Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Santé > Exaspération et Grève du personnel hospitalier

Exaspération et Grève du personnel hospitalier

Ecrit le 11 octobre 2017

C’est sympa : l’Eclaireur révèle que Châteaubriant serait dotée d’un IRM dès le début novembre 2017. Quelle chance ! Et quelle belle image pour nos structures hospitalières.

Mais derrière l’image se cachent des réalités plus douloureuses : le personnel hospitalier va mal. La clinique Ste Marie a fait un mouvement de grève la semaine dernière (c’est très rare !) et le personnel du centre hospitalier est appelé à la grève pour le 10 octobre. Les raisons en sont multiples :

- le manque de personnel : les départs en retraite n’ont pas été remplacés, la charge de travail retombe sur ceux qui restent.

- des postes ont été supprimés dans les maisons de retraite : aides soignantes, infirmières, coiffeuse, personnels de logistique. Faute d’infirmière de nuit, les résidents malades sont envoyés vers les urgences. La situation est très tendue, par exemple à la maison de retraite de Nozay, il y a, la nuit, deux aides-soignantes pour 104 résidents répartis sur 6 étages en deux bâtiments !

- les urgences sont saturées certains jours, avec même des malades restant sur les brancards dans le couloir plusieurs heures avant qu’on puisse s’occuper d’eux.

(photo UCC)

Dans ces conditions le personnel est à bout et on comprend qu’il y ait des demandes de temps partiel. Dans certains services, 50 % du personnel est à temps partiel.
Mais la direction veut ramener ce pourcentage à 30 % et refuse de renouveler des temps partiels.

La direction n’a aucun respect pour le personnel. Quand celui-ci a quitté l’hôpital, parce que sa journée est faite ou parce qu’il est en vacances, les « rappels » sont fréquents, au point qu’il est rare que le personnel ait un week-end de deux jours ! Sur le qui-vive, il sait aussi qu’il peut être rappelé pendant ses congés annuels. On comprend son exaspération.

Finalement, le travail à l’hôpital est une forme moderne du servage !

Et c’est la même chose partout : voir le documentaire passé sur Arte le 3 octobre ! voir le site ch-mal