Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Retraités CFDT,

Retraités CFDT,

Ecrit le 8 février 2017

Bilan 2017

L’année 2016 a de nouveau été marquée par des attentats en France, mais aussi en Allemagne, en Belgique et dans d’autres pays du monde et la menace persiste. La Cfdt condamne ces actes lâches qui visent la démocratie et notre façon de vivre. Au niveau économique, si des indicateurs montrent des signes de reprise, la croissance reste faible et fragile. La situation sociale a été marquée par les manifestations contre la loi travail auxquels la CFDT ne s’est pas associée considérant que cette loi apporte des améliorations pour les salariés. « Dans une période où la nostalgie du passé et la tentation populiste sont partout présentes, la CFDT veut trouver des raisons d’avoir confiance dans l’avenir. A l’approche des élections présidentielles et législatives, la Cfdt ne donnera pas de consigne de vote mais s’opposera aux idées défendues par le Front national, parti dangereux pour la démocratie, et contraire à nos valeurs ».

En 2016, des représentants de la CFDT ont participé au Conseil d’Administration du Clic de Châteaubriant. « Et au Groupe Santé du Conseil de développement du Pays de Châteaubriant et à plusieurs réunions organisées par la CRSA : la Conférence Régionale de Santé et de l’Autonomie est un organisme consultatif contribuant à la définition et à la mise en œuvre de la politique régionale de santé ». Le groupe santé a rencontré l’association ILAN (Initiative Loire Atlantique Nord) qui propose des prêts aux créateurs ou repreneurs d’entreprise et se pose la question d’inclure les professionnels de santé dans leurs aides. « Avec ILAN nous allons inviter tous les généralistes pour débattre avec eux de l’avenir de l’accès aux soins sur le territoire de Châteaubriant ».

Priorités revendicatives

L’Union Locale des Retraités CFDT affirme ses priorités revendicatives :
► Une indexation des pensions sur les salaires au lieu des prix pour maintenir leur niveau de vie. Le maintien effectif du pouvoir d’achat des retraites avec une revalorisation prioritaire des plus basses pensions. [Ndlr : Le niveau de vie des salariés progresse en moyenne de 1 % par an alors que celui des retraités n’augmente pas, quel que soit le taux d’inflation. En 20 ans, l’écart de niveau de vie entre salariés et retraités atteint 22 %.].
► L’amélioration des pensions de réversion pour les conjoints survivants ayant de faibles ressources.
► Un minimum de pension égal au Smic net pour une carrière complète, tous régimes confondus.
► Une politique fiscale plus juste et plus équitable qui tienne compte des ressources de chaque contribuable.
► La mise en œuvre du tiers payant généralisé y compris pour la part complémentaire. Cette mesure renforce l’accès aux soins pour tous.
► La désertification médicale, les dépassements d’honoraires et le coût des prothèses dentaires et auditives sont des freins à l’accès aux soins. La généralisation de la complémentaire-santé ne bénéficie pas aux retraités. La Cfdt revendique un fonds mutualisé pour généraliser l’ouverture à une complémentaire santé pour tous les retraités.
« Ces revendications n’aboutiront qu’avec une force syndicale de retraités intégrée dans la CFDT. Nous invitons les adhérents et sympathisants quittant le monde du travail à nous rejoindre pour défendre leurs intérêts collectivement ».