Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Brèves de Borgone > Borgon’échos octobre-novembre-décembre-2013

Borgon’échos octobre-novembre-décembre-2013

Ecrit le 2 octobre 2013

Souvenirs de la fonderie de Châteaubriant


Ecrit le 9 octobre 2013

Dominical  : On entend « travailler le dimanche, c’est mieux payé ». Tant que c’est l’exception. Si la règle disparaît, finie l’exception et finis les sur-salaires.

Crapauds : Limiter à 80 la vitesse des véhicules, là où ils circulent à 90. Voilà une idée qu’elle est bonne. Le cartel des fabricants de panneaux, capable comme on l’a vu dans le passé, d’entente illicite, va récupérer un marché juteux. Ca fait combien de panneaux à changer ? Aux frais de qui ? D’autant que, ces honorables marchands, seraient capables, par une action de lobbying de faire voter une réduction progressive. Par exemple tous les 3 mois. 89 km/h d’abord, puis 88, ensuite 87 etc etc ... Voilà une disposition qui créerait des emplois et des profits pour des entreprises qui bien souvent financent des partis politiques. Et puis en réduisant la vitesse on écraserait moins de crapauds. Mais ceci est une autre histoire comme disait le père de Mowgli.

[Ndlr : et si on interdisait les bagnoles sur les routes ? Il n’y aurait plus d’accident !]

Hérissons : 180 000 € pour établir un « crapauduc » près de l’étang de la Forêt Pavée ! Des déviations à rallonge pendant les plusieurs semaines de travaux ! Le tout pour que des batraciens puissent traverser la route sans se faire écraser et continuent à manger des moustiques qui ne dérangent personne en cet endroit désert (si on excepte le château habité par des gens qui ont choisi de résider au bord de l’eau, nid à moustiques).

Pendant ce temps, toujours rien pour les hérissons.

La petite bête


Ecrit le 16 octobre 2013

Lanceur d’alerte

En mars 2013, à l’occasion de la manifestation spontanée (néanmoins bien préparée) des personnels de Castel Viandes, notre maire Alain Hunault avait assuré publiquement l’entreprise de sa « solidarité toute naturelle ». Une information judiciaire est ouverte depuis quelques jours. Si celle-ci avérait une culpabilité de l’entreprise, le cadre licencié qui fut accusé de dénonciation calomnieuse deviendrait un lanceur d’alerte exemplaire. Notre bon maire saurait-il alors lui faire part de son « évidente empathie » et lui présenter ses plus officielles excuses ? A suivre.

Signé : A. Borgone Voir aussi : lanceur d’alerte


Ecrit le 23 octobre 2013

Rateau : Michel Hunault qui depuis quelques temps se prend rateau sur rateau peut aussi essayer, en tant qu’avocat, de défendre Castel Viandes.
Marions-les : Le Conseil Constitutionnel ne reconnaît pas la « clause de con-science » invoquée par quelques maires pour ne pas célébrer des mariages homosexuels. Par contre, ce qui n’est pas interdit étant autorisé, les maires purs et durs pourront toujours démissionner.

Signé : A.Borgone


Ecrit le 30 octobre 2013

  •  Une vache dépecée dans un champ à Donges. Que fait le ministre de l’agriculture ? Lefoll démission ! Lefoll démission ! Une tempête à Moisdon la Rivière. Que fait le ministre de l’environnement ? Martin démission ! Martin démission ! Le criminel Emile Louis est mort sans avoir accompli toute sa peine. Que fait le ministère de la Justice ? Taubira démission ! Taubira démission !
  •  Dans le Monde du 23.10, la nécro de Emile Louis occupe plus d’une demi-page. Plus que Georges Descrières et Philippe Cohen réunis. Les médias nous donnent ce qu’on désire ou ce qu’on mérite ...
  •  Maman c’est sûr, papa peut-être...
  • Rachida Dati veut faire endosser la paternité de sa fille à Dominique Desseigne et lui demanderait 6000 €/mois pour élever la gamine. Ca me rappelle une vieille tante qui disait : « Dame, quand on se sieute sur une bouée d’épines, on sait-y laquelle qu’a piqué ? »

Signé : A.Borgone


Ecrit le 6 novembre 2013

Jean Louis Borloo se déclare solidaire de la révolte des beaux nez rouges.

Signé : A.Borgone


Ecrit le 13 novembre 2013

Bonnets  : Hybride, disparate, hétérogène, hétéroclite, bizarre le mouvement des « bonnets rouges ». Donnez m’en plutôt un noir.

Petites lignes : Merci les « bonnets rouges » ! Grâce à vous, l’exécutif va relire le contrat signé avec Ecomouv ... et le trouver un peu léonin. Il faut toujours lire les petites lignes. Sinon ...

Exclusivité : Sarkozy se confie : « j’adore quand ma femme chante rien que pour moi ». Nous aussi.

Municipales : Poker menteur à Nantes entre l’UMP et l’UDI. Michel Hunault saurait jouer au poker ?

signé :A. Borgone


Ecrit le 20 novembre 2013

Racisme : elle s’appelle Cécile Kienge, originaire du Congo, elle est Ministre de l’Intégration dans le gouvernement d’Enrico Letta, en Italie. Depuis sa nomination à ce poste, elle est victime d’injures racistes, xénophobes et sexistes, émanant de la Ligue du Nord, parti clone du Front National en France. Récemment le vice-président du Sénat italien, Roberto Calderoli, l’a comparée à orang outan....

Signé : A.Borgone


NOTES:

Notre ami Borgone, en mauvaise santé, a dû interrompre sa chronique jusqu’en juillet 2014.