Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Présidentielles > Présidentielles 2017 > Résultats 1er tour, pays de Châteaubriant, 23 avril 2017

Résultats 1er tour, pays de Châteaubriant, 23 avril 2017

Ecrit le 3 mai 2017

Résultats 23 avril 2017

Voici donc les résultats détaillés du premier tour des Présidentielles dans notre région.

Premier tour – 23 mars 2017
Emmanuel Macron
Marine Le Pen, Front National
François Fillon, Les Républicains
Jean Luc Mélenchon, France Insoumise
Benoît Hamon, Parti Socialiste

 Qui est en tête ?

Emmanuel Macron est en tête dans 14 communes sur 33 :

Châteaubriant
Ruffigné
Soudan
Noyal
Rougé
Louisfert
Erbray
Derval
Jans
Lusanger
Mouais
Sion-les-M.
Nozay
Puceul

Marine Le Pen est en tête dans 8 communes :

St Aubin des Châteaux
Fercé
Soulvache
Issé
La Meilleraye de Bretagne
Juigné les Moutiers
St Vincent des Landes
Treffieux

Fr. Fillon est en tête dans 7 communes :

Villepôt
Grand Auverné
Moisdon
La Chapelle Glain
Petit Auverné
St Julien de Vouvantes
Abbaretz

JL Melenchon est en tête dans 4 communes :

Marsac sur Don
La Grigonnais
Saffré
Vay

Benoît Hamon n’est en tête nulle part !

 Les scores de la Droite

On peut comparer les pourcentages de Sarkozy (2012) et Fillon (2017) tous deux très proches puisque Fillon a été le Premier Ministre de Sarkozy pendant 5 ans.

On constate que la Droite a perdu des points dans toutes les communes :
3 points : Petit-Auverné et la Grigonnais
6 points à Ruffigné, Rougé, Issé, Louisfert, Erbray, Derval.
8 points à La Chapelle Glain, Jans, St Vincent, Sion-les-Mines, Marsac sur Don, Vay ,
et jusqu‘à 10-12 points à Noyal, La Meilleraye, Moisdon, St Julien, Lusanger, Marsac sur Don, Treffieux.

Les cantons de St Julien et Moisdon restent bien à droite, soit avec Les Républicains, soit avec le Front National. Le canton de Derval, que l’on sait en plein expansion, a donné ses voix à Macron. Le canton de Nozay s’est partagé entre Macron et Mélenchon.

 Scores du Front National

Le Front National a augmenté dans toutes les communes, sauf à Louisfert. Mais il n’a pas gagné tout ce que la droite a perdu. La hausse entre 2012 et 2017 est de :
1-2 points à Châteaubriant, Fercé, Noyal, Moisdon, Petit Auverné, Derval, Nozay, La Grigonnais.
7-8 points à St Aubin, La Meilleraye, St Julien,
et jusqu’à 9-10 points à Juigné, St Vincent des Landes, Treffieux.

Juigné se distingue avec un taux de 40,79 %, inexplicable. Même chose pour Soulvache avec 31,28 %. Une commune comme St Vincent des Landes surprend avec 25,21 % , peut-être est-ce dû à la présence d’un groupe de personnes particulièrement envahissantes contre lequel la municipalité ne fait pas grand-chose.

 La France coupée en deux


Voici une carte dressée par Hervé Le Bras, Chercheur en démographie, historien, parue dans « La Montagne ». https://frama.link/23-04

On y voit clairement une France coupée en deux.

Macron est en tête dans 7264 communes.

Le Pen est en tête dans 19 037 communes.

Emmanuel Macron est en tête dans les métropoles quand Marine Le Pen s’impose dans le rural.

Selon Hervé Le Bras : « La faiblesse de Marine Le Pen dans l’Ouest et la force d’Emmanuel Macron renvoient à la tradition du vote catholique de l’Ouest, le vote MRP autrefois, le MoDem plus récemment. Contrairement à ce que croyait François Fillon en faisant appel à Sens commun, les catholiques de l’Ouest ne sont ni des têtes brûlées ni des intégristes. C’est un vote social-démocrate et chrétien-social et il reste des traces de Bayrou qui avait fait, là, plus de 10 % en 2012. »

Mais aussi, dit-il, il y a une explication au vote rural, ce n’est pas lié aux diplômes, ni même aux revenus : « Le vote rural ne s’explique pas par les taux de pauvreté. Quand on regarde ces taux, ils augmentent quand on va vers les grandes villes, y compris les taux de chômage, y compris les jeunes sans diplôme.
Alors, il y a autre chose : le sentiment d’abandon, de déprise des services administratifs, d’espace comme on dit “où l’on ne fait plus société”.
Et les classes supérieures les plus diplômées sont concentrées dans les grandes villes. Quant aux agriculteurs, désormais, ils pèsent peu ».

Emmanuel Macron, s’il veut l’emporter
– doit d’abord rassembler les votes de ceux qui rejettent le Front National,
– mais il doit aussi trouver le moyen de convaincre qu’il ne laissera pas la moitié des Français sur le bord de la route. Si l’Ouest faiblit, Marine Le Pen sera élue le 7 mai prochain.