fois conforme à l’idée que le mouvement se fait d’un élu, à savoir un représentant altruiste des plus démunis, comme à sa conception de la répartition des richesses, qui veut qu’on donne moins à ceux qui ont plus, et inversement.

Pour autant, pas simple de vivre avec le Smic quand on habite la région parisienne et qu’on a des enfants à charge, par exemple. En prenant cette décision, Ruffin met donc indirectement ses camarades dans une position complexe. Pour Alexis Corbière, député FI de Seine-Saint-Denis, cette décision de faire passer son indemnité de 7.209,74 € brut chaque mois au Smic, à savoir 1.480,27 €, la réponse est un peu embarrassée.

Pour justifier de ne pas en faire autant, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne présidentielle évoque son absence de patrimoine... et a contrario, l’importance, présumée, de celui de François Ruffin […] Relancé par l’intervieweuse, Alexis Corbière se fait plus précis : « Il ne vivra pas avec le Smic, François Ruffin. Il a d’autres sources de revenus ».

Corbière évoque peut-être les 600.000 à un million d’euros avant impôts gagnés grâce à Merci Patron ! Mais le député a prévu d’en réinjecter la majeure partie dans Fakir, son journal bimestriel. La déclaration d’intérêts du parlementaire pourrait donner quelques indications au sujet d’autres sources de revenus potentielles.

 Grandes fortunes

Franceinfo du 28/06 : En 1996, il « suffisait » de posséder 14 millions d’euros pour faire son entrée au classement des 500 plus grandes fortunes françaises établi par Challenges. Il faut désormais 130 millions d’euros pour figurer dans l’édition 2017, publiée ce 28 juin. En vingt ans, le montant total des dix plus grandes fortunes françaises a été multiplié par douze. Ce que l’hebdomadaire présente comme un élément du débat sur les inégalités puisque le produit intérieur brut français n’a pas doublé sur la même période.

Les très grandes fortunes ont bénéficié de l’élan des marchés financiers lors des derniers mois. Bernard Arnault est le symbole le plus probant de ce rattrapage, puisque son patrimoine a directement bénéficié d’un bond de plus de 50% de l’action LVMH depuis juin 2016.

Avec un patrimoine estimé à 46,9 milliards d’euros, le PDG du groupe de luxe LVMH et sa famille ont vu leur fortune bondir de près de moitié depuis un an.

 Obsolescence

LeMonde.fr du 28/06 : Greenpeace publie son premier classement des appareils électroniques de grande consommation (smartphones, tablettes et ordinateurs portables) en fonction de leur capacité à pouvoir être réparés, donc de leur obsolescence. Selon cette étude inédite, Samsung, Microsoft et Apple ressortent avec un bonnet d’âne.

Avec l’expertise technique de iFixit (comprendre « je le répare »), le site collaboratif de référence consacré aux tutoriels de réparation, l’ONG a passé au crible 44 produits parmi les plus vendus entre 2015 et 2017. Elle leur a attribué des notes de 1 à 10 selon plusieurs critères : facilité de remplacer leur batterie ou leur écran, disponibilité des pièces de rechange et des manuels de réparation, absence de nécessité d’outils spécifiques pour les remettre en état de marche.