Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 8 août 2018

Mée-disances du 8 août 2018

Ecrit le 8 août 2018

 Ça y est pour 2018

Libération.fr du 01/08 : L’humanité a consommé au 1er août l’ensemble des ressources que la nature peut renouveler en un an. Elle va donc vivre « à crédit » pendant cinq mois, selon l’ONG Global Footprint Network, qui souligne que cette date survient de plus en plus tôt.

Le 1er août est « la date à laquelle nous aurons utilisé plus d’arbres, d’eau, de sols fertiles et de poissons que ce que la Terre peut nous fournir en un an pour nous alimenter, nous loger et nous déplacer et émis plus de carbone que les océans et les forêts peuvent absorber », explique notamment le WWF qui souligne qu’il nous faudrait aujourd’hui l’équivalent de 1,7 Terre pour subvenir à nos besoins.

 Déconnexion

leFigaro.fr du 01/08 : Instauré par la loi El Khomri, le « droit à la déconnexion » vient de remporter une nouvelle bataille. […]

L’affaire oppose un salarié et son employeur : une multinationale britannique spécialisée dans les services d’hygiène aux entreprises. Promu directeur régional du Pôle Sud Ouest le 1er avril 2010, ledit salarié avait dû « laisser en permanence son téléphone allumé (...) pour répondre aux sollicitations de ses subordonnés ou clients » et rester ainsi joignable en cas de problème. Obligation contraignante qui n’était pourtant pas considérée par l’entreprise comme une « astreinte », c’est-à-dire compensée de manière financière ou en jours de repos.

[…] Depuis la loi Travail de 2016, l’astreinte n’inclut plus l’obligation pour le salarié de rester à son domicile pour être à la disposition de son employeur. Le simple fait de devoir rester « connecté » en dehors du temps de travail suffit désormais à définir une période d’astreinte. C’est donc pour encadrer ce devoir de connexion que la cour de cassation a tranché et condamné l’entreprise à verser 60.868,51 euros à son salarié, à titre de dédommagement. […]

 Héroïne anticocaïne

Libération.fr du 31/07 : Elle n’a que 6 ans et sa tête est déjà mise à prix par le crime organisé. La somme offerte (20 millions de pesos colombiens, soit 5 900 euros) peut sembler mesquine venant d’un groupe mafieux aux bénéfices florissants, mais c’est une première pour un animal.

Selon la police, le Cartel du Golfe, le groupe de narcotrafic le plus puissant du pays, promet cette récompense à quiconque éliminera la bergère allemande Sombra, de profession renifleuse à la brigade des stups. Son flair aurait déjà permis la saisie de près de 10 tonnes de cocaïne, en majorité destinées au marché européen, et 245 arrestations.
Les forces de l’ordre ont pris au sérieux la menace et décidé de mettre à l’abri la policière à quatre pattes, récompensée deux années de suite par la médaille du mérite policier. Exfiltrée de la région d’Uraba où elle travaillait, elle est désormais rattachée à l’aéroport El Dorado de Bogotá, un site plus à même d’assurer sa sécurité. Et où elle a déjà permis de détecter des cargaisons illicites. […]

 Zombie Boy est mort

Huffingtonpost.fr du 03/08 : Il était plus connu sous le nom de Zombie Boy. Le mannequin canadien Rick Genest a été retrouvé sans vie ce mercredi 1er août à son domicile de Montréal. Le Service de police de la Ville de Montréal a confirmé que le modèle de 32 ans s’était suicidé. Selon les autorités, ce dernier souffrait de problèmes de santé mentale.

Il s’est notamment fait connaître du grand public en 2011 dans le clip « Born This Way » de Lady Gaga. La chanteuse a d’ailleurs tenu à rendre hommage au mannequin, évoquant au passage son suicide et tous les efforts qu’il reste à faire pour prendre en charge les raisons de ce geste chez de nombreuses personnes. […]

Couvert de tatouages, Rick Genest a défilé pour les marques les plus prestigieuses. Opéré à 15 ans d’une tumeur au cerveau, il s’était fait tatouer pour la première fois l’année suivante, en 2001. Depuis, 90% de son corps était recouvert de tatouages grâce à l’artiste montréalais Franck Lewis.

Zombie Boy détenait deux records au « Guinness Book » pour ses tatouages : le record du nombre d’insectes tatoués sur le corps avec 178 au total, et record du nombre d’os avec 138 tatouages.

En juin 2017, Rick Genest s’était confié sur son côté si singulier dans une conférence intitulée « Normal is an illusion » (La normalité est une illusion). Il y parlait de sa jeunesse, de sa tumeur, de ses tatouages et du regard des autres.

 Piscine géante

Sud-Ouest.fr du 31/07 : Après avoir été en proie, depuis mi-juillet, à d’importants feux de forêt, nourris par une intense sécheresse, la Suède a été arrosée par des pluies diluviennes le week-end dernier.
 
Au point qu’une station de métro d’Uppsala s’est retrouvée totalement inondée. Mais cela n’a pas fait paniquer les habitant de cette ville située au nord de Stockhom. Plutôt que d’évacuer les lieux, ils ont profité de cette parenthèse de fraîcheur venue mettre un terme à une sécheresse exceptionnellement longue et au mois de juillet le plus chaud en plus de deux siècles.

Équipés de maillots de bain, bouées, masques, tubas, ils ont transformé la station inondée en piscine géante, comme le montrent les photos et vidéo publiées sur les réseaux sociaux. 

 Exploitation sexuelle

20 Minutes.fr du 31/07 : Le problème de l’exploitation sexuelle est « endémique » dans le secteur de l’aide humanitaire, qui n’en a pas fait assez pour tenter de l’éliminer, une attitude qui frise « la complicité ». Ce rapport de la Commission du Développement international de la chambre des Communes fait suite au scandale provoqué par les révélations en février d’abus sexuels commis par certains employés de l’ONG britannique Oxfam après le séisme dévastateur de 2010 en Haïti.

La Commission soupçonne que les cas connus ne sont que le sommet de l’iceberg. « Il y a des cas d’exploitation et d’abus sexuels, et ils ont lieu à travers les organisations, les pays et les institutions. C’est endémique, et ça l’est depuis longtemps », souligne-t-elle. « La fourniture d’aide aux personnes et communautés en crise a été minée par des prédateurs sexuels qui exploitent des systèmes de gouvernance affaiblis », a-t-elle ajouté. [...]
Le rapport dénonce une « culture du déni » au sein des ONG comme des Nations unies. La réponse « molle » du secteur a créé « une impression globale de suffisance, qui frise la complicité », a-t-il ajouté, estimant que les ONG étaient plus soucieuses de protéger leur « réputation » que les victimes.

Le Royaume-Uni accueillera en octobre une conférence internationale destinée à définir une approche commune à tout le secteur.

 Oh ! la vachette !

Le Figaro.fr du 01/08 : Les spectateurs de ce spectacle taurin ont eu une grosse frayeur. A Vieux-Boucau (Landes), une vachette a pris appui sur la talenquère avant de sauter dans les gradins des arènes et de se retrouver nez à nez avec le public. Quatre personnes ont été blessées légèrement. Une femme de 40 ans a fait un malaise, une autre a été touchée aux cervicales tandis qu’un enfant de 9 ans et un homme de 40 ans ont été blessés à la main.