Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Pays (international) > Pays divers > Roumanie, manifestations anti-corruption

Roumanie, manifestations anti-corruption

Ecrit le 8 février 2017

Roumanie : la rue donne l’exemple

Le gouvernement avait adopté le 31 janvier 2017, en pleine nuit, par décret d’urgence, une mesure pouvant permettre à plusieurs hommes politiques d’échapper à des poursuites pénales. Le texte dépénalisait plusieurs infractions et notamment l’abus de pouvoir s’il provoquait un préjudice inférieur à 44 000 euros. 

Dans ce pays pauvre de l’Union Européenne, qui compte 20 millions d’habitants, le parquet anticorruption a obtenu ces dernières années la condamnation de nombreux élus et hommes d’affaires, lançant des investigations tous azimuts et s’attirant aussi des critiques sur son pouvoir supposé excessif. 

Dès le lendemain, des manifestations monstres ont eu lieu en Roumanie. Le gouvernement était critiqué pour avoir voulu mettre à l’abri de la justice le chef du parti social-démocrate (PSD), actuellement en procès dans une affaire d’emplois fictifs ! Après cinq jours de manifestations, le premier ministre roumain a annoncé l’abrogation du décret assouplissant la législation anticorruption ! Un nouveau projet de loi sera rédigé et cette fois-ci soumis au parlement. La rue a promis de rester vigilante.