Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Histoire autour de Châteaubriant > La Sablière – octobre 2017

La Sablière – octobre 2017

Ecrit le 18 octobre 2017

 Rénovation du site

Le projet, dont le permis d’aménager a été accepté le 26 septembre 2016, propose :

– dans une première phase d’améliorer l’aspect paysager, de sécuriser l’aménagement du site, de moderniser le parcours historique puis de restaurer les 185 alvéoles au pied de la sculpture, contenant les terres des autres lieux d’internement, de résistance et de déportation en France ou en Europe ;

– une seconde phase consistera en l’extension et la rénovation du musée à l’entrée du site, qui vient d’être labellisé comme faisant partie des Musées Nationaux de France.

Le site va faire l’objet d’une remise aux normes d’accessibilité, avec la stabilisation et l’aménagement de la descente pour tous les publics, y compris ceux à mobilité réduite. Une signalisation adaptée aux monuments historiques et lieux de mémoire va être mise en place.

En raison d’une végétation très abondante et en prenant en compte les inondations et les ruissellements pouvant entraîner la chute d’arbres, d’importants travaux de stabilisation des terrains et la plantation de nouvelles espèces végétales ont été entrepris pour la sécurisation des abords du site et du monument.

 Le parcours mémoriel

La présentation du contexte politique de 1941 sera réalisée sous forme de bornes installées dans la descente vers la carrière jusqu’au monument et aux alvéoles.

Les stèles des 27 fusillés sont conservées et habillées d’une nouvelle mise en scène « ces visages vous regardent ».

Les nouveaux poteaux d’exécution vont être mis en place avant le 21 octobre 2017.

La sculpture de Rohal, exprime les vers du poète René Guy Cadou « Géants appuyés contre le ciel » et matérialise le sacrifice et la solidarité des 27 hommes morts pour la France, dont le jeune Guy Môquet. Malgré son entretien régulier, elle a subi de nombreuses inondations, qui ont détérioré les 185 alvéoles présentes dans sa partie inférieure. Celles-ci renferment les terres de différents lieux de résistance, d’internement ou de déportation, ce qui renforce l’intégration du site dans l’Europe de la Seconde Guerre mondiale. La sculpture de Rohal est inscrite au titre des monuments historiques depuis le 17 octobre 2016.

Le projet pédagogique relance la collecte de terre par des élèves issus de plusieurs établissements scolaires à travers la France [notamment le collège Robert Schuman de Châteaubriant] afin d’approvisionner les 185 alvéoles restaurées et redonner ainsi vie à cette mémoire partagée.

Le site de la Sablière est visité actuellement par 10 000 à 15 000 personnes par an, visiteurs seuls, groupes, groupes scolaires, public qui se déplace pour la commémoration du 22 octobre.

Le Musée de la Résistance   accueille chaque année des écoliers dans le cadre de la participation au Concours National de la Résistance. Une exposition annuelle est réalisée sur le thème du concours et sillonne la région et la France entière.

Le thème de cette année :

La défaite de 1940, le bruit des bottes allemandes vont soulever des engagements individuels puis collectifs contre l’Occupant et contre Vichy. Les appels à la Résistance des 17 juin et 18 juin 1940, peu entendus, auront des résonances en 1941 avec la politique répressive des otages et le passage à la lutte armée. L’engagement de jeunes Français aux maquis en 1942-1943, celui des étrangers, comme celui venant en aide aux persécutés, et l’engagement des militants de l’Amicale Laïque de Châteaubriant sont également au cœur de la présentation.

Le site de la Sablière en cours de travaux

 Octobre 2017

Samedi 21 octobre à 10h30, un hommage particulier sera rendu, devant la stèle indiquant l’emplacement du camp de Choisel, à Jacqueline Timbaud-Ollivier, qui nous a quittés cette année, avant le traditionnel hommage au château à 14h30 puis à 15h30 autre hommage à Fernand Grenier au rond-point qui porte son nom. Le lendemain, plus que jamais, la cérémonie officielle à 14h30 sera placée sous le signe de la jeunesse et de la transmission.

De nombreux jeunes sont en effet conviés à y assister, venant de toute la France. Des élèves de l’école Jacques Brel de Soudan participeront, accompagnés par les Tréteaux de France, à l’évocation théâtrale, écrite par Evelyne Loew et mise en scène par Solenn Goix. A travers un objet symbolique qui leur appartenait, nous découvrirons ce que chacun des fusillés a laissé à l’Histoire… « Ce qu’ils nous ont donné ».

En ces temps de remise en cause des acquis sociaux, il apparaît plus important que jamais de remettre en avant celles et ceux, parmi nos aînés, résistants de la première heure privés de liberté, qui ont pensé un après-guerre ensoleillé alors que le pays se trouvait dans l’ombre la plus noire.

(communiqué de l’Amicale de Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt).