Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Législatives > Législatives 2017 > Législatives 2017, candidature PS-EELV

Législatives 2017, candidature PS-EELV

Ecrit le 24 mai 2017

Une candidature commune PS-EELV sur la 6e circonscription de Loire Atlantique.

 Les motivations

Faisant écho à l’union du Parti Socialiste et d’EELV (Europe-Ecologie-Les Verts) lors de la campagne présidentielle, les sections locales des deux partis ont souhaité prolonger cette dynamique, et proposer une candidature conjointe sur la 6e circonscription. Cette candidature commune reprend les propositions de la plate forme du programme porté par B. Hamon et Y. Jadot. Il apparaissait essentiel pour les militants socialistes et écologistes locaux que ces idées puissent être portées sur ce territoire, du fait de l’engouement sincère qu’elles avaient suscité auprès des sympathisants de gauche. Nombreux sont en effet ceux qui ont reconnu la qualité d’un programme ambitieux et novateur, cohérent dans les idées portées et plus résolument tourné vers les valeurs historiques de la gauche.

Ce programme aborde totalement les mutations de nos territoires et de nos modes de vie, les défis posés par les nouvelles organisations du travail, les nouveaux sujets environnementaux... et les protections nouvelles qui sont à mettre en œuvre face à ces profonds changements.

Enfin cette candidature commune répond au principe, souvent rappelé par Benoît Hamon et Yannick Jadot durant la campagne présidentielle, qu’aujourd’hui on ne peut être socialiste sans être écologiste !

Gérard Poisson, Elodie Retailleau

 Thèmes nationaux et locaux

Cette candidature s’appuie donc sur la reprise, à l’échelon local, des sujets qui ont été présentés au niveau national. Ceux-ci trouveront un écho tout particulier auprès de nos concitoyens. En effet, les grands axes de ce programme traiteront en particulier :

– de la sauvegarde des services publics en milieu rural et du risque d’affaiblissement des solidarités entre territoires. Avec l’affaiblissement des solidarités départementales, nos concitoyens ressentent un fossé croissant entre des métropoles qui concentrent les équipements et la création de richesse, et des périphéries (dont notre 6e circonscription est emblématique) qui s’appauvrissent. C’est ce clivage qui nourrit le sentiment d’abandon et se traduit dans les urnes par le vote extrême.
Se pose également la question du dimensionnement de nos services publics, alors que d’autres partis réclament la réduction drastique du nombre de fonctionnaires (120 000 ! 500 000 !) et que nous constatons, au contraire, les besoins urgents de renforcer les effectifs des personnels de santé, d’aide-soignants, d’enseignants, des forces de police.

– de l’emploi, avec la question de l’attractivité de notre territoire. Il faut penser son développement à partir de nouvelles filières d’emplois non délocalisables, par exemple dans les services liés au tourisme  , aux services à domicile, à l’économie collaborative, aux circuits courts, les emplois de la transition énergétique... Il faut également défendre la place toujours active de l’économie sociale et solidaire (dans ce territoire si fortement marqué par la présence historique de grandes coopératives et d’établissements associatifs).

– de l’agriculture. Les crises récentes ont démontré le besoin de réévaluer le partage des marges dans la chaîne de la valeur ajoutée, de mieux appuyer l’essor d’une agriculture durable et biologique, et le besoin de structuration de filières pour développer les circuits courts, du « producteur au consommateur »,

– de l’intergénérationnalité. Pour la génération qui vient, nous souhaitons une vraie réflexion sur le Revenu Universel d’Existence, qui constitue une solution d’accompagnement vers l’autonomie pour des jeunes qui peinent à s’insérer dans l’emploi, en leur apportant une meilleure protection face à la précarité et des ressources pour étudier, se loger, se soigner, être mobiles...
Pour la génération de nos aînés, nous voulons défendre un meilleur accompagnement financier de la dépendance et l’apport de solutions de prise en charge, au domicile ou en établissement.

- des questions d’environnement et de santé. Nous devons protéger les consommateurs, agriculteurs face à la prolifération des perturbateurs endrocriniens, qui sont la source de lourdes conséquences en termes de santé publique. Ce sujet réinterroge notre capacité de protection en tant que consommateurs face à des groupes et lobbys industriels ou agroalimentaires non transparents sur ces sujets.

En termes de santé, il est également question de l’organisation de l’offre de soins de proximité compte tenu de la présence sur le territoire de nombreuses infrastructures intermédiaires (Châteaubriant, Ancenis et le cas du CHS de Blain), de l’attractivité de nos territoires pour l’installation de médecins libéraux et des besoins de maisons de santé pluridisciplinaires.

- de la transition écologique et énergétique, sur ce territoire qui innove depuis déjà plus de 10 ans en termes de production énergétique alternative (Cf. les Cigales de Loire Atlantique soutenant les projets d’éolien terrestre, le développement de la méthanisation...).

- du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, considérant que l’opposition qui a été conduite a démontré, études indépendantes à l’appui et jusqu’au plus haut niveau de l’Etat, le désastre écologique auquel il conduirait, l’absence d’études sérieuses menées sur le réaménagement de Nantes Atlantique, ou encore les retombées économiques incertaines à moyen long terme…

 Les candidats


Pour incarner ce programme, les candidats investis sont Gérard Poisson, titulaire, et Elodie Retaillaud, suppléante.

Gérard Poisson est secrétaire de section PS du territoire Derval-Nozay, agriculteur engagé et producteur en circuit de proximité. Il vit à La Grigonnais, commune dont il a été conseiller municipal et au sein de laquelle il est un militant associatif dans le secteur culturel, acteur et animateur de son milieu, passionné de théâtre et de rugby.

Elodie Retaillaud, enseignante en économie, ancienne conseillère municipale, bénévole associative vivant à Treffieux. Elle est plus particulièrement sensible, dans ses engagements, aux questions d’Economie Sociale et Solidaire et donc de Développement Durable pour construire un projet de société prenant principalement en compte les objectifs sociaux et environnementaux.

Ils incarneront donc avec l’énergie de leurs convictions ce programme ambitieux et novateur, destiné à la génération à venir, et porteront haut et fort l’une et l’autre de ces citations d’Antoine de Saint Exupéry, si justement d’actualité : « L’avenir, tu n’as pas à le prévoir, mais à le permettre. » ou bien, plus malicieusement : « C’est une folie de haïr toutes les roses parce qu’une épine vous a piqué, d’abandonner tous les rêves parce que l’un d’entre eux ne s’est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce qu’on a échoué... » !

Réunions publiques :
24 mai Nozay – 20h salle du stade, route de Puceul
29 mai Guémené Penfao, 20h salle annexe, place du Nord
6 juin Châteaubriant, 20 h salle Renac  .

Contact : 06 88 47 66 64

[Ndlr : cette présentation est celle faite par les candidats eux-mêmes)


Ecrit le 24 mai 2017

 Christophe Clergeau

A titre personnel, Christophe Clergeau a demandé à la fédération du PS 44 et aux socialistes de la 6e circonscription de renoncer à présenter une candidature face à Yves Daniel. Il explique :

Une candidature socialiste sur la 6e circonscription n’a de sens que si elle est utile pour faire avancer nos idées et mieux servir ce territoire et ses habitants. 
Pour prendre une position définitive, la fédération du Parti Socialiste de Loire-Atlantique et les militants socialistes locaux doivent répondre à trois questions précises :
– Quel est le candidat le mieux placé pour battre la droite et empêcher la famille Hunault, symbole du conservatisme, de reprendre cette circonscription qu’elle a déjà détenu pendant plus de 50 ans ?
– Qui saura défendre à l’Assemblée Nationale le transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique à Notre-Dame-des-Landes conformément au vote majoritaire des habitants de Loire-Atlantique ?
– Comment empêcher le Front National d’être présent au second tour dans cette circonscription, celle où il est le plus fort en Loire-Atlantique, et éviter à la gauche le risque de l’élimination ?

La défense de nos valeurs et des projets essentiels pour l’avenir de l’Ouest doivent prendre le pas sur les logiques de Parti. À mes yeux, seul Yves Daniel pourra garder à gauche cette circonscription et contribuer à la construction d’une majorité parlementaire de progrès à l’Assemblée Nationale. Je souhaite que la raison puisse l’emporter et le rassemblement se faire autour de lui.


Ecrit le 24 mai 2017

 L’avion perturbateur

La question de Notre-Dame des Landes perturbe encore le jeu politique en Loire-Atlantique.
– la France Insoumise, en invitant Françoise Verchère, exprime ainsi son opposition à l’aéroport.
– le tandem PS-EELV est également hostile.
– il reste donc Yves Daniel qui, dans le passé, s’est prononcé pour l’aéroport. Oui mais, il soutient E.Macron qui, lui, a appelé Nicolas Hulot comme ministre de l’environnement. Et ce dernier s’est prononcé contre l’aéroport. Mais le nouveau premier ministre, lui, a désigné un médiateur « qui va permettre de mettre l’ensemble des choses sur la table, d’étudier l’ensemble des options, et ensuite nous prendrons une décision qui sera assumée, qui sera claire ». Et il n’exclut pas un agrandissement de l’actuel aéroport de Nantes-Atlantique … ce qui signifierait le report sine die de Notre Dame des Landes.

Donc finalement, quelle que soit l’issue des législatives en Loire-Atlantique, on n’a aucune certitude concernant l’aéroport !


Ecrit le 31 mai 2017

Europe Ecologie Les Verts soutient la candidature Gérard Poisson/Elodie Retailleau sur la 6e circonscription.

Dans la continuité du rassemblement Hamon-Jadot pour l’élection présidentielle, les sections locales EELV et PS de la circonscription restent dans cette dynamique pour les élections législatives 2017.

Les candidat-es - Gérard Poisson et Élodie Retailleau - reprennent les propositions de la plateforme présidentielle Hamon-Jadot : un programme ambitieux, novateur et cohérent. La sauvegarde des services publics en milieu rural, le développement de l’agriculture biologique, le développement des filières d’emplois non-délocalisables, un revenu universel d’existence, la transition écologique et énergétique, les valeurs de solidarités…tout un programme qui répond aux attentes de nos concitoyens.

La circonscription est un symbole écologiste fort avec le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes : les candidat-es rappellent leur opposition à ce projet démesuré, inutile et coûteux. EELV apporte son soutien total et entier à Gérard Poisson et Élodie Retaillaud, des candidat-es qui porteront haut et fort les valeurs de l’écologie sur la 6e circonscription de Loire-Atlantique.
(fin de communiqué)

Jeudi 1er juin, Réunion publique Le Gâvre   (salle du Pontrais) - 20 h. Thèmes : « Education Jeunesse et Culture »

Mardi 6 juin, Réunion publique Châteaubriant (salle Renac  , rue des Fougerays) - 20 h - Thèmes : « Travail et emploi » : robotisation, « ubérisation », économie collaborative, travail à distance, « maux » du travail... : comment prendre en compte ces évolutions qui modifient notre rapport au travail ? Comment valoriser l’économie sociale et solidaire ? Faut-il réformer le droit du travail ?...

Mercredi 7 juin, réunion publique Ancenis (Espace Landrain, salle Loire) - 20 h - Thèmes : « Développement et urbanisme » : Comment associer développement économique et consommation maîtrisée de nos espaces ? Quel équilibre entre métropole(s) et périphéries ?


Sans suite …

Dans la réflexion qui a précédé le dépôt de leurs candidatures pour les élections législatives, Gerard Poisson et Elodie Retailleau candidats PS/EELV ont contacté les candidates de la France Insoumise. Cette prise de contacts est restée sans suite.

Fin de vie - réponse


Mis en ligne le 8 juin 2017

 Aux côtés du Département

Les candidats du Parti socialiste aux élections législatives en Loire-
Atlantique s’engagent aux cotés de Philippe Grosvalet, président du
Département, pour préparer le Département de 2025.

Télécharger le document : Courrier aux candidats , format pdf de 12.6 kilo octets

Karine Daniel, Anne Boyé, Laurianne Deniaud, Alain Robert, Michel Ménard,
Dominique Raimbourg et Gérard Poisson s’engagent à défendre à
l’Assemblée nationale 10 engagements, portés par le groupe de gauche à
l’Assemblée des Départements de France (ADF) que vous trouverez ci-après.

Les candidats réaffirment que la pérennité du modèle social français repose
également sur le rôle essentiel du Département comme garant des politiques
publiques de solidarités.

Pour cela il faudra proposer une solution durable au financement des
minimas sociaux, dont les trois allocations individuelles de solidarité (RSA  ,
APA, PCH), qui doit reposer sur la solidarité nationale.

Ils s’engagent à renforcer le rôle central du Département au regard de l’enjeu
républicain et citoyen de l’accessibilité des services (marchands et non
marchands) au public. Le rôle incontournable du Département doit être
confirmé pour assurer la lutte contre toute forme d’exclusion territoriale,
sociale et citoyenne. Pour cela, ils s’engagent à porter la nécessité d’une
présence du Département sur tout le territoire, urbain comme rural.

Télécharger le document : Dix engagements , format pdf de 63.1 kilo octets