Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Santé, questions générales > Handicap > ESATCO et les bannis

ESATCO et les bannis

Ecrit le 19 octobre 2016

 SA ESATCO

Ah les beaux sigles ! La SA ESATCO est la section annexe de l’ESAT   « Ateliers de la Mée ». Ouverte en février 2016, elle accompagne des travailleurs de l’ESAT  , de plus de 45 ans et qui manifestent une fatigue excessive. Il s’agit de construire avec eux un autre rythme de vie qui ne soit plus marqué par le travail uniquement. Maintien des acquis (lecture, écriture), activités de bien-être, de culture, visite de musées, sorties, expositions. Il s’agit aussi de travailer le projet de la personne pour que, à l’âge de la retraite, ce ne soit pas un grand saut dans le néant.

Quitter le travail, quitter le foyer-logement : cela se prépare !


Ecrit le 30 novembre 2016

 Les bannis

L’Unapei recense, en 2015, 47 000 personnes handicapées en attente d’une réponse. C’est le livre noir de l’Unapei, « les Bannis de la République ». A ce jour, plus de 1300 demandes d’accompagnement sont recensées à l’Adapei de Loire-Atlantique. 250 enfants n’ont pas accès à l’éducation spécialisée, ni le plus souvent à la scolarisation. 500 adultes n’ont pas accès à une vie professionnelle. 550 adultes n’ont pas accès à un habitat qui réponde à leurs besoins de soutien à leur autonomie et à leur santé. Parmi ces situations, un trop grand nombre sont dramatiques. Enfants et adultes sont assignés à domicile, et leur famille doit renoncer à son activité professionnelle. Au rythme actuel des créations de places certaines familles attendront, 10 ans, 20 ans voire 40 ans avant d’avoir une solution adaptée au handicap de leur enfant.

De plus, le nombre de personnes accueillies dans les services et établissements de l’Adapei de Loire-Atlantique, dont l’accompagnement ne correspond pas à leur handicap est aussi de plus en plus important. C’est l’ETAT qui accorde les budgets aux Agences Régionales de Santé et pour partie aux Conseils Départementaux. C’est pourquoi conjointement le 25 novembre, le Préfet, la Directrice de l’ARS   et le Président du Conseil Départemental ont reçu un même courrier d’alerte.


Ecrit le 1er mars 2017

 La marche des Oubliés

L’Association des Paralysés de France APF) organise une marche revendicative et médiatique du samedi 25 mars au mardi 11 avril 2017 de Nantes à Paris. Quatre personnes en Hand-bike et vélo-béquilles, adhérentes de l’APF, accompagnées d’un « minibus événementiel » conduit par un adhérent bénévole, porteront avec d’autres citoyens de Nantes à Paris les revendications des associations à l’occasion de la campagne des élections présidentielles.

Les personnes en situation de handicap ne veulent pas être les exclues de la campagne et veulent que la construction d’une société inclusive soit effective pour tous. La marche est jalonnée d’un ensemble d’actions (manifestations, débats, prise de parole publique, signature de pétitions sur les marchés, etc.) qui mobilisent le réseau inter-associatif et la société civile sur toutes les régions traversées pour défendre les Droits Humains. Cette action militante, soutenue notamment par le collectif NPNS44, lance la Marche et présente le projet et les revendications que l’APF amène avec d’autres jusqu’à Paris.