Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Commerce-artisanat > Castel’Com, un nouveau départ

Castel’Com, un nouveau départ

Ecrit le 17 avril 2013

Difficile le commerce à Châteaubriant, une trentaine de commerces vides, des animations de Noël jugées décevantes : l’association Castel’Com est morose. Pourtant elle peut afficher des succès : 75 adhérents, des animations régulières et une opération « chèques-cadeaux » réussie.

75 adhérents, c’est plutôt bien. Reste à savoir ce qu’on en fait : « Si chacun de vous donnait deux heures par an, ce serait formidable » a dit le délégué de la Chambre de Commerce, en mettant en garde : « ne vous appuyez pas trop sur le bureau »

Des animations régulières ? Castel’Com a participé à la chasse aux œufs en avril 2012, puis au grand-rendez-vous des Deux Chevaux en mai et à la braderie de printemps en juin 2012, puis à celle d’automne en octobre, à la quinzaine commerciale de novembre-décembre 2012 et aux animations de Noël. Donc, des animations il y en a. Reste à savoir si c’est cela qu’il faut. Un commerçant déclare « il n’y avait aucune animation sur la place de la Motte en décembre, pour ne pas diminuer les places de parking. Cette histoire de parking est un faux problème ! Quand les gens veulent voir une animation qui les intéresse, ils sont capables d’accepter de se garer assez loin ! ». Un autre déclare : « Attention à ce que nous disons. Si nous annonçons une grande braderie et qu’il n’y a que quelques commerçants-exposants, nous nous desservons pour l’avenir ».

Des chèques cadeaux ? L’association Castel’Com en a vendu pour 29 000 €. Actuellement 13 000 € de chèques-cadeaux ont été utilisés. Les 16 000 autres seront à utiliser d’ici la fin de l’année 2013. « Pour les années à venir, nous pouvons espérer commercialiser 50 000 à 75 000 €. Mais il faut pour cela que ces chèques soient utilisables dans des commerces nombreux et variés ».

 Des déceptions ?

Déceptions : Le prestataire que nous avions retenu pour la période de Noël n’a pas apporté ce qui était attendu
le salarié à mi-temps en contrat aidé qui nous aidait, nous n’avons pas pu l’embaucher.
Les grandes surfaces commerciales de la zone industrielle refusent d’adhérer à Castel’Com.
Châteaubriant a trop de mètres-carrés commerciaux et le nombre de consommateurs ne grandit pas. Il nous faudrait monter en gamme.

 Des projets

Bureau d eCastel'Com avril 2013

Des projets : pour mieux cerner la réalité du commerce castelbriantais, l’association envisage de mettre en place des « capitaines de rue ». Un nouveau bureau a été mis en place sous la présidence d’Emmanuel Géry (magasin « Passionnée) qui déclare ceci : « nous avons la volonté de poursuivre le travail accompli par nos prédécesseurs, développer les chèques Castel Com et augmenter le nombre d’adhérents à l’association ce qui apportera un plus grand choix pour nos clients pour pouvoir utiliser ces chèques. Nous avons la volonté de travailler main dans la main avec les élus de Châteaubriant et ceux de la Com’ Com, et apporter à tous nos clients une envie de venir découvrir ou redécouvrir les boutiques de centre-ville mais également celles de périphérie ».

« Dans les semaines à venir nous allons donner la parole à TOUS les commerçants et artisans de Châteaubriant pour qu’ils nous disent leurs souhaits, tant sur le plan animations que sur le plan de leurs attentes et besoins. Il ne faut pas que les commerçants et artisans de Châteaubriant se sentent seuls, nous sommes là aussi pour servir de trait d’union avec la municipalité ».

« J’invite donc toutes les personnes qui en ont besoin, tout de suite, à me contacter par mail ou téléphone pour qu’on puisse en discuter ensemble et trouver des solutions à leurs difficultés. J’invite également tous les commerçants et artisans qui ne sont pas encore adhérents à nous rejoindre, plus nous serons nombreux, plus nous pourrons être source de proposition. Allons de l’avant, le commerce est dur aujourd’hui, c’est pour cela qu’il faut se serrer les coudes et marcher ENSEMBLE vers l’avenir. »

contact@passionnee.com
35 rue de Couëré à Châteaubriant
06 18 23 45 52

Note de la Rédaction : où en est le projet de charte commerciale pour Châteaubriant ? On en parle depuis novembre 2010, mais … rien. On en a reparlé en septembre 2012, lors d’une rencontre Ambition Commerce à Châteaubriant. Mais rien ! Derval a adopté la sienne en novembre 2011, Nozay en fera autant le 16 avril 2013. Mais Châteaubriant, rien ! La ville et la Com’Com’   financent une chargée de mission mais cela ne saurait suffire.


Note du 10 mai 2013

 Patatras !

Par lettre en date du 10 mai 2013, le bureau d eCastel’Com ,écarit à son président : Objet : Lettre ouverte à Mr Le Président de Castel Com’, Emmanuel GERY.

Emmanuel,

En date du Samedi 4 mai, par mail, tu nous as fait part de ta volonté de démissionner. Dimanche 5 mai, tu es revenu sur cette décision.

Par cette présente, nous sommes aux regrets de te demander la démission effective de ton poste de Président de Castel Com’.

En effet, nouvellement élu depuis le 10 avril, tu n’as malheureusement pas montré une volonté de rassembler les commerçants, y compris au sein du Conseil d’Administration. Tes mensonges et tes insultes, au lieu de nous diviser, nous ont rapproché , et c’est aujourd’hui collégialement que nous te demandons ta démission.

Ensemble, nous souhaitons nous impliquer pour le commerce de Châteaubriant et ses commerçants en instaurant une dynamique positive, dans un climat serein et respectueux de chacun.

Nous te remercions, pour le bien du commerce castelbriantais et pour l’association, d’accéder à notre demande rapidement et te souhaitons bonne continuation pour tes projets.

Nous te demanderons également de bien vouloir restituer, dans les meilleurs délais, l’ensemble des éléments appartenant à l’association (clefs, ordinateur, téléphone, mot de passe…)

Cordialement,

  • Ludivine Rotru (secrétaire)
  • Charlotte Plumejeau (secrétaire adjointe)
  • Emilie Laurier (Trésorière)
  • Gary Harmer (Trésorier adjoint)
  • Gaëtane Guilloneau (membre)
  • Ludovic Oliveau-vincent (membre)

Voir l’article de Ouest-France

La zone industrielle n’a pas besoin du centre-ville