Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Couper en deux, chronique en gallo

Couper en deux, chronique en gallo

Ecrit 4 juillet 2018

 Couper en deux

Y me sembieut qu’on éteut ben avec deux zEuropes irréconciliabes mein-me quand y signeut un accord au bout de la neu ; toutes les deux se réclameut des valeurs chrétiennes. Yienne qu’a teurjous besoin de se don-neu des ennemis : les barbares celtes autefaïye, les musulmans des croisades qui à c’t heure éteut cheu nous. Falleut édifieu des murs partout avec Orban, Silvani et Trompe-l’-évangile. L’auwt’, c’éteut l’Europe des Lumières, de la Reuvolution « liberté-égalité-fraternité » qui accueilleut les Juifs, les Musulmans, les Chinois et les estropieux et vouleut partageu les richesses devenues mondializeux.

Je ne vaïyeu qu’hein-ne solution : regroupeu d’un couteu les peureux et les pleutres avec leurs frontiéres fermeux et de l’auwt’ les généreux et partageous qui s’enrichisseut des différences...sauf que chaque pays éteut aussi diviseu en deux et peut-ête ben chaque citoyen : le peureux et le généreux ! Et pourtant, on ne pourra pas empêcheu les pauv’s de bougeu !

« Qui dort en juillet jusqu’au soleil levant
Mourra pauvre finalement
 »

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 11 juillet 2018

 Un monde imprévisible

J’ai verseu maïye aussi hein-ne peutite larme sur le départ de Bernard Guetta de France-Inter : y ne vouleut pu kauwzeu dans le poste pacequeu y ne compreneu pu rein à not’monde qui a pou de tout ; qui n’a pu le courage de descende dans la rue pour manifesteu conteur les pourritures, les dictatures, les violences. D’après lu, les fonda-mentaux de l’après-guerre, de la chute du mur ont fondu au soulaïlle du Capitalisse écrasant toutes les conquêtes sociales, les questions migratoires, la deumocratie au nom de la liberteu du reunard dans le poulaïlleu. Le pianw Macron conteur la poveurté pouveut attendre et les neux chauwdes de Nanwtes ne feuront qu’auwgmenteu les pous des polissieuw à la gâchette facile !

Cheu le grand’pére Trompe-le-populo, la valse des minisses anti-migrants et anti-climat continueu : le Scott Pfuit vient de faire pfuit et est rempiaçeu par un auwt’ du mein-me acabit. Fuitons ce monde trop réchauwffeu !

« En juillet, sombre matinée
N’empêche pas belle journée »

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 9 août 2018

 OH LÀ LÀ BENALLA LALA ICI ET LÀ

C’éteut ben la preumieure faïye qu’un geste ci-toyen (aideu les polissieux à arrêteu les meuchanwts) aura donneu hein-ne gloire durable à un barbouze qui a coupeu sa barbe. Deupé quinze jours, on ne vaïye que lu, on ne parle que de lu dans le poste, cheu les politicous politicailleux qui déposeu deux motions de non-censure pour le prix de yien-ne. Il a battu Trompe-le-grand occupeu à dénucléarizeu l’Iran après la Coreu ; il a éborgneu avec son copain la Crasse l’image lumineuse de leur patron, le roi Macron-le-pur-le-dur, qui tel St Louis sous son chain-ne, rendeu la justice implacable après avoir cacheu la faute par chariteu et amitieu. Ça va multiplieu les Benalla et les Crassous aux prochain-nes manifestations !

Ça a ben amuseu les juilletisses en vacanw-ces mais les zaoûtiens vont-y se contenteu des pannes de train et de métro et du bain de la mère May et de son brexit dans la piscine de Brégançon. A partir du preumieu aôut, on devreut pu respireu, mangeu, baïye jusqu’à la fin de l’an-neu pisqueu on a dépasseu ce que la pianète pouveut nous don-neu, Hulot le preux vient de nous le rappeleu !

« Chaleur d’Août, ouh
C’est du bien partout ! »

Le Herveu Deulouard de Conq’reu


Ecrit le 29 aout 2018

 SAUVER LE MONDE

Le Président des Gaules, Barbarin et le Cardinal Primat, Trump accuseux de protégeu leurs maîtresses ou leurs cureus pédophiles refuseut de démissionneu car le monde qu’ils supporteut risqueut de s’écrouleu : la Banque et l’Eglise alleut sauwteu si vous nous embêteu qui diseu tous les deux ! Macron et le Grand Pontife saveut pu su quel pieu danwseu : apreuille Bénalla et les afféres avec Poutine v’là que ça traficoteu de tous les côteux alors que y a des zélections de mi-mandat ou zeuropé-hein-nes et qu’on saveut jainmeuille ce qui se passeut dans la téte des zélectous.

A la Mée, cheu les gallo-beurtons, la rentreuille des classes se passeut au mieux : la féte de Gruellau arroseu les trente anws de »échanges et solidariteux » avec les latinos du Nica. Tant qu’y restera des échangeous, not’ monde ne sera pas complètemenwt foutu et on continuera d’écrire et de lire La Mée de Chateauberriand ! Bon-ne rentreuille à tous !

« Jamais d’août la sécheresse
N’apportera la richesse
 »

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu