Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 12 juillet 2017

Mée-disances du 12 juillet 2017

Ecrit le 12 juillet 2017

 Bourse au mérite

LeJDD.fr du 05/07 : à la veille des résultats du baccalauréat 2017, Emma, Jules, Lola et Robin publient une tribune sur Médiacités Lyon, site d’enquête et d’investigation local, en annonçant qu’ils refusent la « bourse au mérite » prévue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les bacheliers ayant obtenu la mention « très bien ». Ils souhaitent reverser le montant de cette bourse, de 500 euros, à des associations, dont les subventions régionales ont été réduites depuis 2016 et l’arrivée à la tête de l’exécutif local de Laurent Wauquiez.

Le lendemain, Robin annonce que les quatre membres du collectif ont obtenu la mention « très bien », et que des dizaines d’autres bacheliers dans le même cas se joindraient à leur démarche. Ces jeunes critiquent le « mérite » que prétend récompenser cette bourse, considérant qu’il ne peut se mesurer à partir d’une mention, qui ne suffit pas à refléter le « travail, le sérieux et l’investissement d’un élève ».

C’est un acte politique pour ces lycéens. Ils estiment que cette bourse est injuste et que son coût à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, estimé à 3 millions d’euros, pourrait être utilisé autrement afin de venir en aide aux associations locales défendant des « missions d’intérêt général » dont les subventions régionales ont subi d’importantes diminutions depuis l’élection de Laurent Wauquiez à la présidence de la région.

L’opposition au sein du conseil régional estime que ces coupes s’évaluent à hauteur de 50 à 75% des subventions initiales et qu’elles auraient donné lieu à près de 580 licenciements au sein du milieu associatif. Parmi les associations concernées par ces baisses de subvention, on trouve le Graine Rhône-Alpes (Réseau régional pour l’éducation à l’environnement), le Transfo (Agence régionale de développement culturel en Auvergne), la MRIE (Maison régionale d’information sur l’exclusion), SOS Racisme, les MJC.

 Pourquoi tu tousses ?

Le Point.fr du 05/07 : le pneumologue Michel Aubier a été condamné à six mois de prison avec sursis et 50 000 € d’amende pour avoir menti en 2015 sur ses liens avec le groupe Total à des sénateurs qui enquêtaient sur la pollution de l’air. C’est la première fois en France que la justice condamne une personne pour « faux témoignage » devant la représentation nationale, en l’espèce pour avoir menti sous serment à une commission d’enquête du Sénat. […] Le tribunal a en outre condamné Michel Aubier à verser un euro de dommages et intérêts à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, son ancien employeur.

Michel Aubier n’était pas présent pour la lecture de la décision. Lors du procès, le pneumologue avait protesté de sa « bonne foi », et reconnu qu’il avait fait une « erreur ». Ancien chef de service à l’hôpital Bichat à Paris et régulièrement invité à l’époque sur les plateaux télé, il avait été entendu le 16 avril 2015 par une commission sénatoriale sur le « coût économique et financier de la pollution de l’air ». Il avait prêté serment en promettant de dire « toute la vérité » et déclaré n’avoir « aucun lien d’intérêt avec les acteurs économiques ». Sauf que depuis 1997, il était employé comme médecin-conseil par Elf Aquitaine puis par le groupe Total.

Entre 2012 et 2015, il a touché près de 100 000 euros par an de la part du géant pétrolier, près de la moitié de ses revenus annuels. Il avait également reçu des actions. Le pneumologue n’avait mentionné ses activités chez Total ni aux parlementaires, ni à son principal employeur l’AP-HP, ni à la Haute autorité de santé dont il était membre. À l’audience, il s’est défendu d’être un « négationniste » en matière de pollution, assurant notamment qu’il avait été « l’un des premiers » à étudier le lien entre le diesel et l’asthme.

 Emporté par la foule

Le Point.fr du 04/07 : Le rappeur se souviendra sans doute longtemps de son court séjour à Paris. Alors qu’il assurait avec son frère la première partie d’un concert du rappeur américain Gucci Mane, le chanteur Aaquil Brown, du groupe Rae Sremmurd, a été victime d’un vol « dit à l’arraché », selon le jargon de la police. Lors de ce concert unique au Zénith de Paris, ce lundi 3 juillet, il s’est jeté, au plus fort de son show, dans la foule afin de communier avec son public, comme à son habitude.

Mais en remontant sur scène, le rappeur californien, âgé de 25 ans, connu pour sa chanson « Black Beatles », qui accompagnait les vidéos virales de « mannequins challenge », où des lycéens se filment immobiles, tels des mannequins, il a constaté la disparition d’une précieuse chaîne qu’il portait autour du cou. Le chanteur a déposé une plainte, évaluant son préjudice à près de 95 000 euros.

 Enfants-écrans

Le Canard enchaîné du 05/07 : ils n’ont même pas 4 ans. Ce sont « des enfants dans leur bulle, indifférents au monde qui les entoure, qui souvent ne réagissent pas à leur prénom (ce que l’enfant devrait faire à 9 mois), qui ne jouent pas avec les autres, qui ne s’assoient pas avec les autres, qui ne parlent pas ou qui parlent en écholalie : l’enfant répète mot pour mot une question qu’on lui pose. »

Inhibés ou très agités, ils ne comprennent pas les consignes les plus simples, hurlent ou se roulent par terre quand on leur oppose un refus, mordent, griffent, regardent fixement une lumière, jouent toujours avec le même jouet. Ces troubles du comportement, Anne-Lise Ducanda, médecin de PMI (protection maternelle et infantile) dans l’Essonne, en voit de plus en plus lors de ses consultations.[...]

La cause de ces troubles ? L’exposition massive et précoce des bébés et des jeunes enfants à tous types d’écrans, Smartphones, tablettes, ordinateurs, con-soles, télévision. Le débat s’est ouvert chez les spécialistes pour savoir si ces troubles menaient ou non à une forme d’autisme.

Selon l’Association française de pédiatrie, 44 % des parents prêtent leur Smartphone à leur enfant de moins de 3 ans pour l’occuper. Près de la moitié des moins de 3 ans utilisent un écran interactif pendant une demi-heure par semaine et 62 % des 4-14 ans vivent dans un foyer équipé d’au moins 4 écrans connectés. « La plupart de ceux qui me sont adressés passent six heures par jour devant leurs écrans » note de Dr Ducanda.

Parle à mon écran, ma tête est malade !

 Perles du bac 2017

L’Obs du 04/07 : A chaque année, sa cuvée de perles. Les plus jolies se lisent dans les copies de philosophie. Parmi les sujets de cette année, le bonheur :

« Chacun voit le bonheur d’un œil différent, Causette mange du pain, Hitler tuait des Juifs tandis que d’autres mangent du chocolat dans leur lit. »
« Le bonheur est un sentiment d’heureusité. Chacun a la caricature de son heureusité, c’est personnel. L’heureusité est la clé du bonheur. »
Autres thèmes qui ont tout autant inspiré, celui de la connaissance et de l’art :
« Pas besoin d’observer pour connaître, la preuve, Gilbert Montagné, grand pianiste et chanteur français, connaît très bien le solfège. » 
« Une œuvre d’art c’est comme une jolie fille, c’est beau à regarder mais interdit de toucher. »
Petit florilège des opinions les plus tranchées sur l’état de notre société :
« Le trou de la sécu est de plus en plus grand, au point que la France tout entière va bientôt tomber dedans. »
« Le régime de Vichy a toujours été très bon pour la santé. »
« La canicule est peut-être la solution pour résoudre le problème des retraites. »

Mais parce qu’elle en a marre qu’on se moque des élèves, Françoise Cahen, professeure publie les coups de génie, les pépites de ceux qu’elle a écoutés ou lus à l’occasion des épreuves du bac. Car, dit-une autre enseignante « cet esprit de raillerie est le contraire de ce que nous devrions chercher à cultiver, l’optimisme, la confiance, la bienveillance »

voir le site francoisecahen/antiperles