Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Santé > Maintien à domicile avec le SSIDPA

Maintien à domicile avec le SSIDPA

Ecrit le 17 mai 2017

Si les associations n’existaient pas, il faudrait les inventer ! La France heureusement dispose de beaucoup d’associations. Un exemple : l’AMD, Association de Maintien à Domicile des cantons de St Julien de Vouvantes et Moisdon la Rivière : 150 personnes qui paient une cotisation pour que des malades bénéficient de soins gratuits et d’animations !

L’AMD a été créée en 1998, pour assurer la gestion d’un SSIDPA (Service de Soins Infirmiers au Domicile des Personnes Agées) chargé de prendre en charge 20 personnes. En 2016, elle a pris en charge 75 personnes et il y a encore 9 personnes en attente. Le temps d’attente est en moyenne de 36 jours.

 37 places, 75 patients

L’ARS  , Agence Régionale de Santé, a attribué au SSIDPA une somme de 495 600 € destinée à payer le personnel, payer les infirmières libérales, assurer les frais de déplacement. En fin d’exercice, le bénéfice est de 12 405 €, somme dérisoire mais positive. Le fonds de roulement est de 112 jours en 2016. C’est plutôt bien car l’idéal est de 90 jours.

Le SSIDPA emploie deux infirmières, 11 aide-soignantes et une secrétaire comptable, toutes à temps partiel. Il fait appel aussi à des infirmières libérales si nécessaire. Avec 9 véhicules, le SSIDPA a parcouru 116 129 km (au lieu de 133 775 en 2015).

Des économies ? Non, simplement un nombre de kilomètres variable selon les personnes accueillies : par exemple, quand il faut aller soigner une personne à Juigné-des-Moutiers, deux fois par jour, cela augmente les distances parcourues.

Les personnes peuvent être suivies pendant des temps très variables : moins d’un mois parfois, souvent de 1 mois à 6 mois. En 2016, il y avait 10 personnes suivies depuis plus de 3 ans. Cela explique pourquoi, pour 37 places, il y a eu 75 personnes suivies, 46 du secteur de Moisdon et 29 du secteur de St Julien.

Les pathologies ? Affections neurologiques, affections de l’appareil locomoteur, affections cardio-vasculaires. « On observe 27 % de patients atteints de la maladie d’Alzheimer   ou de pathologies apparentées, soit 27 % des personnes prises en charge » a dit Marie Baron, infirmière coordinatrice.

La prise en charge par le SSIDPA s’arrête souvent en raison d’une hospitalisation (même si la place est réservée pour 3 semaines), ou pour l’admission dans une structure d’hébergement, voire même pour reprise d’autonomie !

37 personnes sont suivies tous les jours.

Le matin il y a :

7 aide-soignantes du lundi au vendredi
5 le samedi
3 le dimanche
Le soir il y a :
3 aide-soignantes du lundi au vendredi
2 les samedis et dimanches

 Qualité

L’amélioration de la qualité est un souci permanent du SSIDPA, aussi bien pour les patients que pour le personnel.

– Les projets individualisés de soins pour les usagers
– Les transmissions ciblées sur ordinateur
– Formation sur la Bientraitance mais aussi pour acquérir et renforcer des compétences, et prévenir les risques inhérents aux professionnels du soin.
– Groupes analyse de la pratique pour les soignants

Renforcement du partenariat et mutualisation de moyens avec le service d’hospitalisation à domicile de Nozay, avec un service d’aide à domicile ADMR, avec la maison de Retraite de St Julien de Vouvantes . André Tessier, dont c’est la dernière année de présidence, a expliqué que des mutualisations sont en cours avec d’autres SSIAD : « animations, formations, personnel de remplacement, véhicules ».

Marie Baron, André Tessier

Marie Baron, André Tessier

 L’homme ne vit pas seulement de soins

Soigner, c’est bien, mais l’AMD estime que cela ne suffit pas. « l’animation au sein du SSIDPA doit permettre de maintenir et de développer des liens sociaux, de se distraire, de créer une relation différente soignant/soigné, d’entretenir ses capacités de communication et de proposer un temps de répit aux aidants » a dit Marie-Françoise Braud.

Le projet d’animation 2016-2017 veut :

– Maintenir la mobilité et éviter les chutes,
– Entretenir et stimuler la mémoire,
– Développer ses connaissances,
– Maintenir la dextérité manuelle,
– Développer la créativité.

Pour répondre à ces objectifs, des activités ont été proposées : des activités individuelles au domicile de la personne (activités manuelles, sorties, jeux de société), et des activités collectives : sorties cinéma, spectacle en lien avec les instances de gérontologie de Moisdon la Rivière, loto, ateliers activités manuelles avec la maison de retraite de St Julien.
Groupes de parole pour les aidants

Depuis la fin de l’année 2014, des groupes de soutien aux aidants (groupes de parole) animés par une psychologue sont mis en place. L’objectif est de créer un lieu d’écoute et d’échanges afin de verbaliser les difficultés rencontrées au quotidien, de déculpabiliser l’aidant, de maintenir le lien social, et de prévenir les risques d’épuisement.

Le financement de toutes les actions d’animation est à la charge de l’AMD.

SSIDPA – 02 40 07 59 91

 Un tueur silencieux

Le 14 mai était la journée mondiale de l’hypertension artérielle. Directement liée à 13 % des décès annuels dans le monde, l’hypertension doit être prise très au sérieux. Au-delà d’un simple facteur de risque, elle devient rapidement une véritable maladie chronique en l’absence d’une prise en charge adaptée.

Sa prévalence croissante est la conséquence de l’évolution de nos modes de vie, en particulier une alimentation trop riche notamment en sel, ainsi qu’une diminution de l’activité physique, une progression de la sédentarité avec comme conséquence, la prise de poids.

En France, si 10 millions d’hypertendus sont traités, on estime à 4 millions le nombre de patients qui s’ignorent. Non contrôlée, l’hypertension artérielle figure parmi les premiers facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Elle correspond à une pression du sang en permanence trop élevée dans les artères. Elle est dangereuse, car elle fatigue le cœur, crée des lésions graves au niveau des artères et provoque des accidents aigus cardio-cérébro-vasculaires.

« On dit de l’hypertension artérielle qu’elle est un « tueur silencieux », parce que la plupart du temps, elle ne se manifeste à travers aucun symptôme particulier, explique le Pr Pierre Lantelme, cardiologue au CHU de Lyon.

Il existe cependant des signes non spécifiques qui doivent nous alerter, comme les maux de tête, des difficultés de concentration, des vertiges, une fatigue chronique, des troubles visuels ou des bourdonnements d’oreille ou encore des douleurs dans la poitrine voire un essoufflement à l’effort.

Le risque de développer une hypertension artérielle est plus important chez la femme à certaines périodes de sa vie hormonale : contraception avec œstrogènes de synthèse, grossesse, ménopause. « L’hypertension artérielle touche 10 à 15 % des femmes enceintes, et plus d’une femme sur 2 ménopausée sera hypertendue. Une surveillance rapprochée et préventive s’impose donc. »


Ecrit le 12 juillet 2017

 André Tessier passe le relais

L’AMD, association de Maintien à Domicile de Moisdon la Rivière, gère un SSIAD (Service de Soins Infirmiers à Domicile).

Après 11 ans de présidence, André Tessier a souhaité passer le relais. Le Conseil d’Administration du 12 juin 2017 a élu a l’unanimité, Mme Annette Piétin, comme présidente de l’AMD. Elle a accepté sous condition qu’André Tessier reste un an en tant que Vice-Président pour l’accompagner dans sa prise de fonction et lui faire découvrir les différentes instances en lien avec l’association : UDSSIAD : Union départementale des SSlAD, (Services d’aides à la personne), relations avec les autres SSlAD et représentations dans les différents organismes médico-sociaux.

Nouveau bureau de l’AMD

L’association gère le SSIAD (Service de Soins Infirmiers à Domicile) d’une capacité de 37 places, Sa zone d’intervention porte sur les 10 communes des anciens cantons de Moisdon-la-Rivière et Saint Julien de Vouvantes. Une infirmière coordinatrice assure le fonctionnement interne dont l’organisation des plannings de travail pour les aide-soignantes, veille à améliorer la qualité des pratiques par la formation continue du personnel et assure également la relation avec les services environnants dans le but de mutualiser des actions telles que la formation, l’animation, etc. Elle est aidée par une infirmière adjointe et une secrétaire comptable qui assure la partie administrative et l’accueil, Onze aide-soignantes assurent les soins d’hygiène et de santé des patients à leur domicile.

L’ARS   (Agence Régionale Santé) finance la partie soins des patients. De son côté l’association de maintien à domicile se doit d’assurer une animation aux patients pour rompre leur isolement et les aider à conserver une certaine activité selon leurs désirs et leurs besoins. Pour cela il existe une commission Animation, animée par une aide soignante, financée par l’AMD, qui recense et propose des sorties et activités diverses collectives et individuelles.

Il existe également un groupe de parole pour les aidants , animé par une psychologue (cinq groupes de parole ont eu lieu en 2016). En effet si les patients sont très bien suivis, les aidants sont souvent à la peine et ont besoin de soutien et de parler de leur vie de tous les jours.

Le SSIAD fonctionne bien malgré une liste d’attente pour les patients. Il n’est pas possible actuellement d’avoir des places supplémentaires de la part de l’ARS  . Les élus et la coordinatrice restent très attentifs aux pistes de réflexion lancées par l’ARS   avec une volonté d’avancer dans un esprit d’ouverture vers les différents services environnants, l’objectif étant toujours d’apporter plus de soutien aux familles pour maintenir les personnes âgées à domicile.

Le nouveau Bureau de l’AMD :
Présidente : Annette Piétin
1er Vice-Président : André Tessier
2e Vice-Président : Gérard Haulbert
Trésorière : Michèle Jouan
Trésorière adjointe : Marcelle Durant
Secrétaire : Marie Françoise Braud
Secrétaire adjointe : Yannick Chantome
Membre : Michel Hallet

Contact SSIA – 02 40 07 59 91
ssidpa.moisdon@wanadoo.fr