Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Culture, expositions, livres, loisirs, spectacles, sports > Livres > Ecrivains > Marie-Thérèse Humbert, 2017

Marie-Thérèse Humbert, 2017

Ecrit le 8 février 2017

Marie-Thérèse Humbert

« – Et puis vous le savez, bien sûr, votre corps vous a très bien renseigné : je suis ce qu’on appelle une « fille facile ».
Elle s’arrêta, me défiant des yeux :
– Une fille facile ! C’est bien ainsi qu’on dit en français, n’est-ce pas ? En anglais aussi, d’ailleurs : a woman of easy virtue. Easy ! Elle marqua de nouveau une pause, puis : – Vous savez, dit-elle, en réalité c’est pour essayer de se rassurer : la liberté des autres, ça fait si peur. Surtout celle des femmes. Très peur, vraiment. C’est dans tous les peuples, Harcourt, toutes les langues – partout. Alors, forcément, on essaie de diminuer, rabaisser, réduire... Les femmes faciles !

Elle eut de nouveau son rire amer.
– Eh bien, apprenez-le, mon petit, ces femmes-là, ce sont les plus difficiles. Celles qu’on n’arrête pas, qu’on ne retient pas, au moment où on croit les tenir elles vous échappent, c’est comme ça. Elles ne le font même pas exprès ; simplement elles sont ainsi. Elles ont peut-être froid en permanence. Ou peut-être elles sont curieuses, elles cherchent... Moi c’est mon père... Et puis j’ai cherché... je cherche... Je ne sais pas, non... En tous... qui sait… »

Ainsi vont les voix et les chairs dans ce roman Les Désancrés, roman d’errance, de quête et de passions prenant naissance au cœur de la Louisiane et de tous les métissages de notre monde. L’auteure, Marie-Thérèse Humbert, résidant à St Julien de Vouvantes, a déjà publié une dizaine de romans, sans compter les nouvelles et articles dans plusieurs revues. Son premier roman, « A l’autre bout de moi », a été Grand Prix Littéraire des Lectrices de Elle et a été traduit en une dizaine de langues, dont le russe. Elle est Officier des Arts et Lettres et en même temps c’est une femme très simple, très abordable.

« Ma patrie, c’est la langue française » dit-elle. Pour la prochaine rencontre littéraire de Aurore Etoilée, elle viendra parler du plaisir d’écrire, de la naissance d’un roman, de la façon dont les personnages s’imposent à elle.
Samedi 11 février 2017 au restaurant l’Amazone, place de la Motte à Châteaubriant à 15h30 - 06 48 87 95 89