Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Associations diverses et partis politiques > La voie citoyenne > La voie citoyenne, des élus comme les autres

La voie citoyenne, des élus comme les autres

Ecrit le 4 février 2015

 Les vœux de La Voie Citoyenne

Bernard Gaudin, Marie Humeau, Nelly Boucherie : ces trois personnes, élues minoritaires à Châteaubriant, représentent ’’La Voie Citoyenne’’. « Nous sommes les porte-paroles du groupe qui nous entoure et se réunit régulièrement ». Ces trois élus avaient prévu des ’’vœux’’ plus tôt dans le mois, mais les événements tragiques des 7-9 janvier 2015 ont perturbé les choses.

«  Elus minoritaires, nous sommes des élus comme les autres, mais c’est difficile car la municipalité tente de limiter notre expression, en espaçant exagérément les conseils municipaux, parfois 3-4 voire 5 mois, et en refusant de nous laisser une petite place sur le site internet de la ville » dit Bernard Gaudin. « Nous souhaitons cependant travailler avec cette majorité, en étant constructifs, en montrant les différents choix possibles, en essayant aussi de faire avancer nos propres propositions » dit Marie Humeau.

« Nous sommes toujours pour des solidarités partagées » dit Nelly Boucherie, en détaillant les propositions déjà faites : des tarifs des cantines scolaires en fonction des revenus – la gratuité des TAP (Temps d’Activité Péri-Educatives) – une mutuelle communale. « On persiste et signe et on en reparlera » dit-elle.

Marie : le contexte de Châteaubriant est difficile au point que la ville est classée en zone prioritaire pour l’éducation, en zone fragile pour les personnes âgées, en zone de faibles ressources (selon l’enquête de l’Express du 5 novembre 2014 qui a classé Châteaubriant en 188e position sur 221). Sur les dix communes de Loire-Atlantique ayant les revenus les plus bas, cinq sont dans la Com’Com’   de Châteaubriant. « Tous ces rapports renforcent le constat de pauvreté-précarité. Nous ne disons pas que c’est la faute du maire, mais il est en place depuis 14 ans et a mis la tête dans le sable pour ne pas reconnaître la réalité. Ce déni de sa part est affligeant ».

Bernard : « Nous espérons la solidarité entre les communes, mais on entend peu parler de mutualiser les moyens et les compétences. Il nous faut réfléchir à une ré-organisation des services, pour faire un pari gagnant-gagnant. Il faut que la Com’Com’   ne soit pas sur une position victimaire, mais sur des propositions innovantes dans le sens de l’intérêt collectif ».

Nelly : « 2014, c’est l’échec politique du ’’Pays’’ : Châteaubriant et Derval ont laissé partir Nozay. Même si le PETR englobe ces trois communautés de communes, même si le SCOT   conserve ce périmètre, il y a quelque chose de cassé, c’est inquiétant pour l’avenir de voir un ’’pays’’ recroquevillé sur lui-même. Le départ de Nozay nous fait perdre un pôle de développement ».

B.Gaudin, M.Humeau, N.Boucherie

Bernard : « La transition énergétique est une nécessité. Il faut organiser le co-voiturage, notamment entre Châteaubriant et les communes voisines. Il faut pousser à l’isolation thermique des immeubles, c’est ce qui aurait dû être fait à La Ville aux Roses. Faute de quoi les habitants des HLM, n’ont pas eu une baisse de leurs charges et, de plus, ceux qui habitent au premier étage sont insuffisamment chauffés ».

Nelly : « la municipalité avait un beau projet de ’’liaison douce’’ entre les Bords de Chère et le Centre-Ville mais, en 8 mois, le cabinet d’études n’a toujours été recruté. De même la ville parle d’un ’’plan-vélo’’ mais rien n’avance. Et pour le projet d’école de centre-ville, nous n’avons pas de nouvelles depuis le 11 juin ».

Marie : « en ce qui concerne la taxe sur les enseignes, il n’en a pas été délibéré au Conseil Municipal. Il y a juste eu une information sur une convention passée avec le cabinet CTR pour un montant maximum de 20 000 €. La taxation a été envoyée aux entreprises les 4-5 novembre 2014 et, au conseil du 19 novembre, on ne nous en a rien dit. Les commerçants-artisans râlent. Le manque de démocratie se retourne contre le maire »

Le groupe ’’la voie citoyenne’’ a aussi des idées pour le renforcement de la vie associative (pour simplifier leurs démarches, faciliter leur travail). A quand une maison des associations ? Il va y avoir de locaux libres si la Chambre d’Agriculture intègre un bâtiment interconsulaire ….

Contact : la voie citoyenne - 06 45 92 23 48 - permanences tous les deuxièmes samedis du mois au Centre Bretagne. Site internet


Ecrit le 13 mai 2015

 Assemblée Générale

La deuxième assemblée générale de l’association « La Voie Citoyenne » a eu lieu mardi 28 avril 2015. L’association s’est créée dans la continuité de la campagne des municipales avec deux objectifs : le soutien des élus, et un travail de réflexion et d’action autour de la vie locale.

Le groupe de soutien aux élus se rencontre une à deux fois par mois. Ouvert à des élus et habitants d’autres communes, il s’informe et débat sur les sujets d’intérêt communal et communautaire ; il réfléchit également à des propositions alternatives aux projets portés par les élus majoritaires.

Le deuxième groupe, intitulé « vie locale » a travaillé cette année sur la question des déplacements. Plusieurs actions « porteurs de parole » au marché et à la gare, ont permis d’échanger sur ce thème avec les habitants.

4 juin - la bagnole

Dans la continuité de ce travail, une réunion publique est prévue le 4 juin au foyer restaurant, Y seront proposés différents outils pour utiliser sa voiture de manière plus coopérative, écologique et économique.

[Site internet de La Voie Citoyenne : http://www.chateaubriant-la-voie-citoyenne.fr/]

Une réunion-bilan en février 2016

Voir aussi les positions de La Voie Citoyenne à l’occasion de chaque Conseil Municipal de Châteaubriant.