Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Au cul d’la tonne, chronique en gallo > Tous cobayes

Le Herveu au gallo

Tous cobayes

Ecrit le 7 février 2018

 Tous cobayes !

Vous saviez-t-y qu’on éteut tous des cochons d’Inde, des cobaïyes, deupé les poupons pour le lait de Lactalys, les zétudiants qu’aveut beusoin de sous avec les poisons des moteurs diésel des très cons structeurs automobiles zallemands jusqu’à chacun de nous pour le carbone, les gaz délé terres et tous les nouviauws produits qu’y falleut testeu su nos ch’veux, nos goules, dans nos zassieutes ou les meudicamenwts. Si falleut dénonceu tous les cochons qui violeut la nature, on sereut, tous, dénonceux, tous cons plices pour asphyxieu la pianète, ses bêtes et ses gens.

Mon Macron a féliciteu les Tunisiens d’étes des bons cobaïyes de la deumocratie arabo-musulman-ne, pendant que lu vouleut détruire nos services pubiiques en réduisanwt nos fonctionnaires qui manqueut dans les zépades, les zhopitiauws, les services de sécuriteu ; en les paiyanwt pour alleu gaingneu des sous dans le priveu.

Y aveut pu que les Coréens qui profiteut des cons-neries de Trump pour se réconcilieut et défileut ensembe dans les concours sportifs !

« Féveurieu enteur tous les mois
Le plus court et le moins courtois »

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 14 février 2018

 Indépendance

Si la Corse rentreu dans la Con-stitution, le pays de La Mée deuvra suivre et la langue Gallo sera enseigneu dans toutes nos zécoles ; on ne kauwzera le patois françoué que dans les cours de récréation. La France sera un pays fédéral qui rassembiera des province indépendantes : on peut rêveu pisque ça marcheu en Allemagne et cheu les zamerloques ; not Reupublique sera enfin divisible con-me nous on est diviseu !

Balance-ton-pol feuzeut des ravages dans la famille Hulot ! C’éteut pas très chouette de s’en prendre aux chats-huants qui prêcheut la transition écologique !

Le Vachard continueu à bombardeu et chloreu les citoyens qui lui résisteut avec la bénédiction de Poutine qui vouleut pu de ligne rouge deupé que la Russie éteut passeu au vert-de-gris !

Avec la neuge et le verglas, les jeux zolympiques ont con-menceu cheu nous avanwt de se continueu dans la Coreu qui réchauwfeu ses relations avec son Nord ! Que le meullieur gain-gne !

« Féveurieu qui don-ne neuge
Bel éteu nous pleuge ! »

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 21 février 2018

 Séduction – Prédation - Corruption

On direut qu’y aveut pu que trois mots qui reusteut dans le vocabulaire françoué : quand j’ouveurt le journal ou la TeuVeu, qu’est-ce que je vaïyeu ou ouïgneu ? Partout, des séduction-nous, des prédation-nous, des corruption-nous ; deupé chez les zoulous du bas de l’Afrique jusqu’aux zamerloques de Tromp-les-putes en passanwt par le Net en Yaourt et le compère lonla Lalaire Lelandais.

On saveut que les bétes saveut faire avec la séduction et la preudation pour mangeu et se reuproduire mais y aveut que l’espeuce humain-ne qu’aveut inventeu la corruption pour le plaisir de teunir les auwts sous leur coupe et gardeu le pouvaïye, le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la fermieure. Donc ça corruption-neu deupé les chefs de la horde jusqu’au deurnieu des peuleux de la meute !

Avec not’ Macron, on accélereut les reuformes ; vite, vite, privatisons tous les services publics : la santeu, les trains, les zécoles, les pompieux, les postieux et les marchanwds de cacahouettes !

« Si tu tailles en féveurieu,
Tu auras des raisins plein ton peunieu »
Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 28 février 2018

 Bientôt, mai 18

Macron éteut en train d’écrire et de faire tout ce qu’y falleut pour un joli Mai 18 :
mécontenteu tout son monde au fur et à mesure des reuformes annonçeux. Il oublieu personne : les paysans avec leurs tracteurs toujours plus gros ; les cheminots avec leurs trains pas à l’heure ; les reutraiteux avec la CéEst-ce Geu, les zétudianwts avec la sélection, les zécolieux avec leurs parenwts ; les salarieux du priveu avec leurs CéDeuDeu. La dreute avec Wauquieu amuseut la galerie en tapanwt sur ses copains et toutes les grousses tétes qu’y con-naisseut ; ça occupeut
les meudias et ça inspireut les
zauwts crapouillots.

Le boucheu Vachard de Damas pouveut tranquillement écraseu les derniéres gouttes
de la Ghouta reunifleuse et Trompe-les-armes pleureut des larmes de crocodile sur ses ados massacreuilles. En attendanwt que les danseuses de King Kong finnisseut leurs pas cadenceux. Encore quelques mois avanwt l’embrasement général !

« Au mois de féveurieux,
Chaque bête cherche son parraïlle »
Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 7 mars 2018

 Mars le guerrieu

En France, on n’aimeut guére que la neuge et le verglas tombeut su nos routes pour bloqueu nos charettes et nos gros gamions. Pourquaïye elle reuste pas su les pistes pour skieu et se casseu bras et jamwbes à volonteu. Tous nos politiciens ont éteu caresseu nos paizanwts dans le sens du poil au salon où on kauwzeut et dégusteut, où on hueut et siffleut con-me des jeunes merles ; mais mon Macron qu’aimeut le gros bizeuness attireut les investissous qui vouleut gain-gneu des sous cheu nous et pas païyeut des zimpôts mais mangeut du taurillon d’Amérique du Sud ben empoin-zonneu au glyphosate !

Poutine feuzeut dans les zogives nucléaires invisibles et imparables pendanwt que Trempe-l’acieu taxeu les minerais mal trempeux à l’étrangeu. Le zombi Berlusconi vouleut reuveunir en Italie, dimanche, pour foute le bordel qu’il fréquenteut assidument. C’éteut le retour des guerrieux que Mars fêteu !

« Mars, malgré le mauvais temps
Prépare en secret le printemps »
Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 14 mars

 Vivent les Bon-nes Fonmes !

En pays Gallo, on a teurjours kauwzeu des bon-nes fonmes mais faut pas creure que c’éteut du sexisse ou du machisse ! Au contraire, c’éteut reucon-naître par les bons-zhommes que toutes les fon-mes éteut meuilleures que yeux. Sans yeules, pas de soupe au choux et au lard, pas de beurre dans la baratte, pas de pain brasseu dans la mée, pas de galette jasson-neuille et tourneu à la tournette su la piére à galette ; pas de vaisselle laveu au bouchon d’écuelle, pas de draps laveus et reupasseus à la lavande, pas de pianwts de choux ou de rutauws trieu et arracheu, pas de keuniauws torcheux et pingneux. Oui, gloire à nos bon-nes fon-mes qui nous ont porteu, éleveu et prépareu à la vie !

Asteure, on n’a pu de respect pour yeules ; on s’amuseut à les zhumilieu, les déconsidéreu, les mal paiyeut, les zyeuteut, les harcelleut con-me des objets sessuels. Misère de nous les mauvais zhon-mes qui nous croyons supérieurs et inégaux-saligauls. On deuvreut tombeu à genous et demandeu pardon !

« Mars éteut fou ;
Mars n’a pas deux jours parraïlles ! »

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu